29.8 C
Mamoudzou
samedi 10 décembre 2022
AccueilEconomieEconomie bleue : l'excellence de Mayotte se construit aujourd'hui

Economie bleue : l’excellence de Mayotte se construit aujourd’hui

Pôle emploi, en partenariat avec LADOM et le Conseil départemental, porte un projet de formation au métier de stewards et stewardess dans le yachting. Après une semaine de formation à la mobilité à Mayotte, les membres de la première promotion ont pris leur envol mercredi au Kenya. Mais le chemin à parcourir est encore long avant d’espérer participer à Antibes au « Salon de recrutement équipage Yachting » en mars prochain.

 « Merci de croire en nous ». La sincérité prédomine dans les remerciements de ses jeunes volontaires, regroupés devant l’aéroport Marcel Henri, à quelques heures de prendre l’avion pour le Kenya. Pendant cinq semaines, les 8 personnes vont se former en immersion dans des hôtels 4 et 5 étoiles et évoluer dans un environnement entièrement anglophone. Il s’agit pour eux de s’approprier les gestes de l’hôtellerie et de la restauration de luxe. Une étape à franchir afin d’être employable d’ici mars 2023 et ainsi espérer participer au « Salon de recrutement équipage Yachting », à l’occasion de la semaine de l’emploi maritime de mars 2023.

Un départ pour le Kenya afin de se familiariser au monde de l’hôtellerie de luxe

Un projet indéniablement ambitieux

Stéphane Gouy, conseiller Pôle emploi chargé du secteur économie bleue et maritime et initiateur du projet, les accompagne pour un dernier briefing : « ça ne va pas être évident pour celles et ceux qui n’ont jamais bougé de Mayotte, je ne vous le cache pas. Mais il faudra être costaud, il va falloir s’entraider », avertit-il. L’enjeu est de taille à l’instar du projet. Soutenu financièrement par L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) et le Conseil départemental, il ambitionne de former des stewards et stewardess, spécialisés afin de travailler sur des bateaux de plaisance luxueux, les yachts tout en faisant de Mayotte une référence reconnu depuis la métropole dans ce domaine.

Le yachting, un secteur d’une exigence rare

Depuis la crise sanitaire, ce secteur de niche hautement élitiste peine à recruter des candidats alors que la demande, elle, ne faiblit pas. « On a eu une réflexion avec des collègues de métropole qui cherchaient à embaucher mais qui ne trouvaient pas. Je leur ai dit qu’à Mayotte nous avions des personnes de qualité et motivées », témoigne Stéphane Gouy.

Une fois de retour à Mayotte, les membres du groupe passeront le « certificat de formation de base à la sécurité leur conférant le droit d’exercer leur métier de stewards sur un bateau », renseigne le conseiller Pôle emploi. Une fois la certification en main, les volontaires prendront la direction de la faculté des métiers hôteliers de Cannes. Cette dernière dispense un certificat de qualification professionnelle pour l’hôtellerie embarquée « reconnue par la Fédération des industries nautiques ainsi que par les professionnels du yachting ».

« Tout a été conçu pour avoir des échappatoires »

Stéphane Gouy travaille sur la mise en place de cette formation depuis un an et demi

Néanmoins partir au Kenya, ou recevoir le certificat de l’école maritime de Mayotte ne sera pas automatiquement synonyme d’intégration de la faculté de Cannes. Sur ce point, Stéphane Gouy se montre intransigeant : « je fais un point très précis après chaque étape pour valider qui peut continuer ou pas ». Une nécessité, selon lui, au regard de « l’exigence du secteur du yachting » mais aussi du ballon d’essai que constitue cette première promotion. Il s’explique : « je préfère envoyer cinq personnes et avoir une réussite conséquente plutôt que d’envoyer tout le monde et que l’on se plante ».

Néanmoins, ceux et celles qui ne se verraient pas poursuivre l’aventure bénéficieront de la montée en compétence acquise durant la formation. « Tout a été conçu pour avoir des échappatoires », rassure le père du projet. Les personnes pourront également repostuler l’année prochaine où tout simplement s’orienter vers le secteur des croisières classiques.

Ce projet inédit est loin d’être le seul. Dans l’avenir, Stéphane Gouy souhaiterait développer des formations de pêcheurs en lien avec la Bretagne afin de professionnaliser la filière à Mayotte. Tout l’enjeu est de favoriser le retour d’expérience et de contribuer à « l’économie bleue à être la locomotive du développement de Mayotte ».

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
LADOM, Mayotte

Mobilité pour les études ou pour la métropole: un bon point pour LADOM

0
LADOM a lancé une étude de satisfaction inédite auprès de plusieurs dizaines de milliers d’ultramarins ayant bénéficié d’un dispositif de mobilité au cours des années 2019-20-21.  Mayotte y a particulièrement sa place.
Etudiant, Mayotte, DPSU, LADOM

Portrait – Kassim Abdou : Un talent qui a su trouver sa voie

0
Les récents récits de décès prématuré au sein de la communauté étudiante mahoraise installée en France métropolitaine nous poussent à nous questionner sur leurs conditions de vie. Nous vous proposerons des portraits d’étudiants en métropole, pour prendre la température de leurs difficultés et voir comment ils les surmontent.

Les valeurs du sport, exhausteur de talents pour favoriser le retour à l’emploi

0
Le complexe sportif de Cavani a accueilli lundi, toute la journée, l’édition « Du stade vers l’emploi ». Organisée notamment par Pôle emploi mais également la ville de Mamoudzou, l’objectif de cette manifestation est d’utiliser les valeurs du sport afin que les employeurs puissent repérer les compétences et savoir-être des candidats.

Attractivité du territoire : Une matinée « Métiers de la santé, Mayotte a besoin...

0
Samedi 3 décembre, l’hôtel Mercure-Créolia (Saint-Denis) accueille à partir de 9h, une matinée destinée à l’information des étudiants en santé à La Réunion intitulée « Métiers de la santé, Mayotte a besoin de vous...

Cinq collectivités s’engagent aux côtés de la SIM pour accroitre leur parc de logements

0
Quatre communes ont signé un partenariat avec le groupe CDC Habitat, filiale de la Caisse des Dépôts, et la Société Immobilière de Mayotte pour construire 500 logements sociaux neufs par an d’ici 2026

Recent Comments