23.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueilorangeLe MUMA en photos et anecdotes

Le MUMA en photos et anecdotes

Soibahadine Ibrahim Ramadani n’aurait échangé sa place pour aucune autre ce samedi matin : «J’en ai les cheveux qui se dressent sur le tête d’émotion», glissait le président du conseil départemental. Il inaugurait avec le préfet Seymour Morsy, le premier musée de Mayotte. Emotions et rires au rendez-vous…

De petites proverbes... vers la sagesse
De petits proverbes… vers la sagesse

S’il n’est encore qu’une ébauche de ce que sera le grand bâtiment blanc de la Résidence du gouverneur*, la préfiguration se pose déjà en mémoire de ce que Mayotte offre de visible, et d’invisible, d’immatériel, dans son patrimoine.

Les salles de l’ancienne caserne de Dzaoudzi ont été revisitées par une équipe de maître en la matière, les deux assistants à maîtrise d’ouvrage, Michel Colardelle et Colette Foissey.

La première d’entre elle, sur le thème de la Sagesse, dévoile une urne remplie de petits rouleaux. Préfet et élus ont donc pioché au hasard ce qu’ils découvrent être des proverbes en shimaoré. Soibahadine Ibrahime traduit le sien : « Vous ne pouvez pas tuer une puce avec un seul ongle, il en faut deux’… C’est vrai, il faut être deux, j’ai en effet besoin de monsieur le préfet!» justifiait-il en riant. D’à-propos aussi celui de Seymour Morsy: «Pour comprendre les problèmes qui se passe dans ta maison, il faut l’habiter»… sourires évocateurs du turn over des fonctionnaires sur l’île.

Le douka de papa Kamardine, un espace de rencontre

Papa Kamardine devant son douka
Papa Kamardine devant son douka

Pour accéder à la salle dédiée à la danse religieuse et féminine Debaa, il faut passer sous un tshandaruwa, «un tissu brodé qui sépare l’espace public de l’espace privé», commente Ben Saïd Abdoul Karim, attaché territorial du conseil départemental et chargé de projet du futur musée. Il apporte sa connaissance de la société mahoraise pour transcender tous ces thèmes: «A travers le Debaa, on voit que l’islam peut proposer une expression artistique.»

Plus loin, c’est le Douka qui est à l’honneur. Une vraie petite épicerie reconstituée à partir de celle de Papa Kamardine, assis là, sur son banc, comme s’il était dans son village, «un sage, pas seulement là pour vendre, mais pour discuter et rencontrer les habitants.»

C’est ensuite la chaîne de ramassage du sel de Bandrélé qui est exposée: du limon ramassé avec une coque de noix de coco, à l’ensachage.

Enfin, les canons, un peu oubliés à côté de la Légion étrangères, sont mis en valeur. Découverts par John Guthrie, propriétaire de la goélette qui a sombré il y a deux ans devant les Badamiers, ils sont annoncés comme datant du XVIIIème siècle. On les attribue au naufrage dans les eaux mahoraises en 1699 du «Ruby», navire anglais de la compagnie des Indes britanniques. «C’est louche ! L’un est pointé sur ma maison, l’autre sur mon bureau!» ironise Seymour Morsy.

La société moderne doit se soucier de la mémoire

Chaîne de fabrication du sel de Bandrélé
Chaîne de fabrication du sel de Bandrélé

Un patrimoine exposé pas si ancien, puisqu’il sert encore dans les villages. Ce qui colle au thème national de ces Journées, «Le Patrimoine du 21e siècle, une histoire d’avenir». Mais qui permet d’anticiper, comme le souligne Soibahadine Ramadani dans un discours qui aura porté le public: «Naguère naturel, ce patrimoine ne faisait pas l’objet d’attention particulière. Dans la société traditionnelle, sa transmission était collective, notamment par la famille. La société moderne limite cette transmission : la collectivité, responsable de ces changements doit alors agir dans le sens de la diffusion de ce patrimoine commun.»

Comme il le faisait remarquer, Mayotte longtemps restée à l’écart de la mondialisation, risque de perdre la fraternité qui la caractérisait, «le projet de musée prend alors un sens particulier, celui de faire connaître la culture mahoraise.»Canon MUMA

Une culture surtout immatérielle, «quinze fois plus présente que ce qui est matériel et qui s’use», complétera Seymour Morsy.

A la tête du département depuis ce début d’année, Soibahadine Ramadani, encore ému, nous informait qu’il avait souhaité dès 1986 la naissance d’un musée, d’archives départementales, d’une bibliothèque de documentation et d’une bibliothèque pédagogique. Il ne manque d’ailleurs pas de projets pendant sa mandature: «une bibliothèque de documentation scientifique et un Salon du livre.»

Les enfants n’ont pas été oublié durant ce week-end de Journées européennes du patrimoine: un atelier va leur permettre de confectionner des jouets avec des feuilles de coco : petites hélices, shivwirivwiri, sifflets ou des boules contenant des billes, lashis.Debaa mains henné

Un bémol cependant: à moins de faire partie d’un groupe, le visiteur ne pourra bénéficier d’un guide, pourtant indispensable si l’on veut appréhender ce qui fait la spécificité de ce musée, toucher du doigt le caractère unique de la société mahoraise.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Fou-rires autour des proverbes
Fou-rires autour des proverbes

*Deux architectes du patrimoine Juliette et Matthieu Prévost travaillent à la réalisation du musée dans la Résidence du gouverneur, qui devrait prendre plusieurs années. Ils sont à Mayotte en mission d’urgence, «des bouts de persiennes tombaient», et reviendront avec un inspecteur des monuments historiques.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Lagon, Mayotte

« L’art et la mer », un appel à projet ambitieux du Parc...

139522
Le Parc naturel marin de Mayotte et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Mayotte s’associent pour lancer un appel à projets de résidences artistiques en faveur des enjeux écologiques de l’île, notamment en ce qui concerne son environnement marin. Cet appel à projets entend démocratiser les pratiques artistiques et la transition écologique.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139522
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139522
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139522
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139522
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139522
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com