26.8 C
Mamoudzou
vendredi 3 février 2023
AccueilEducationLes élèves mahorais peuvent aussi prétendre aux parcours d'excellence

Les élèves mahorais peuvent aussi prétendre aux parcours d’excellence

Dans le cadre de la Semaine nationale des Cordées de la réussite et de l’ouverture de Parcoursup (plateforme permettant de s’inscrire dans l’enseignement supérieur après le bac), plusieurs lycées de Mayotte ont accueilli, ces jours-ci, différents représentants d’écoles de commerce et d’ingénieurs afin qu’ils présentent leurs cursus aux élèves des classes préparatoires de l’île.

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont très récentes à Mayotte puisque la première date de 2020. Ce dispositif permet de préparer en deux ans les élèves pour passer les concours des grandes écoles de commerce et de management comme HEC, l’Essec, etc. ou d’ingénieurs à l’instar de Polytechnique ou encore de l’école CentraleSupélec, mais pas qu’elles. Les élèves des classes préparatoires sont recrutés sur dossier après l’obtention du baccalauréat. Aussi, à l’occasion de la Semaine nationale des Cordées de la réussite, dispositif qui s’inscrit dans la politique d’égalité des chances et de développement des parcours de l’académie de Mayotte et dont l’objectif principal est de lutter contre les déterminismes socio-culturels et territoriaux, plusieurs délégations représentants différentes écoles ont fait le déplacement de métropole afin de présenter les atouts de leurs formations.

Les écoles de management font les yeux doux aux élèves de prépa mahorais

Parmi ces élèves certains poursuivront leurs études en classe prépa

C’est le cas des représentants DAC-BCE (banque commune d’épreuves qui organise le concours commun d’une vingtaine de grandes écoles de management) et de l’Institut Supérieur de Commerce (ISC) de Paris qui sont venus au lycée des Lumières à Kawéni. En effet, ce dernier possède depuis la rentrée de septembre 2022 une classe préparatoire ECT (Économique et Commerciale Technologique) et certains de ses élèves en ont profité pour présenter aux terminales venant de différents lycées de Mayotte ce qu’est une classe prépa, mais surtout la vie de préparationnaire aux grandes écoles, qui n’est pas de tout repos. Pour marquer le coup, le nouveau recteur de Mayotte, Jacques Mikulovic, avait fait le déplacement afin de valoriser et féliciter les instigateurs de cette filière dans l’île, mais aussi encourager cette toute nouvelle promotion. « Vous serez très attendus, a-t-il dit aux premières années de classe prépa. Mais vous serez des experts pour les autres. Les concours sont difficiles mais vous allez acquérir une méthodologie qui vous servira pour l’avenir ». En effet, pour accéder à ce type de formation il faut travailler très dur et tous n’auront pas forcément l’école de leur rêve, mais ils auront acquis un nombre incalculable de connaissances qui leur servira dans leur parcours de vie. Le recteur a ensuite rendu hommage aux enseignants pour leur encouragement et leur bienveillance à aider les élèves mahorais dans ce parcours d’excellence.

Améliorer le système éducatif pour les élèves mahorais

Le nouveau recteur de Mayotte, Jacques Mikulovic, au centre de la photo

A la rentrée 2022, l’académie de Mayotte comptait 23 cordées au profit de plus de 1500 élèves issus de l’ensemble des lycées et collèges publics. Par ailleurs,  ce dispositif bénéficie d’un financement à hauteur de 60 000€ par la préfecture.

Aussi, ce moment d’échange fut l’occasion pour le recteur d’évoquer le système d’enseignement sur le territoire. « Il est vrai qu’à Mayotte les difficultés dans l’acquisition des savoirs fondamentaux sont plus importantes qu’en métropole, concernant notamment le langage, l’écriture et la lecture. Mais au regard des classements internationaux la France continue de régresser lentement, constate-t-il. Aussi, ce qui fait la richesse de l’île est l’hétérogénéité des élèves mahorais. Il est ainsi nécessaire de travailler sur le collectif et non l’individuel afin d’organiser une identité collective. Mon rôle est de créer les conditions favorables pour une coopération, complète le recteur ». A cet égard, le ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, a rappelé qu’il serait le ministre de l’écriture et pour cela il faut savoir lire. Ainsi dans l’organisation pédagogique en classe de 6e, une heure supplémentaire par semaine est consacrée à la maitrise des savoirs fondamentaux. Pour Jacques Mikulovic, « L’excellence doit être présente dans tous les registres, aussi bien académiques que professionnels. La mise en place progressive de filières d’excellence sur le territoire de Mayotte a pour vocation de donner la possibilité aux élèves qui ont envie de faire quelque chose de réussir, mais aussi d’ouvrir les fonctions d’encadrement aux mahorais ».

Benoît Jaëglé

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Le Festival Les Mycéliades lance sa 1ère édition du 1er au 15 février 2023

0
Consacré à la science-fiction, ce festival national réunit 50 couples de salle de cinémas et de médiathèques ayant pour mission de faire vivre la science-fiction un peu partout en France. Le pôle Le Pôle Culturel...

Le RSMA a signé une convention avec les Apprentis d’Auteuil de Mayotte

0
Une des missions du régiment du service militaire adapté (RSMA) est d’assurer l’accomplissement professionnel et personnel des jeunes mahorais. C’est donc tout naturellement qu’il s’est associé avec l’association des Apprentis d’Auteuil de Mayotte, reconnue...
CCI, CAPAM, Mayotte

Rendre les entreprises mahoraises attractives pour attirer les compétences

0
La CCI de Mayotte a organisé hier matin en partenariat avec le cabinet ALGOE Consultants une table ronde sur le thème, « Management et ressources humaines à Mayotte : comment créer l’attractivité pour les organisations mahoraises et notamment par rapport aux jeunes générations ». Plusieurs entreprises étaient présentes parmi lesquelles, la SIM, EDM ou encore le CHM
Remise d'un chèque participatif Medef pour l'établissement lycée des lumières

Medef Mayotte, résolument tourné vers l’avenir.

0
Présidente, femme d’affaire, directrice, gérante… le moins que l’on puisse dire, c’est que ces 2 mandats successifs n’auront guère été de tout repos au regard des divers évènements juridiques, sociétaux, sanitaires, socio-économiques et même...
Sanaa, mamoudzou

Recherche de sponsors pour la prochaine édition du festival SANAA du 31 août...

0
L’édition 2022 du festival des arts de Mamoudzou avait rassemblé près de 64.000 spectateurs sur trois jours. Fort de ce succès la Ville de Mamoudzou a décidé de renouveler cette expérience avec une deuxième édition qui rassemblera artistes locaux, nationaux et internationaux. Et recherche des partenaires

Recent Comments