25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 juin 2022
AccueilorangeMayotte tente d’intégrer les programmes européens sur la migration ou l’asile

Mayotte tente d’intégrer les programmes européens sur la migration ou l’asile

Un Fonds européen pour prendre en charge l’asile, l’intégration ou l’aide au retour, Mayotte ne pouvait rêver mieux. Avec malgré tout une rigueur demandée par l’Europe, que l’Etat n’observe pas toujours sur le territoire…

Banderole de demandeurs d'asile (Images d'archive)
Banderole de demandeurs d’asile à Mayotte réclamant leurs droits (Image d’archive)

Curieux écho de la situation internationale que la présentation ce vendredi au conseil départemental d’un Fonds européen dédié à l’immigration, le Fonds Asile Migration et intégration (FAMI). On y apprenait en effet que l’Union européenne a développé depuis 1999 une politique commune sur ces thèmes… Commune.

Le FAMI était donc présenté à Mayotte dans le cadre de la semaine du Séminaire sur les Programmes horizontaux européens. C’était le dernier opus, et il avait comme invités de marque en visioconférence, les membres de la Direction générale des étrangers en France du ministère de l’Intérieur.

Des projets à porter sur trois domaines, l’Asile, la Migration légale et intégration et le Retour. Avant d’en connaître les champs d’application, Issa Abdou, 4ème vice président du département, chargé de l’Action sociale et de la Santé, brossait en une phrase le tableau mahorais pour les interlocuteurs parisiens : « un tel flux migratoire que les politiques publiques sont inefficaces à court et moyen terme. » Il rappelait que si le contrôle aux frontières était important, « il faut aussi créer les conditions économiques propices pour fixer les populations. »

« Mayotte ne peut prendre tout le malheur de la région ! »

Faouzia Kordjee au micro pour les Femmes leader
Faouzia Kordjee au micro pour les Femmes leader

La partie migratoire concerne peu Mayotte, puisqu’il s’agit d’inciter à la migration légale en fonction des besoins économiques et sociaux des Etats membres, et de promouvoir l’intégration effective des ressortissants de pays tiers.

D’ailleurs, le sang des Femmes leaders n’a fait qu’un tour en apprenant que l’Europe allait débloquer les finances pour la migration et l’intégration : « des années qu’on est étouffé ici. Vous parlez d’immigration ou de demandeurs d’asile, mais les îles voisines sont-elles en guerre ? Mayotte ne peut pas prendre tout le malheur de la région ! » Une virulence signée Faouzia Kordjee, qui plombait un peu l’organisation quasiment irréprochable de cette conférence par le Conseil départemental, mais témoin du sentiment d’abandon par l’Etat français de la population mahoraise, en particulier sur le sujet migratoire.

C’est sans doute sur le volet portant sur les réfugiés et sur les demandeurs d’asile* que les associations, les établissements publics ou les services ministériels, seront les plus prolixes à Mayotte. Encore faut-il que les projets de ce volet Asile de la FACIM, doté de 61,9 millions d’euros pour la période 2014-2020, entrent dans les critères : « avoir un impact sur la politique d’asile française ou européenne, justifier de l’urgence de sa mise en œuvre, s’engager sur une méthode d’évaluation de qualité et soutenir un bon rapport coût/efficacité. » Et les micro projets de moins de 100.000 euros sont priés de s’abstenir.

85,33 millions pour les projets d’aide au retour

Les acteurs potentiellement concernés par le FAMI
Les acteurs potentiellement concernés par le FAMI

L’un d’entre eux est porté par la Croix rouge de Mayotte : « Nous allons louer des appartements en parc privé, que nous sous-louerons à des réfugiés pendant 6 mois renouvelables une fois. Avec un accompagnement social en parallèle qui leur permette d’intégrer leur propre logement à terme. » Une sorte de transition vers l’intégration. Si Michel Henry, son directeur, attend l’accord européen, le projet est en route, « dès ce lundi 21 septembre, 7 appartements abriteront 29 personnes ».

Les projets d’aide au retour, « qu’il soit contraint ou volontaire », doté de 85,33 millions, sont également une piste solide pour Mayotte, en ce sens que ce volet peut encourager l’amélioration des conditions de rétention, l’assistance linguistique, ou la recherche de familles restées sur place. Mais une enveloppe qui risque d’être très prisée en métropole…

Lutte contre l’exportation de la criminalité

Mohamed Sidi, 6e VP chargé des Affaires européennes et Issa Abdou, 4è VP, chargé du social et de la santé
Mohamed Sidi, 6e VP chargé des Affaires européennes et Issa Abdou, 4è VP, chargé du social et de la santé

La sécurité n’est pas oubliée avec le Fonds Sécurité Intérieure, que doit porter la préfecture, d’ailleurs non représentée lors de cette matinée. L’enveloppe de 70,1 millions d’euros est consacrée à la lutte contre la criminalité, et à la gestion des risques et des crises. Mais là encore, sous conditions : « le projet doit impacter la sécurité d’autres Etats membres, en plus de l’intérêt local. Pour votre île, il faudra par exemple démontrer que Mayotte est le pays d’origine d’une criminalité que l’on veut combattre grâce au projet proposé », souligne la responsable du volet Police du FSI. Il doit en plus entrer dans les objectifs nationaux, notamment déployés pour lutter contre les filières de radicalisation

En dehors de la migration légale, on le voit, plusieurs enveloppes européennes peuvent intéresser Mayotte. En gardant à l’esprit qu’outre le critère évident de solidité financière de la structure porteuse du projet, les conditions européennes sont parfois très exclusives. Notamment la conformité avec des programmes nationaux, qui n’intègrent pourtant pas notre territoire sur tous leurs outils, on pense à l’Aide Médicale d’Etat ou la CMU-C. Une tolérance supérieure à zéro sera donc la bienvenue…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Un demandeur d’asile autorisé à demeurer sur le territoire prend le statut de réfugié

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139524
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139524
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139524
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139524
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139524
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139524
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com