26.8 C
Mamoudzou
samedi 28 janvier 2023
AccueilEducation82 lycéens européens dont une mahoraise choisis pour « faire Europe »

82 lycéens européens dont une mahoraise choisis pour « faire Europe »

Angèle Sélémani a été choisie pour faire partie d'une classe virtuelle du "Lycée d'Europe" aux côtés de 81 lycéens des 27 pays de l'Union. L’élève de Terminale à Sada est une vraie avocate de la culture européenne commune et l’a défendue lors d’une présentation ce vendredi dans son lycée.

Depuis le 1er janvier 2022, la France assure la présidence du Conseil de l’Union européenne, c’est à dire, du Conseil des ministres de l’Union européenne. Qu’est ce que cela veut dire pour nous ? Pour les jeunes ? Afin d’impulser une meilleure connaissance de l’UE, et comprendre par exemple qu’à Mayotte, et sans jeu de mot, « l’Europe, c’est pas que les barges », la direction générale de l’enseignement scolaire crée un « Lycée d’Europe ».

Du 12 au 19 février 2022,  82 lycéens européens et 26 professeurs issus de 26 pays de l’Union ont réfléchi à la construction d’une société européenne qui partage une histoire, des cultures et des modes de vie, des enjeux et des défis politiques communs. L’ambition est de créer un rendez-vous annuel à l’attention des lycéens des 27 pays de l’Union européenne, pour renforcer leur connaissance de l’Union et développer un sentiment d’appartenance.

Parmi ces 82 lycéens européens, une mahoraise, Angèle Sélémani, a été choisie pour son projet qu’elle a présenté ce vendredi à d’autres élèves de son lycée de Sada. Au premier contact, on n’est guère étonné que cette Terminale spécialité Histoire-géographie, sciences politiques et sciences économie et sociale, de 18 ans ait été sélectionnée. Convaincu d’une culture commune entre tous les pays, elles et ses comparses de Terminale ont imaginé un musée virtuel : « Nous avons hérité d’un des cinq ateliers qui porte sur l’espace historique des lieux de mémoire. Il fallait donc diviser en plusieurs époques, le Moyen-Âge, l’Humanisme, le siècle des catastrophes que fut le XXème siècle et la construction européenne, le XXIème siècle. Et chaque pièce du musée représentait une période. »

Exposé du projet devant des lycéens de Sada

Quel toit pour l’Europe du XXIème siècle ?

Et ce n’est pas la plus joyeuse des périodes sur laquelle elle s’attarde : « Il fallait expliquer pourquoi les lieux évoqués étaient porteur de mémoire. Parler des deux guerres mondiales était inévitable, et on ne pouvait pas éluder le seul camp de concentration français, celui de Struthof, qui n’a pas vu d’extermination des juifs, mais qui fut un camp de travail forcé et d’expérience scientifiques menés sur leurs corps ». Initialement, le projet prévoyait que les jeunes se retrouvent à Strasbourg, et visitent notamment le camp de Struthof, « en raison des restriction sanitaire, on l’a fait de façon virtuelle ».

La 4ème période, celle de la construction européenne, est représentée par une pièce à terminer, où les murs en parpaing attendent des finitions, et où il manque encore le toit.

Pour perfectionner la connaissance des autres élèves du lycée, et puisque c’est l’objectif du projet, Angèle Sélémani a présenté son montage vidéo ce vendredi après-midi aux élèves des Cordées de la réussite, et devrait faire de même au collège de Sada.

Une pièce du musée consacrée au camp de concentration

Elle espère rencontrer les 81 autres lycéens européens néanmoins, « car je suppose qu’à travers ce projet, ses initiateurs souhaitaient que des jeunes de différents pays d’Europe se rencontrent et tissent des liens. »

C’est une première pierre, nous indique le proviseur du lycée Jean-Pierre Redjekra, qui voit plus loin : « Un noyau d’élèves de seconde et de Première envisage de créer un Club Europe dans le lycée ».

Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
STM, Mayotte

Droit de retrait du personnel du STM

0
Pas de rotations de barges depuis ce vendredi matin 7h. Le personnel a décidé d'exercer son droit de retrait en raison de l'état du service et des responsabilités endossées
CHM, agression , Mayotte, CME,

Rassemblement des soignants : l’hôpital, entre sanctuaire et portes-ouvertes aux malades

0
Les langues se sont déliées lors du rassemblement de soignants en soutien au chirurgien agressé dans l’enceinte du CHM. Les déficiences sont nombreuses, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Après cette agression, l'impact sur l’attractivité de l’île va encore s’en ressentir
Sénat, LADOM, continuité territoriale, La Réunion, Mayotte

Sénat – Continuité territoriale, la parole est donnée aux représentants de l’océan Indien.

0
C’est depuis le Sénat, par retransmission directe et visioconférence que se déroulait ce jeudi 26 janvier 2023, une table ronde organisée par la délégation sénatoriale aux outre-mer, dédiée à l’étude des problématiques et aides à la mobilité, entre l’Hexagone et les départements ultramarins de la Réunion et Mayotte
SMEAM, Assainissement, eau, Mayotte, Chambre régionale des Comptes

La CADEMA va reprendre la compétence en matière d’assainissement

0
La CADEMA a organisé une réunion hier en fin d’après-midi afin de délibérer pour sortir du syndicat des eaux, SMAE. En effet, le torchon brûle depuis pas mal de temps entre la Communauté d’agglomération et le syndicat. L’objet du conflit est que SMAE ne ferait pas les travaux nécessaires et urgents concernant le réseau d’assainissement.
Sciences Po, Paris, Mayotte

Les meilleurs élèves du lycée des Lumières vont découvrir Science Po Paris

0
Pour la 4ème année, un pont est dressé entre le lycée mahorais et l’institut élitiste national. Il va être le prétexte à une découverte des institution et des joyaux culturels de la capitale, de quoi nourrir la culture générale des élèves

Recent Comments