24.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 juillet 2022
AccueilEconomie11.000 accès à l'emploi dans les DOM grâce à la Plateforme de...

11.000 accès à l’emploi dans les DOM grâce à la Plateforme de l’inclusion

L'inclusion est un secteur porteur pour lequel l'Etat investit massivement. Déployée en novembre 2020 en Outre-mer, la Plateforme de l’inclusion est un outil numérique conçu pour faciliter le retour vers l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignées, en raison de difficultés professionnelles, sociales ou de santé. A Mayotte, c'est l'association Nayma qui œuvre sur ce segment, et affiche 60 salariés et plus de 200 en insertion.

En France, 2 millions de personnes sont considérées comme éloignées de l’emploi, selon le Conseil de l’Inclusion dans l’Emploi, en raison de difficultés professionnelles, mais également de mobilité, de logement, de garde d’enfants… Reposant sur l’idée que le travail est au cœur du processus d’intégration sociale, l’inclusion par l’emploi a pour ambition de favoriser l’autonomie des personnes, en les faisant bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur réinsertion sociale et professionnelle par le biais de contrats de travail spécifiques.

Pour encourager le développement de l’inclusion par l’emploi, Thibaut Guilluy, président du Haut-Commissariat à l’emploi et à l’engagement des entreprises, a remis en septembre 2019 au Président de la République et à la Ministre du Travail une feuille de route pour mettre en œuvre le Pacte Ambition IAE. « Il n’y a pas de société prospère et durable qui puisse tolérer en son sein une exclusion persistante. (…) L’inclusion, parce qu’elle conjugue activité économique et mission sociale, est l’un des leviers les plus pertinents et les plus puissants pour dessiner les contours d’une société plus inclusive (…) Si l’on veut redonner à chacun de nos concitoyens la possibilité de retrouver autonomie et dignité par le travail, il est alors temps de monter le volume et de “passer à l’échelle”. »

L’objectif du pacte est de « permettre à chacun de trouver sa place » en créant 100.000 emplois de plus, pour passer de 140.000 personnes en parcours d’insertion auprès des structures inclusives à 240.000 d’ici 2022. Le 6 juillet 2020, Brigitte Klinkert a été nommée ministre déléguée à l’Insertion auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, afin de mener à bien ce projet.

L’investissement de l’Etat a permis de sauvegarder 140.000 emplois en 2020 et d’en créer 34.000

En 2021, l’État engage un budget total de 162,5 millions d’euros sur des projets d’insertion par l’activité économique. Un secteur à investir.

Véritable guichet unique, la Plateforme de l’inclusion réunit 4 services : les emplois de l’inclusion, le marché de l’inclusion, la communauté de l’inclusion et le pilotage de l’inclusion. L’objectif est de simplifier les procédures et de lever les freins qui pouvaient exister jusqu’alors, à commencer par les lourdeurs administratives et les difficultés d’accès aux profils éligibles. Et en 18 mois, la Plateforme de l’inclusion a permis à plus de 11.000 bénéficiaires d’intégrer plus de 200 entreprises sociales inclusives référencées à la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, Mayotte et en Guyane.

A Mayotte, c’est Nayma qui c’est illustrée avec des actions de grande ampleur sur ce secteur. Créée il y a deux ans par l’ancienne maire de Chirongui, Roukia Lahadji, elle compte déjà plus de 60 salariés permanents et 204 salariés en insertion. “La rapidité de son développement réside dans la pertinence de son positionnement répondant à deux problématiques territoriales centrales à Mayotte : la précarité et les difficultés d’accès à l’emploi d’un côté, et la problématique environnementale de protection des espaces naturels de l’autre.”

Elle est partie d’un constat : beaucoup de jeunes au chômage ou en errance d’un côté, et un environnement dégradé par les déchets de l’autre. “L’insertion par l’environnement est au cœur de notre projet pour dynamiser le territoire et créer une véritable prise de
conscience de ces problématiques dans la population locale”, indique Aïda Soibaha Souffou, coordinatrice de l’association, qui cite comme exemple le nettoyage des rivières et des mangroves à travers des actions de ramassage et de tri des déchets abandonnés en pleine nature.

Inclusion par le tri et le reconditionnement de vêtements à La Réunion

Les salariés sont ainsi répartis en petits groupes de 12 et assurent le ramassage, le tri des déchets, et la sensibilisation des riverains 3 jours par semaine, sous la responsabilité d’un encadrant technique. Le reste du temps est dédié à la formation et à l’avancement sur leur projet professionnel, pour lequel ils sont accompagnés et orientés, notamment vers des stages de préqualification ou de qualification les préparant à retrouver plus facilement une place sur le marché de l’emploi.

“C’est une source de motivation supplémentaire de constater que son activité quotidienne a un impact direct sur sa qualité de vie et sur la préservation locale de son environnement. Nous sommes là pour donner le coup de pouce, à la fois du retour à l’emploi et de l’engagement citoyen”, conclut Aïda Soibaha Souffou.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conférence sur le thème de l’accompagnement des orphelins à Mayotte organisée...

139533
Ce dimanche, l’association DYAMA, Maison des orphelins de Mayotte organise à Mronabéja, en partenariat avec le Conseil Cadial et la Fédération des associations Islamiques...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139533
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Assemblée nationale, Mayotte, LR, LIOT, Outre-mer

Les derniers échos ultramarins de l’Assemblée nationale

139533
On sait dans quelle commission vont siéger nos deux députés mahorais. Quant au 10ème groupe politique qui devait être dédié aux députés outre-mer, LIOT, c'est une autre configuration qui émerge

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139533
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com