29.8 C
Mamoudzou
samedi 24 février 2024
AccueilEconomieMadagascar : Bras de fer persistant entre l’aviation civile et Madagasikara Airlines

Madagascar : Bras de fer persistant entre l’aviation civile et Madagasikara Airlines

Les vols de Madagasikara Airlines sont suspendus à une licence d’exploitation et un certificat de transport aérien. L’autorité de l’aviation civile malgache (ACM) dit examiner les conditions de délivrance et a rappelé les dirigeants de la compagnie à l’ordre. Derrière se cachent des enjeux politico-financiers majeurs, d’après la presse malgache qui évoque "un mélange de genres" entre la création de Madagasikara Airways et le redressement judiciaire d’Air Mad, la compagnie nationale aujourd’hui en difficultés financières avec une dette brute estimée à 60 millions d’euros dont 20 millions vis-à-vis de l’Etat français.

Le bras de fer entre Madagasikara Airlines et l’aviation civile malgache persiste. Il est notamment reproché à la nouvelle compagnie de ne disposer d’aucune licence d’exploitation et d’un certificat aérien pour pouvoir démarrer officiellement ses activités. « Nous rappelons que le dossier de demande de licence d’exploitation de Madagascar Airways est toujours en cours et que le processus en est à la 3eme phase sur les 5 prévues par les procédures », a indiqué l’Autorité de l’aviation civile malgache (ACM) dans sa lettre N°077-ACM-DJE en date du 11 juillet dernier.

L’autorité malgache ne reconnait pas Madagasikara Airlines

L’autorité de l’aviation civile malgache (ACM) dit examiner les conditions de délivrance et a rappelé les dirigeants de la compagnie à l’ordre. « Madagascar Airlines n’est pas encore une compagnie aérienne et ne peut valablement s’en prévaloir », poursuit le courrier adressé à Mahary Andriamamonjy, le directeur général adjoint de Madagasikara Airlines. La lettre mentionne les risques que Madagascar allait encourir si une compagnie opère sans les documents prévus nécessaires comme le recommande l’Organisation internationale de l’Aviation civile (OACI).

Derrière les mises en garde se cachent des enjeux politico-financiers majeurs, d’après la presse malgache qui évoque « un mélange de genres » entre la création de Madagasikara Airways et le redressement judiciaire d’Air Mad en 2021, la compagnie nationale. Les responsables de Madagasikara Airlines, se disant soucieux de sauver le secteur aérien malgache, affirment que leur compagnie est née de « la fusion d’Air Mad et Tsaradia », une filiale d’Air Mad créée en 2018.

Mais l’information a été démentie par le ministre malgache Rolland Ranjatoelina, cité par le site Tribune Madagascar, qui parle « d’un montage financier » allant jusqu’à suspendre deux membres du Conseil d’administration d’Air, à l’origine, selon lui, de « toute cette situation ». Dans sa lettre, l’Autorité de l’aviation civile malgache (ACM) en a aussi exprimé son étonnement sur cette « fusion » dont elle remet en cause le fondement juridique. « Par ailleurs, ledit dossier (de Madagasikara Airlines, ndlr) déposé à l’ACM ne fait d’aucune fusion au sens juridique du terme entre Tsarada et Air Madagascar. En conséquence, nous vous saurions gré de prendre les mesures idoines pour rectifier les informations présentées dans vos communications », lit-on encore dans cette lettre de l’aviation civile malgache.

A l’aéroport d’Ivato, la confusion règne sur les statuts des deux compagnies

La reprise effective des activités d’Air Mad toujours pas connue

La création de cette nouvelle compagnie en 2015 a suscité de nombreuses controverses. Elle est intervenue exactement au moment où la compagnie Air Mad se trouvait en difficultés financières. Des responsables de la compagnie nationale auraient participé à sa liquidation, selon toujours le ministre des Transports qui a suspendu « les deux membres du conseil d’administration, Rinah Rakotomanga et Mamy Rakotondraibe, respectivement présidente et le vice-président du conseil d’administration d’Air Madagascar », selon le media en ligne Tribune Madagascar.

Les responsables de la compagnie n’ont pas encore réagi officiellement à ce défaut d’existence légale mentionnée par l’aviation civile. Celle-ci rejette toujours à Madagasikara Airlines le statut de transporteur public aérien en lieu et place d’Air Mad comme l’envisageaient les artisans de « la fusion ». Les autorités malgaches entretiennent le flou autour de deux compagnies qui héritent du même passif. Elles promettent toutefois de poursuivre le plan de redressement d’Air Mad. La compagnie totalise aujourd’hui une dette brute estimée à 60 millions d’euros, soit 40 millions vis-à-vis de l’Etat malgache et 20 millions vis-à-vis de la France, selon les medias locaux. Mais l’Etat malgache se montre optimiste. Le ministre Rolland Ranjatoelina promet d’apurer ladite dette « dans le cadre bilatéral avec la France » pour pouvoir « mettre Air Mad sur les rails » sans préciser le calendrier de la reprise effective des activités la compagnie nationale malgache.

A.S.Kemba

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Demandes d'asile, Mayotte, Djibouti, Madagascar

Réduire les flux migratoires en s’appuyant sur un « pays ami »

0
S’inspirer de l’exemple britannico-rwandais pour encadrer l’afflux de demandeurs d’asile, et plus si affinités, c’est la proposition du sénateur Thani Mohamed Soilihi, qui va travailler la mesure pour la présenter au Parlement
Météo France, retenue collinaire, Mayotte, Belal, La Réunion, Madagascar

Météo : une saison des pluies 53% plus abondante que la normale… pourvu que ça...

0
Si vous avez l’impression d’avoir mué en escargot tout chaud, c’est normal, il pleut beaucoup plus que les années précédentes. Et ce sont les données de Météo France qui le disent. Une accalmie est prévue à la fin du mois

De Nosy-Be à Mayotte : un dangereux périple effectué par amour !

0
Marina est une jeune malgache de 34 ans, résidant à Mamoudzou avec son compagnon et leur bébé d’un an. Si sa vie est stable aujourd’hui, il n’en a pas toujours été ainsi puisqu’elle a quitté travail et famille à Nossy Bé en 2020 pour poursuivre un rêve romantique qui s’est finalement révélé illusoire. Escroquerie du passeur, tempête sur la mer, esclavage moderne et retour impossible au pays pour cause de covid, son histoire est digne d’un roman d’aventures !
Madagascar, Andry Rajoelina, CENI

Madagascar : Andry Rajoelina réélu dès le premier tour, l’opposition conteste les résultats

0
Le président sortant l'emporte avec 58,95% des voix. Si l'opposition est vent debout contre les résultats, la Haute cour constitutionnelle devrait proclamer le nom du vainqueur dans les prochains jours.
Madagascar, Rajoelina

Madagascar : la campagne d’Andry Rajoelina épinglée pour « mauvaises pratiques électorales »

0
Dans un rapport accablant, l'observatoire des élections Safidy pointe des pratiques pouvant s’apparenter à des achats de voix en faveur du président sortant

Recent Comments