26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 juin 2022
AccueilorangeDélinquance : les cadis de Mayotte appellent à une Journée d’alerte

Délinquance : les cadis de Mayotte appellent à une Journée d’alerte

On attendait qu’une voix locale s’élève, elle est venue ce matin par la voix des cadis : ils appellent à une « Journée d’alerte à l’explosion sociale » le 23 février 2016. Dans un courrier (Alerte à l’explosion sociale) adressé aux institutionnels, leur porte-parole El Mamouni Mohamed Nassur, dresse un constat sévère des bandes qui sèment la terreur sur l’île, et appelle à une réflexion collégiale.

Le Grand Cadi de Mayotte
Le Grand Cadi de Mayotte

« Des jeunes mineurs qui prennent en otage toute une société de tradition paisible », qui « rackettent et poignardent devant et à l’intérieur les écoles » et « ne reculent pas devant les plus atroces délits : viols en groupe filmés, agressions par armes blanches, vandalismes… », c’est le « tableau apocalyptique qui dépeint le Département de Mayotte », introduisent les cadis dans leur courrier aux représentants de l’Etat, du département, et des acteurs de la sécurité.

Pour les cadis, ce sont « des caïds qui agressent leurs pairs trop dociles et leurs profs perturbant régulièrement les cours », qui se partagent « des territoires propres » en semant la terreur, alors que « dans leur famille « ce sont des agneaux », déclarent souvent leurs parents. » Des parents accusés d’éducation « laxiste », qui ne leur oppose que « l’aspect martial de nos moyens immenses ». En clair, une démission des parents qui s’en remettent souvent aux moyens de répression proposés par l’Etat.

« Habitants barricadés »

El Mamouni Mohamed Nassur traduisait les propos du Grand Cadi
“Des parents accusés de laxisme, pour les cadis représentés par El Mamouni Mohamed Nassur

Conséquence, les forces vives quittent peu à peu ce territoire, « que les médecins fuient, les enseignants honnissent, les touristes se détournent et les autochtones quittent. »

Les cadis saluent l’action des forces de l’ordre, « gendarmes et policiers (nationaux et municipaux) sous l’autorité de l’Etat et des communes », qui « se battent comme de beaux diables mais sans pouvoir vraiment éradiquer ce mal qui ronge la société mahoraise ces dernières années atteignant aujourd’hui des proportions provoquant la peur généralisée poussant les habitants à se murer et à ce barricader. »

Contre ce constat, les politiques calquées de la métropole, comme la politique de la ville, peuvent atténuer le choc, mais « trouvent aussi leurs limites », et pour cause, une partie de la réponse doit émaner de la société mahoraise. Selon eux, il faut réfléchir aux outils à développer « pour maîtriser ces mineurs car, après tout, ce ne sont que des mineurs qui doivent bien grandir pour devenir des adultes responsables. »

« Schémas simples » en solution

Bandes de jeunes
“Maitriser ces mineurs”

 

Les cadis appellent à revenir à des « schémas simples », pour « endiguer définitivement ce fléau et par voie des conséquences résoudre la problématique du développement d’un environnement de radicalisation ambiante. »

Pour en parler ils invitent à une journée d’alerte à l’explosion sociale, le 23 février 2016 à l’hémicycle Younoussa Bamana, à partir de 8h. Sont conviés le préfet et ses services, le président du conseil départemental et ses services, le président du TGI et le procureur, les maires de Mayotte, les présidents des communautés de communes, les présidents du CESEM, de la CSSM, du Pôle emploi, de l’Action sociale, la vice-recteur, les parlementaires, les représentants de Tama, CEMEA, parents d’élèves et UDAF, des conseils des notables, des foundis des écoles coraniques et des madrassas.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de...

139521
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139521
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Assemblée nationale, Mayotte, LR, LIOT, Outre-mer

Les derniers échos ultramarins de l’Assemblée nationale

139521
On sait dans quelle commission vont siéger nos deux députés mahorais. Quant au 10ème groupe politique qui devait être dédié aux députés outre-mer, LIOT, c'est une autre configuration qui émerge

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139521
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139521
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139521
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com