29.8 C
Mamoudzou
vendredi 19 avril 2024
AccueilEconomieRetraites : La FSU Mayotte appelle les deux députés mahorais à voter la...

Retraites : La FSU Mayotte appelle les deux députés mahorais à voter la motion de censure

C’est un grand écart que demande les SNUipp et Snes de Mayotte aux deux parlementaires mahorais. Qui doivent trancher entre l’enterrement de la réforme des retraites, et donc faire une croix sur les avancées pour Mayotte, ou privilégier le local.

Dans une lettre ouverte que les deux syndicats ont rendu publique, il est demandé aux députés Estelle Youssouffa (LIOT) et Mansour Kamardine (LR) de voter en faveur de la motion de censure rédigée par le parti de la députée mahoraise. Or, il y a quelques semaines, les deux députés étaient à l’initiative d’une avancée majeure pour les retraités de Mayotte, l’augmentation de 30% du minimum vieillesse (ASPA), qui passerait de 476 à 680 euros. Un amendement qu’ils avaient défendu alors que leurs groupes respectifs, soit critiquaient la réforme des retraites pour LIOT, soit la négociaient pour LR. Il leur est donc demandé un retour en arrière.

Le projet de loi tel qu’il a été adopté par la Commission mixte paritaire, allonge progressivement de 62 à 64 ans l’âge légal de départ à la retraite à raison de trois mois par génération à compter des assurés nés le 1er septembre 1961. Par exemple, l’âge d’ouverture à la retraite sera porté à 63 ans et 3 mois en 2027 (génération 65) pour atteindre 64 ans en 2030 (pour les générations 68 et suivantes). Parallèlement, la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein sera portée à 43 ans en 2027, dès la génération née en 1965.

Les retraités mahorais affiliés à la CSSM ne sont pas concernés par cette réforme en raison de la situation exceptionnelle sur place, c’est donc l’affiliation de ceux qui travaillent sur le territoire mais qui cotisent en métropole, notamment les enseignants, que défend la FSU.

Le député Mansour Kamardine avait défendu comme sa consœur, l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités mahorais

Les conditions du conseil d’orientation des retraites

Les représentants syndicaux Anssiffoudine Port-Saïd (SNUipp) et Henri Nouri (Snes) refusent « qu’il soit imposé à toutes et tous de travailler plus longtemps alors que des recettes existent pour enrayer le faible déficit des caisses de retraites : s’attaquer à la fraude fiscale, taxer les superprofits, créer des emplois et augmenter les salaires, qui seront générateurs de nouvelles ressources de cotisations ».

En septembre 2022, le Conseil d’orientation des retraites (COR) projetait qu’après deux années d’excédents, en 2021 et 2022, la situation devrait se dégrader. De 2022 à 2032, la situation du système de retraite se détériorerait avec un déficit et ensuite, un retour à l’équilibre se ferait dans le meilleur des cas dans les années 2030, mais uniquement sous deux conditions : « le recul de l’âge de départ à la retraite qui passerait de 62 ans à 64 ans du fait des réformes déjà votées, et, d’autre part, par la moindre augmentation du niveau de vie des retraités relativement aux actif ». Lire la Synthèse rapport COR de septembre 2022

La députée Estelle Youssouffa a déjà fait savoir sur les ondes de France info qu’elle voterait la motion de censure de son groupe, et « appelle à la démission de ce gouvernement ». Eric Ciotti, président des Républicains, a fait savoir que son groupe de voterait pas la motion de censure.

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Gérald Darmanin, Marie Guévenoux, Estelle Youssouffa, Mayotte

Les garanties de G. Darmanin aux forces vives sur ses annonces

0
Des annonces « historiques » et trois heures de réunion aux « échanges constructifs » n’ont pas permis d’obtenir la levée des barrages, les leaders du mouvement demandant des garanties. Cela devrait être fait au cours de la semaine à venir
Gabriel Attal, Olivier Marleix, Mayotte, Mansour Kamardine, Estelle Youssouffa

Gabriel Attal à l’Assemblée nationale : « La situation à Mayotte est insupportable »

0
Pour obtenir des mesures du gouvernement au contexte dénoncé par les Forces vives, il faut passer par les élus et le préfet, invite le Premier ministre
Education nationale, FSU, Sgen, CFDT, Mayotte

Préavis de grève au collège de Doujani suite aux inondations de la semaine dernière

0
Ils ont transformé leur droit de retrait en un mouvement de grève : une intersyndicale FSU-CFDT s'est formée au collège Nelson Mandela de Doujani pour revendiquer plusieurs points, dont on ne peut qu'espérer la prompte résolution

Loi Mayotte : ça « coince » sur le calendrier de la convergence des...

0
La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, s’est entretenu ce jeudi avec les grands élus de Mayotte : les deux députés, le président du conseil départemental et les deux rapporteurs du projet de loi Mayotte. A l’issu de cet échange, nous avons pu nous entretenir avec Yaël Braun-Pivet, Ben Issa Ousseni et Estelle Youssoufa. Interview croisée.
Solidaires, Mayotte, CGT, FSU,

Visite d’E. Borne : plusieurs revendications syndicales  

0
A quelques heures de l’arrivée de la Première ministre, plusieurs voix syndicales s’élèvent portant des revendications, parfois contraire à celles des parlementaires et des collectifs. Pour le Medef, il faut avant tout solutionner la...

Recent Comments