24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilFil infoEnquête nationale de l'Insee sur la formation tout au long de la...

Enquête nationale de l’Insee sur la formation tout au long de la vie : 2000 ménages seront interrogés à Mayotte

Entre le 19 septembre 2022 et le 25 mars 2023, l’Institut national de la statistique et des études économiques réalise une enquête nationale sur la formation tout au long de la vie. A Mayotte, 2000 personnes seront tirées au sort. Cette enquête permettra notamment d’actualiser les données du territoire sur l’illettrisme.

Dans la perspective de mesurer « les difficultés d’accès à la formation, l’usage d’internet dans les démarches administratives, les compétences utiles dans la vie quotidienne et les difficultés face à l’écrit », l’Institut national de la statistique et la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) lancent une enquête sur la formation tout au long de la vie. Cette dernière se déroulera du 19 septembre 2022 au 25 mars 2023.

Mesurer l’accès à l’information et l’illettrisme

L’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), la Depp (service statistique du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse), la DGEFP (ministère du travail, du plein emploi et de l’insertion) et l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) font également partie des partenaires de cette enquête. Elle permettra en effet d’actualiser aussi bien les données liées à l’illettrisme que les caractéristiques des personnes concernées. A ce titre, les derniers chiffres disponibles pour La Réunion et Mayotte datent en effet des années 2010.

Illettrisme, Mayotte, ANLCI
L’objectif de l’enquête est également de mettre à jour les données en lien avec l’illettrisme et les caractéristiques des personnes concernées

Enquête nationale s’inscrivant dans un cadre européen, 30 000 ménages répartis sur l’ensemble du territoire de France, dont 2000 seront issus de Mayotte ainsi que de la Réunion, seront interrogés. L’Insee note qu’en proportion « le nombre de ménages interrogés » dans ces deux départements « est plus important relativement à la taille de la population que dans les régions hexagonales ». Une caractéristique permettant « de disposer de résultats représentatifs sur les deux territoires ».

Améliorer la connaissance du territoire

Dès lors, afin d’assurer la meilleure collecte d’informations possible, l’Insee fait savoir que les personnes tirées au sort pour participer à l’enquête recevront un « courrier postal ». Un enquêteur, tenu au secret professionnel, prendra alors contact avec elle afin de convenir d’un entretien. L’Institut indique par ailleurs que l’enquête est reconnue « d’intérêt général » et est « à caractère obligatoire ».

Au cours du temps d’échanges, la personne se verra présenter « une série de questions sur son parcours scolaire, les formations qu’elle a suivies ou encore son usage d’internet ». Des mises en situation « issues de la vie courante » seront également réalisées telles que la recherche d’information « dans un texte simple » ou encore la réalisation de « quelques calculs ». L’Institut entend souligner que « les réponses sont essentielles pour que la diversité des situations soit prise en compte et mieux comprendre pourquoi certaines personnes n’accèdent pas à la formation ».

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Assises : « Une dizaine de coups de couteau et on...

139533
Ce jeudi marquait le quatrième et dernier jour du procès de la tentative d’assassinat du dénommé Pilou dans un bus scolaire en mai 2016. Une journée dédiée aux plaidoiries et au réquisitoire de l’avocat général.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com