“Les destinations d’Outre-mer doivent attirer les touristes non-francophones”

0
60

Liaisons aériennes et visas, la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a souligné hier mardi lors de sa visite au salon parisien Top Résa, l’importance pour les Outre-mer d’attirer davantage de touristes non-francophones.

George Pau Langevin à Mayotte en février 2014
George Pau Langevin à Mayotte en février 2014

La ministre cite en exemple la Polynésie où la délivrance de visas a été facilitée pour les ressortissants chinois ou encore le cas de La Réunion pour des visas simplifiés pour des touristes en provenance d’Inde et de Chine.

George Pau-Langevin a visité les stands de la Martinique, de Guyane, de la Polynésie, de la Guadeloupe, La Réunion, Saint-Martin et Mayotte. Elle a fait valoir son insatisfaction quant aux dessertes aériennes insuffisantes alors que l’actualité difficile de certaines destinations d’habitude touristiques, au Proche-Orient par exemple, pourrait réorienter les flux de voyageurs vers les destinations ultramarines aux Antilles ou dans l’océan Indien.

Des liaisons aériennes directes entre La Réunion et l’Allemagne ou encore entre les Antilles et l’Amérique du nord (Miami, New York, Washington et Boston) ont été annoncées lors de ce salon permettant par exemple à la destination Guadeloupe d’enregistrer une croissance de plus de 80% des réservations pour les mois à venir en provenance des Etats-Unis.

Le salon Top Résa se tient du 29 septembre au 2 octobre à Porte de Versailles à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here