29.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueilEconomieRapprocher le monde socio-économique des élèves : une convention signée entre le rectorat,...

Rapprocher le monde socio-économique des élèves : une convention signée entre le rectorat, la couveuse Oudjerebou et le Rotary Club

Ce mercredi, le rectorat, la couveuse Oudjerebou et le Rotary Club officialisaient leur partenariat matérialisé par le concours « Jeune entrepreneur » par le biais d’une convention. Le dispositif vise à sensibiliser les élèves et étudiants au monde de l’entreprise par le biais d’un concours sur entrepreneuriat.

« On a créé le concours Jeune Entrepreneur qui est un concours qui a pour objectif de sensibiliser les jeunes à entrepreneuriat, en partenariat avec le Rotary club et le rectorat » explique Julia Ali Abassi, conseillère en création d’entreprise.
« Ce concours a pour objectif de tout simplement faire prendre conscience aux jeunes que entrepreneuriat est une voie pour intégrer le monde professionnel. De ce fait on l’a créé pour leur donner les outils nécessaires dans le mécanisme de entrepreneuriat ». Quatre établissements participent ainsi, comprenant le lycée de Dzoumogne, le lycée de Chirongui, le lycée de Sada ainsi que le lycée des Lumières. L’organisation se déroulera en plusieurs étapes. Présélection, jury puis grand jury avant la remise des prix. Durant les six mois de l’épreuve, les jeunes vont être préparés, accompagnés et suivis par la couveuse Oudjerebou, ainsi que ses partenaires techniques ( BGE, CCI, Pépite…).

Les différents acteurs du dispositif

Les participants pourront ainsi suivre des ateliers spécifiques tels que la communication ou encore l’étude financière. “On va les accompagner, leur apporter les outils nécessaires.” L’accompagnement entend rendre les jeunes autonomes, et leur apprendre à porter un projet certes fictif, mais en lien avec les problématiques de Mayotte. Et pour ceux qui, à l’issue du concours, aimeraient concrétiser leur ambition, la couveuse assure qu’elle les accompagnera jusqu’à la réalisation. Le concours compte ainsi une quinzaine de projets centrés sur le territoire mahorais, pour un total de 28 projets, soit plus d’une vingtaine de participants.

Baptiste Boko, président du Rotary Club Hippocampe

Un projet ambitieux, qui réunit ainsi plusieurs acteurs marquants du territoire. Jean-Baptiste Boko, président du Rotary Club Hippocampe, explique que « Le rotary club accompagne cette action, (…) qui place les jeunes mahorais au cœur de ce dispositif d’entreprendre : elle s’inscrit dans l’un des six axes stratégiques de la fondation Rotary, à savoir le développement économique et local ».

Développement qui pour le recteur Gilles Halbout, semble résider dans le rapprochement et la sensibilisation des élèves aux réalités du monde de entrepreneuriat : « on a eu beaucoup d’idées, et on n’est jamais trop nombreux pour développer l’esprit d’entreprendre, l’esprit de création d’entreprise, rapprocher nos élèves du monde socio-économique ».  Il raconte comment le rectorat « s’est vu présenter cette proposition de partenariat, d’aller dans les lycées, de monter des ateliers avec eux (ndlr les élèves) pour les ouvrir sur ce monde ». Évoquant l’ouverture de la semaine olympique avec les élèves d’école primaire le matin même, Gilles Halbout déclare que « L’éducation Nationale c’est ça : de prendre les petits, les faire travailler sur les fondamentaux, le vivre ensemble, lire, écrire, compter, et puis commencer à s’émanciper, et c’est aussi projeter toute cette jeunesse vers l’insertion. C’est tout ça qu’on a réussi à faire avec Oudjerebou et le Rotary.”

La remise des prix de ce concours innovant se tiendra le 25 mars au Lycée des Lumières. Il ne reste donc plus que quelques mois aux participants pour mener à bien leurs projets fictifs, lesquels deviendront peut-être un jour réalité…

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139533
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139533
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139533
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139533
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139533
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com