26.8 C
Mamoudzou
mercredi 21 février 2024
AccueilCultureAgenda culturel 2023 : pour montrer un nouveau visage du département

Agenda culturel 2023 : pour montrer un nouveau visage du département

Ce jeudi, le Conseil départemental a présenté son agenda culturel de l'année 2023 dans la salle du cinéma Alpa Joe. Si de gros évènements seront maintenus, d'autres feront leur apparition. L'objectif est de montrer un nouveau visage du département, notamment après une année 2022 marquée du sceau de la violence.

Représentants du Conseil départemental, directeur du musée, directeur des archives départementales etc. La plupart des acteurs majeurs de la culture du département, s’étaient donnés rendez-vous au cinéma Alpa Joe pour une conférence de presse. Le programme culturel de l’année 2023 a été annoncé.

Des nouveautés

Quelques nouveautés feront leur apparition, comme nous le rappelle Zouhourya Mouayad Ben, Vice-présidente chargée de la Jeunesse, des sports et de la culture : « Parmi les nouveautés il y’aura le mawlida shengue qui sera célébré le 25 février à Chiconi. En effet, suite à sa récente intronisation au patrimoine culturel immatériel national, nous avons décidé de marquer le coup. Je demande d’ailleurs à tous les mahorais de venir partager ce moment. Nous avons aussi le FELIMA* qui fera son apparition du 23 au 26 novembre, pour le plus grand plaisir des amoureux de la lecture. Il remplacera le SALIMA*, qui n’a plus été organisé depuis quelques années. »

Le musée de Mayotte rouvrira ses portes

Le musée reprendra du service

C’était une annonce attendue, c’est maintenant officiel, le musée de Mayotte rouvrira ses portes. On écoute Zouhourya Mouayad Ben à ce propos : « D’ici mi-2023, nous souhaitons rouvrir les portes du musée de Mayotte. C’était très attendu par les Mahorais mais nous tiendrons nos promesses, comme pour le cinéma Alpa Joe récemment. » Pour nous aider à patienter d’ici là, un « musée virtuel » sera disponible dans quelques semaines. C’est une interface dématérialisée du musée de Mayotte, et toutes les anciennes expositions y seront disponible en français, shimaoré et kibouchi. Nos hôtes du jour l’ont assuré.

La jeunesse n’a pas été oubliée

Un « passeport culturel » sera mis en place cette année. L’idée est de favoriser l’accès à la culture pour les jeunes, surtout les plus démunis. Une jeune étudiante présente à la conférence de presse nous exprime sa joie : « L’apparition de ce pass culturel pour les jeunes est une très bonne initiative. Ça nous permet non seulement de faire de nouvelles choses mais aussi de rattraper les belles activités que nous avons raté durant la crise sanitaire. Ça permettrait aussi d’avoir une autre image des jeunes, souvent synonymes de violence. C’est un moyen comme un autre de se canaliser, de découvrir d’autres univers. Pour moi c’est une bonne chose en tout cas. »

Montrer une autre image du département

Les principaux acteurs de la culture du département ont répondu présent

Notre jeune étudiante l’a évoqué, mais la vice-présidente chargée de la culture s’était déjà exprimée là-dessus : « Nous avons à cœur de montrer une autre facette de ce beau territoire aux yeux du monde. L’année 2022 a été très difficile, en grosse partie à cause des faits de violence, qui ont largement été médiatisés. Malgré cela nous n’avons pas cessé de vivre, les mahorais ont toujours gardé leur joie de vivre et de s’amuser. Nous voulons que cette facette là soit également montrée aux yeux du monde. Ça sera un gros challenge et nous espérons y arriver avec l’aide de la population, des autres élus et des médias bien évidemment. Il fait bon vivre à Mayotte ! »

Le message est assez clair. Plein d’autres évènements seront à suivre comme le Festival des Arts Traditionnels de Mayotte (FATMA) du 24 au 29 avril 2023, ou la traditionnelle fête de la musique le 24 juin prochain. L’exposition de la route du sucre, la semaine de l’Excellence sportive ou les Journées nationales de l’architecture seront aussi du programme. Le festival de Mayotte, lui, ne sera pas reconduit cette année, ayant une périodicité de 2 ans.  L’ensemble de l’agenda pourra être consulté sur le site du Conseil départemental. Cette année s’annonce très riche.

L’intégralité de l’agenda culturel pourra être consulté sur le site du conseil départemental

Houmadi Abdallah

*FELIMA = Festival du Livre de Mayotte. C’est l’action phare de la Direction du livre et de la Lecture publique. Ça sera une manifestation qui aura pour but de promouvoir la lecture en favorisant le contact du public avec les écrivains et la production éditoriale régionale, nationale et internationale. Le tout, avec des animations musicales. Le FELIMA remplace donc le SALIMA.

*SALIMA = Salon du Livre de Mayotte. Il n’était plus organisé depuis quelques temps et a donc été remplacé par le FELIMA cette année.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Santé : Une première promotion d’orthoptistes mahorais en formation à Paris

0
C’est une première ! Cinq mahorais ont commencé une formation d'orthoptiste dans le cadre d’un partenariat avec la prestigieuse université Paris Cité et l’hôpital Necker, un des plus grands hôpitaux d'Europe. Débutée à la rentrée de septembre 2023, elle va durer trois ans et sera sanctionnée par un diplôme de licence
Elus, locaux, Mayotte, insécurité, barrages, lettre, Macron, loi

La lettre des élus de Mayotte à Emmanuel Macron

0
Ce mercredi au Conseil départemental, les élus se sont réunis pour présenter une lettre, rédigée par les conseillers départementaux et les maires, adressée au Président de la République, Emmanuel Macron, afin de demander des actions concrètes à la situation « quasi insurrectionnelle » qui sévit actuellement à Mayotte

La conseillère départementale Mariame Saïd Kalame menacée de mort

0
Mardi soir en rentrant chez elle à Chirongui après la manifestation des Forces Vives, la conseillère départementale de Sada-Chirongui, Mariame Saïd Kalame, a découvert sa voiture personnelle recouverte d’une menace de mort. Un message était laissé sur le répondeur de son fils de 13 ans. Une enquête a été ouverte le jour même de l'arrivée de Christian Rodriguez, le directeur général de la gendarmerie nationale
Mayotte, Wuambushu, Renaissance, LFI, Salime Mdere

Inéligibilité et prison avec sursis requises contre Salim Mdéré suite à ses propos sur...

0
Le procès du premier vice-président du Conseil départemental, Salim Mdéré, s’est tenu jeudi au tribunal de La Réunion. Il lui était notamment reproché d’avoir tenu des propos plus que choquants en avril 2023, sur le plateau TV de Mayotte La 1ère, concernant les délinquants.
Conseil départemental, Mayotte

Mouvement social contre l’insécurité : les élus tentent de reprendre leur place

0
Parlementaires, conseillers départementaux et maires : plutôt muets lors des précédentes crises sociales, les élus prennent la parole et se positionnent unanimement aux côtés de la population pour demander une protection des citoyens face à une insécurité invivable. Une position inconfortable

Recent Comments