28.9 C
Dzaoudzi
mardi 18 janvier 2022
AccueilOcéan IndienComores : une nouvelle vague de migrants africains arrêtés par les garde-côtes

Comores : une nouvelle vague de migrants africains arrêtés par les garde-côtes

Entre octobre et décembre, ce sont 96 migrants venant d’Afrique de l’est qui ont été stoppés net par les services de sécurité comoriens. Des hommes, des femmes et des enfants dont la destination finale est Mayotte, d’après des sources du garde-côte comorien. Les migrants arrêtés mercredi 29 décembre (24 au total) sont tous internés dans les locaux de la gendarmerie et de la police à Ndzuani (Anjouan). Des passeurs comoriens ont été placés en détention à la prison de Koki.

Des agents du garde-côte comorien ont arrêté “plus d’une vingtaine de migrants africains” mercredi 29 décembre. L’opération d’arrestation a eu lieu sans encombre grâce à l’interposition de deux vedettes rapides de l’unité d’intervention des garde-côtes sur place à Ndzuani (Anjouan). Cette nouvelle vague de migrants commence à inquiéter sérieusement les autorités comoriennes, débordées par un phénomène qui s’amplifie au fil des mois.

Des complicités aux Comores

Entre octobre et décembre, ce sont 96 migrants venant d’Afrique de l’est qui ont été stoppés net par les services de sécurité comoriens. Des hommes, des femmes et des enfants dont la destination finale est Mayotte, d’après des sources du garde-comorien. Les migrants arrêtés (24 au total) sont tous internés dans les locaux de la gendarmerie et de la police à Ndzuani (Anjouan). Des passeurs comoriens ont été placés en détention à la prison de Koki.

Les autorités comoriennes n’ont toujours pas communiqué sur l’origine de ces réseaux de migrants. On sait qu’ils viennent de la République démocratique du Congo (RDC), du Mozambique et du Burundi. Des ressortissants malgaches avaient été arrêtés au mois de septembre 2021 avec environ 800 kilogrammes de stupéfiants à bord de leur petit navire. Y-a-t-il un lien entre le réseau de passeurs de migrants africains et celui de trafic de drogue dans les eaux comoriennes ?

Emirats arabes unis
Les vedettes rapides remises par les Emirats-arabes-unis

Le pays a peu de moyens pour surveiller ses eaux maritimes

Jusqu’à maintenant, nous n’avons pas pu remonter la filière mais le travail d’enquête est toujours en cours pour identifier les cerveaux de ces trafics“, avait souligné en novembre dernier le procureur de la République près le Tribunal de Mutsamudu (Anjouan), Mohamed Abdallah. “On sait qu’il y a des Comoriens qui sont derrière tous ces trafics. Mais une enquête de ce genre est toujours longue. Il ne faut surtout pas se presser de rendre des conclusions hâtives”, a ajouté le magistrat. Le délit de trafic illicite de migrants est intégré récemment dans le nouveau code pénal qui prévoit dans l’article 266 “deux ans à cinq ans de prison ferme et de 20.000.000 de francs comoriens d’amende (40 mille euros)“.

Les Comores disposent des capacités d’intervention en mer pour les opérations de surveillance des côtes. L’unité de garde-côtes a été créée en 2010. Le centre de commandement opérationnel a été mis en place en 2018 grâce à un appui du PNUD. Le pays a été équipé récemment en vedettes rapides par les Emirats arabes unis qui appuient projet de mise place des radars de dernière génération. Reste maintenant des services coordonnés de renseignements contre les trafics transnationaux. Des agents des garde-côtes craignent que le trafic des migrants ne s’amplifie dans les prochaines années.

A.S.Kemba, correspondant à Moroni

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Suspension de la grève des conducteurs Halo des secteurs Nord et...

139533
Le réseau Halo informe ses usagers de la suspension de la grève de conducteurs qui a débuté le 10 janvier 2022 dans les bassins...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com