26.8 C
Mamoudzou
vendredi 3 février 2023
AccueilorangeLutte contre l'habitat illégal et insalubre : 160 cases en tôles démolies

Lutte contre l’habitat illégal et insalubre : 160 cases en tôles démolies

La première journée de l’opération de lutte contre l’habitat illégal et insalubre à Doujani s’est déroulée mardi 17 janvier. Au total, ce sont 160 cases en tôles qui ont été démolies. Une opération censée permettre de reprendre possession du foncier et permettre à la ville de Mamoudzou de poursuivre son développement.

« Aujourd’hui c’est un point d’aboutissement avec la démolition de ces 160 cases dans le respect des décisions de justice qui vont permettre de redonner à ce site sa vocation initiale ». Sur les hauteurs de Doujani le préfet de Mayotte, Thierry Suquet, a salué le travail, de plusieurs mois, réalisé de concert avec la mairie de Mamoudzou afin de pouvoir procéder à cette opération de destruction de l’habitat illégal et insalubre.

Les démolitions s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre l’habitat illégal et insalubre

Faire de Doujani le premier quartier connecté du chef-lieu

Au total, ce sont 50 hectares concernés par les démolitions. Si certaines familles ont porté l’arrêté préfectoral devant le tribunal administratif, ce dernier leur donnant raison, pour les autres l’accumulation des biens personnels en contrebas parle d’eux-mêmes. Meubles délabrés, matelas, bidons s’amoncellent, petits bouts de si peu. Néanmoins, assure le délégué du gouvernement, « 120 personnes » ont pu être mises à l’abri grâce aux enquêtes sociales réalisées au cours des mois précédents ayant permis de faire des propositions d’hébergement.

De ce quartier « très informel », note le maire de Mamoudzou, constituant une Zone d’aménagement concerté (ZAC), il s’agit désormais d’y ériger « 1000 logements » ainsi que « de construire des équipements publics que ce soit des écoles mais aussi deux salles de cinéma, des gymnases ». L’objectif attaché à ce quartier doit assurer un rééquilibrage du développement urbain de Mamoudzou. Ainsi, souligne le premier édile, « dans le cadre du projet Mamoudzou 2030, le but est de faire de ce quartier le premier connecté du chef-lieu ».

Lutter contre l’insécurité humaine et sanitaire

Le préfet de Mayotte sur les hauteurs de Doujani

Cette « reconquête du foncier », selon ses dires, constitue une étape indispensable pour penser le futur de la ville mais également de tout le 101e département. « Très prochainement, au mois de mars prochain, il y aura des assises de la reconquête foncière qui permettront d’agréger tous les partenaires pour réfléchir ensemble à comment récupérer ce foncier », renseigne Ambdilwahedou Soumaila. Une manière aussi, selon lui, de lutter contre le désastre environnemental et sanitaire qui se joue sur les hauteurs de la ville avec la constitution « de déchetteries sauvages ». Les averses abondantes de la mi-décembre à Kaweni ont d’ailleurs rappelé, malgré elles, la problématique de la collecte des déchets dans les quartiers informels ; les averses charriant détritus et boue liée au défrichement et à l’érosion des sols. Puis, « nous sommes dans un territoire cyclonique, à tout moment il peut y avoir des pluies, des familles peuvent être emportées par cette boue. C’est en ce sens que nous devons collectivement récupérer tout le foncier et mettre à l’abri ces gens », abonde le maire.

Des propos qui corroborent sa vision de la situation exposée lors de la conférence de presse du 19 septembre dernier, alors qu’une vague de violence secouait le chef-lieu. L’insécurité y était présentée comme protéiforme aussi bien humaine, avec des habitations informelles risquant d’être emportées par les torrents de boue, que sanitaire avec la stagnation des eaux usées et des déchets. Toutefois, le maire s’y était montré lapidaire concernant les éventuels actes de représailles au regard des opérations de lutte contre l’habitat illégal et insalubre, soulignant que la question ne se posait pas de savoir s’il y avait de la violence dans la mesure ou « décasages ou pas, il y en a ».

Le maire de Mamoudzou, au centre, constate l’étendue de l’opération

Renforcement du dispositif de sécurité à Mamoudzou

Périlleux cependant de faire l’impasse sur le sujet au regard de l’ampleur de l’opération de mardi et de l’inquiétude des riverains. Aussi, en tant que chef de la Division de la prévention et de la sécurité urbaine (DPSU), le capitaine Chamassi a indiqué le renforcement de la surveillance « non seulement du quartier concerné mais aussi celle de la route nationale » ainsi que « de tous les sites sensibles tels que la mairie, la préfecture, la station essence, les mairies annexes ». Certes, si le risque zéro n’existe pas, « nous faisons le maximum pour éviter qu’il y ait des soucis ». Alors que l’opération de lutte contre l’habitat illégal se poursuit demain, le dispositif de sécurité est prévu pour durer une semaine, voire plus suivant l’évolution de la situation. « La police nationale a été appelée en renfort dans ce sens-là », informe-t-il. Dans le quartier, l’idée d’évoquer la nuit semblait, malgré tout, un sujet d’inquiétude certain.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sanaa, mamoudzou

Recherche de sponsors pour la prochaine édition du festival SANAA du 31 août...

0
L’édition 2022 du festival des arts de Mamoudzou avait rassemblé près de 64.000 spectateurs sur trois jours. Fort de ce succès la Ville de Mamoudzou a décidé de renouveler cette expérience avec une deuxième édition qui rassemblera artistes locaux, nationaux et internationaux. Et recherche des partenaires
SMEAM, Assainissement, eau, Mayotte, Chambre régionale des Comptes

La CADEMA va reprendre la compétence en matière d’assainissement

0
La CADEMA a organisé une réunion hier en fin d’après-midi afin de délibérer pour sortir du syndicat des eaux, SMAE. En effet, le torchon brûle depuis pas mal de temps entre la Communauté d’agglomération et le syndicat. L’objet du conflit est que SMAE ne ferait pas les travaux nécessaires et urgents concernant le réseau d’assainissement.
Squat, CHM, justice, Mayotte, DPSU, Mamoudzou

Démantèlement d’un squat en face du CHM

0
Caché derrière une clôture de ce que qui était une des maisons de fonction des juges du tribunal judiciaire, le site en plein cœur de Mamoudzou était devenu un squat 5 étoiles avec vue sur la mer. Il a été démantelé ce samedi 21 janvier
Mamoudzou, Mayotte, Mansour Kamardine

Le coup de colère du maire de Mamoudzou contre les « associations droit-de-l’hommistes »

0
Très peu d’élus avaient répondu présent en ce lundi matin de triple vigilance météo. Il s’agissait à la fois de condamner les actes de délinquance en représailles des démolitions de quartier insalubre, que de pointer des responsabilités
élus, agressions, Mayotte

Actes de vandalisme à Mamoudzou, la permanence de Mansour Kamardine ciblée

0
Malgré un renforcement du dispositif de sécurité à Mamoudzou, au regard de l’opération de lutte contre l’habitat illégal et insalubre à Doujani, plusieurs incidents sont survenus dans la nuit de mercredi à jeudi. Plusieurs...

Recent Comments