Conflit SMART-MCG : la fédération nationale des Ports et Docks CGT s’en mêle

0
51

L’intersyndicale, CGT -Ma et UIR-CFDT de la SMART, société de manutention du port de Longoni, avait impulsé un mouvement de grève « face aux menaces que vivent le personnel de la SMART, depuis le transfert la délégation du service public ».

Chargement de containers à Longoni
Transfert de containers à Longoni

Outre la préservation de leur entreprise, elle demandait l’attribution totale des activités de la manutention, ce qui était le cas jusqu’à présent. Et l’arrêt immédiat des travaux effectués dans le port dans la zone du stockage des conteneurs initialement utilisée par la SMART avant la DSP.

Plusieurs fois le conseil départemental, le déléguant, est intervenu auprès du gestionnaire Mayotte Channel Gateway (MCG) pour confirmer que la SMART est agréée à exercer les activités de manutention sur le site du Port de Longoni, « conformément aux modalités d’organisation des activités portuaires prévues dans le règlement d’exploitation actuellement en vigueur », indiquait un communiqué du 19 août 2015.

La Fédération nationale des Ports et Docks CGT qui était déjà intervenue lors du conflit interne à MCG, s’adresse à Ida Nel, PDG de MCG, dans un courrier du 14 septembre, pour évoquer son inquiétude « sur l’avenir d’une entreprise historique qui a participé depuis de nombreuses années à l’essor de l’économie de Mayotte. » (courrier de la fédération nationale des Ports et docks CGT)

Si elle félicite la femme d’affaire pour sa « volonté de développer le port », elle lui demande de retarder la mise en place de ses projets pour « engager un débat avec les parties concernées », et trouver des solutions pérennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here