25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 juin 2022
AccueilorangeTable ronde Medef : une entente laborieuse

Table ronde Medef : une entente laborieuse

La table ronde du Medef a accouché d’un relevé de conclusions en cinq points ce lundi, approuvé par deux signataires sur les cinq présents. La CFDT doit contacter sa base et les autres membres de l’intersyndicale et la FMBTP doit faire avaler une couleuvre à la Colas.

Balahache OUseni fait de la levée des sanctions un préalable
Balahache OUseni fait de la levée des sanctions un préalable

Il y a une chose que Thierry Galarme, le président du Medef, partage avec les syndicats de salariés : c’est la certitude que l’Etat français a négligé Mayotte depuis 1841. C’est pourquoi la proposition d’une transcription progressive du code du travail avec compensation financière de l’Etat pour tous les surcoûts consécutifs, est l’un des points phare du relevé de conclusions proposé par l’organisation patronale ce lundi.

Et peu importe que cela soit au prix d’une demande de levée des poursuites judicaires à l’encontre des délégués syndicaux. Une première de la part de patrons ! La balle serait donc dans le camp des directions des entreprises concernées, Somaco et Colas, sans qu’une date butoir n’ait été retenue.

Les syndicats qui avaient assuré de leur présence à la table ronde du Medef étaient bien là : la CFDT, la CFE CGC, UNSA, pour les salariés et le Medef et la FMBTP (Fédération Mahoraise du Bâtiment) pour les patrons. « Nous avons eu du mal à nous entendre, notamment sur le problème des licenciements des délégués », rapportait Naoioui Mohamed, président de la FMBTP et vice-président du Medef. Qui aura certainement du mal à obtenir un rétropédalage de Colas sur la sanction des salariés syndiqués grévistes.

Une Commission rassemblant syndicats et patronat

Thierry Galarme satisfait d'être arrivé à la proposition commune d'un texte
Thierry Galarme satisfait d’être arrivé à la proposition commune d’un texte

De son côté, le seul représentant de l’intersyndicale qui porte la fronde sociale, Balahache Ousseni, secrétaire départemental CFDT, fait de la levée des sanctions prises un préalable à toute discussion ultérieure avec le Medef, fusse-t-elle sur la transposition du code du travail national, « que nous souhaitons immédiate et en une seule fois ».

Cinq points sont contractualisés sur le relevé de conclusion rédigé conjointement : l’engagement de l’arrêt des poursuites contre les délégués des salariés, un accord sur la transposition progressive du code du travail soumis à l’approbation de l’Etat sur les compensations financières, la communication par la préfecture du calendrier de transposition dudit code du travail, la décision de rendez-vous trimestriels entre partenaires sociaux et la mise en place de la Commission paritaire locale de suivi entre syndicats et patronat avec formations à la clef. Un document destiné à être remis au préfet.

Le choix de Balahache

A l’heure où nous écrivons ces lignes, seuls le Medef et la CFE CGC l’avaient signé : « l’UNSA et la CFDT doivent consulter leurs bases », rapporte Thierry Galarme. Une phrase souvent entendue lors du conflit de 2011 sans que l’action soit productive. Le patron des patrons mahorais était malgré tout satisfait de la teneur des discussions et de l’accord, « et sans la présence de l’Etat ». La FMBTP doit de son côté contacter ses adhérents, dont la Colas…

Djoumoi Djoumoy Bourahima, président de la CFE CGC, se réjouit que les partenaires en présence aient pu s’exprimer franchement : « les patrons pour reprocher aux syndicalistes leurs actions et ces derniers pour exprimer leur ras le bol d’être vus comme des nuisibles. » Il voit dans la mise en place de la Commission paritaire locale un espace de médiation garant de l’expression des rancœurs sociales, « si elle avait existé, on n’en serait pas à évoquer le licenciement de délégués syndicaux ». Il est le seul à s’en remettre à la justice sur la sanction pour le blocage de l’accès à l’entreprise lors des grèves.

Deux choix s’offrent à la CFDT : soit elle calque son action sur celle de ses partenaires CGT Ma-FO et ne signera pas pour engager un rapport de force plus important avec l’Etat, soit elle se désolidarise et entérine les avancées sociales proposées.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS D’ATTRIBUTION FOURNITURES DIRECTIVE 2014/24/UE VILLE DE TSINGONI (976)

139533
SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM ET ADRESSES Ville de Tsingoni (976), Contact : Pole Ressources Humaines, Affaires Générales, Commande Publique et Affaires Juridiques, Place Zoubert...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139533
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com