24.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 juin 2022
AccueilEnvironnementLa très haute marche des financements européens pour l’environnement

La très haute marche des financements européens pour l’environnement

L’hémicycle du conseil départemental accueillait le premier volet du séminaire sur les fonds «horizontaux» européens avec la présentation de Life, le programme destiné à financer les projets environnementaux… Mais qui pourra monter de tels projets à Mayotte?

Le Choungui depuis le Mont Benara
Le Choungui depuis le Mont Benara

Quand on aborde les questions d’environnement, autant savoir de quoi on parle. A Mayotte, l’état des lieux est connu, avec une richesse immense mais aussi dégradée. Sur 374 km2 de terres immergées et 1.500 km2 de lagon, la diversité des milieux naturels est remarquable avec des zones humides, des forêts diverses, padzas, zones littorales, mangroves… de nombreuses espèces de faune et de flore endémiques.

Mais la liste des préoccupations est bien plus longue encore : déchets (92.000 tonnes par an), envasement, érosion, déforestation, urbanisation (légale et illégale), mitage du territoire, détergents, hydrocarbures, plantes envahissantes, eaux usées, brûlis, besoins en énergie, démographie… Sans parler du problème de l’eau, avec plus de la moitié des rivières, qui représentent 61% de notre ressource en eau, en mauvais état.

Bref, l’environnement est un secteur où tant de choses sont à construire. La transformation de Mayotte en RUP, région ultrapériphérique européenne, pourrait représenter une aubaine, nous permettant d’accéder à de nouvelles sources de financement pour monter des projets. C’est le rôle du programme Life, présenté hier mardi par le conseil départemental dans l’hémicycle Bamana. Mayotte n’avait pas pu être intégrée au Life Cap DOM précédent du fait de son statut. Mais il ne sera pas facile de profiter du Life 2014-2020.

Un concours européen

Le président Ibrahim Ramadani ouvre le séminaire en compagnie du maire Majani de Mamoudzou de son 6e adjoint Sidi et Camille Pestre d'Enviropea
Le président Ibrahim Ramadani ouvre le séminaire en compagnie du maire Majani de Mamoudzou de son 6e adjoint Sidi et Camille Pestre d’Enviropea

Camille Pestre, du cabinet Enviropea qui conseille le ministère de l’écologie depuis 10 ans sur ce programme, a fait le déplacement à Mayotte pour présenter le dispositif qui se veut «un instrument financier au service de l’environnement». Les projets finançables dans le programme Life doivent correspondre aux choix politiques de la Commission européenne et se caler dans les grands textes européens comme les directives oiseaux ou habitats, ou les documents biodiversité 2020 et «infrastructures vertes».

L’appel à propositions se fait en mai-juin de chaque année pour une remise des projets en octobre. Le taux de subvention est de 60% du montant global du projet. «C’est un concours européens où seuls les meilleurs projets sont retenus selon un système de points», explique Camille Pestre. En 2013, 40% des projets présentés par la France ont été acceptés. En 2014, le bilan est nettement moins bon. «La compétition est à l’échelle européenne et seuls les projets les mieux notés sont financés.»

Naturalistes, Gepomay ou UICN, quelques uns des acteurs de l'environnement à Mayotte avaient été invités à temps
Naturalistes, Gepomay ou UICN, quelques uns des acteurs de l’environnement à Mayotte avaient été invités à temps

D’où l’importance d’avoir des projets très bien ficelés, cohérents, pérennes et transposables ailleurs. Le ministère de l’écologie propose d’ailleurs, via le cabinet Enviropea, un accompagnement gratuit pour coller le mieux possible aux attentes européennes.

De gros projets portés par des acteurs solides

Mais pour Mayotte, le vrai défi sera la taille des projets. «Life est conçu pour des projets de 500.000€ à 4 millions d’euros. Je le déconseille on dessous de ces seuils car il faut beaucoup d’investissement technique et financier», précise Camille Pestre. Conséquence, il n’y a pas beaucoup d’acteurs en matière de biodiversité, capables de monter de tels dossiers… Et ce n’est pas l’absence ce mardi de la DEAL, de l’ONF ou du Parc naturel marin qui sont de nature à rassurer. Les invitations envoyées par le conseil départemental ont été particulièrement tardives pour certains acteur pourtant essentiels pour monter des projets d’une telle envergure.

Quels acteurs auront les reins assez solides pour monter les projets Life à Mayotte?Des maires aussi avaient fait le déplacement
Quels acteurs auront les reins assez solides pour monter les projets Life à Mayotte?Des maires aussi avaient fait le déplacement

L’autre possibilité est de rejoindre un réseau et d’être la branche mahoraise d’un projet de plusieurs régions. Ainsi, dans le programme Life précédent, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) d’Alain Bougrain-Dubourg, a servi de structure d’appui à un programme de conservation et de sensibilisation décliné à La Réunion, en Guyane et en Martinique.

Difficile mais possible

Car malgré tous les obstacles, les autres DOM sont parvenus à faire financer quelques projets, pour le développement de bâtiments à énergie positive, pour les réductions des émissions de gaz à effet de serre dans les pâturages, ou pour la réintroduction d’une dizaine de lamantins en Martinique.

.
Protéger l’environnement “enjeu fondamental” pour le département. Ici des Sternes (Photo: Gepomay)

A La Réunion, le projet CoreyeRun, porté par le parc national, a décroché Life à 2 reprises pour la restauration de 30 hectares de forêt semi-sèche et de ses habitats en mettant en œuvre une démarche expérimentale de recréation totale d’un environnement détruit.

Le président Majani a parlé «d’enjeu fondamental pour Mayotte» à propos de la protection de l’environnement. «Mayotte doit pouvoir utiliser toutes les opportunités que lui offre l’Europe», a-t-il ajouté, trouvant un écho dans la position du maire de Mamoudzou, venu, lui aussi ouvrir ce séminaire de 4 jours. Espérons que des projets mahorais émergent. Camille Pestre a prévenu : il faut en général une bonne année pour ficeler un dossier à présenter à la Commission européenne.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CNB, avocats, Mayotte, Outre-mer

Quand le Conseil national des barreaux parle d’injustices

139137
Le Conseil national des barreaux (CNB) organise le jeudi 30 juin de 17h à 19h (heure de Paris) un webinaire sur le thème "Les...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139137
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139137
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139137
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139137
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139137
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com