23.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 juin 2022
AccueilFaits diversSéquestration et torture à Bandrélé: La justice populaire condamnée par la justice...

Séquestration et torture à Bandrélé: La justice populaire condamnée par la justice de la République

CARNET DE JUSTICE DU JDM. Le tribunal correctionnel a rendu son délibéré ce mercredi matin dans une affaire d’enlèvement, de séquestration et de violence qui remonte à novembre 2014 à Bandrélé.

Les deux hommes d’affaires poursuivis, dont un est également engagé dans la vie politique, sont condamnés à un an de prison. Le tribunal ne demande pas de mandat de dépôt, autrement dit la sentence pourra être aménagée par le juge d’application des peines (JAP).
Le 3e individu écope, lui, de 6 mois de prison avec sursis.

TGI-MAMOUDZOULe tribunal a donc tenu compte du degré d’implication différent des 3 individus dans ces faits. Ce 8 novembre 2014, les deux chefs d’entreprises sont victimes d’un cambriolage : ordinateurs et disques durs ont disparu de leurs bureaux et avec eux des mois, peut-être des années de travail.

Face à ce qu’ils estiment comme un manque de réactivité de la gendarmerie, ils lancent leur propre enquête et parviennent, avec l’aide du 3e individu, à se convaincre de la culpabilité d’un jeune homme de 16 ans. C’est le début d’une opération punitive invraisemblable. Ils vont chercher le «coupable» sur une plage, lui attachent les mains, lui bandent les yeux et le jettent dans le coffre d’une voiture.

Coups et menaces

Tous les éléments conduisent pourtant à disculper le jeune homme. Mais même si les empreintes de pied ne correspondent pas, ils veulent obtenir des aveux. Ils lui infligent alors des gifles, des coups et des menaces, comme celle de lui arracher les ongles s’il ne désigne pas l’endroit où le matériel dérobé a été entreposé.

Dossier empilés TGILors de l’audience du mois de juillet, le juge Sabatier avait pointé les différences entre la justice populaire et le travail de police et de justice des fonctionnaires de la République : «Il faut douter. Lorsque des gens dont c’est le métier mènent des enquêtes, ils doutent, ils font preuve de prudence dans leurs accusations et ils respectent des méthodes humaines», avait fait valoir le magistrat.

Le Moyen-âge à côté de chez nous

Quand les gendarmes arrivent finalement à Bandrélé, ils découvrent la scène, les 3 tortionnaires et la jeune victime en position fœtale au sol de la BMW, entre les sièges avant et arrière. Il a fini par avouer un vol qu’il n’a pas commis. Et malgré les évidences, l’un des agresseurs n’hésite pas, dans les jours qui suivent, à prendre la parole sur les antennes d’une radio pour raconter l’événement.

Evoquant des comportements «qui renvoient au moyen-âge», la procureure Prampart avait demandé 15 mois de prison dont 6 ferme, deux ans de mise à l’épreuve et 600 euros d’amende pour les deux principaux protagonistes. Le tribunal a donc tranché pour une année de prison.
Pour le 3e homme, elle avait requis 6 mois avec sursis et 90 heures de travail d’intérêt général (TIG). La cour n’a retenu que la peine de prison avec sursis.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CNB, avocats, Mayotte, Outre-mer

Quand le Conseil national des barreaux parle d’injustices

139137
Le Conseil national des barreaux (CNB) organise le jeudi 30 juin de 17h à 19h (heure de Paris) un webinaire sur le thème "Les...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139137
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139137
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139137
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139137
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139137
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com