29.8 C
Mamoudzou
jeudi 18 avril 2024
AccueilEducationMarie Guévenoux : « La mise en place de l’état d’urgence à...

Marie Guévenoux : « La mise en place de l’état d’urgence à Mayotte n’aurait pas d’effet »

Pour sa deuxième visite en un peu plus de deux semaines dans le 101e département français, la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, est venue rassurer les Mahorais sur les engagements pris par le Gouvernement tant d’un point de vue sécuritaire, éducatif mais aussi économique.

Une fois n’est pas coutume, le convoi ministériel avait pas mal d’avance ce mardi matin. Dès son arrivée sur le sol mahorais Marie Guévenoux a officiellement installé le nouveau préfet, François-Xavier Bieuville, dans ses fonctions à l’occasion d’une brève cérémonie, place de France à Dzaoudzi. Puis direction la préfecture de Grande-Terre pour une réunion avec le comité de pilotage composé de plusieurs services de l’État, du procureur de la République (Yann Le Bris), du commandant de la gendarmerie de Mayotte (Lucien Barth), du directeur territorial de la police national (Hervé Derache), ou bien encore du directeur de l’Agence régionale de santé (Olivier Brahic).

Le nouveau préfet François-Xavier Bieuville aux côté du procureur Yann Le Bris et du commandant de la gendarmerie, le général Lucien Barth

Objectifs : réaffirmer haut et fort les annonces faites par les ministres au début du mois de février, organiser et coordonner les actions de chacun pour la mise en place des mesures. A sa sortie de réunion la ministre déléguée a insisté sur le fait qu’elle avait tenu son engagement de revenir à Mayotte avant la fin du mois de février et a renouvelé par la même occasion la confiance qu’elle avait, ainsi que Gérald Darmanin, dans la nomination de François-Xavier Bieuville. « C’est un acte fort… Nous voulons ainsi rétablir l’ordre public et la paix durable à Mayotte », a-t-elle dit.

Lever les barrages pour que les forces de l’ordre puissent agir

Après avoir insisté, une nouvelle fois, sur le fait qu’elle avait tenu son engagement en consolidant, notamment, les annonces faites concernant la fin du droit du sol à Mayotte et sur la fin des titres de séjour territorialisé, Marie Guévenoux a salué les « Forces vives » qui avaient mis fin aux barrages et a regretté que tous ne soient pas levés. « Les barrages nuisent à la situation de Mayotte mais aussi aux Mahorais, notamment sur leur sécurité car les forces de l’ordre mobilisées sur ou autour des barrages ne peuvent pas intervenir pour des décasages, sécuriser les citoyens et faire des arrestations, … De plus cela occasionne des problèmes d’approvisionnement, de santé, d’eau mais aussi entraine un impact sur la construction des infrastructures. Les barragistes doivent nous laisser travailler et lever les barrages », martèle la ministre déléguée. En effet, elle assure qu’une fois l’ensemble des barrages levés, de nombreux effectifs des forces de l’ordre seraient déployés sur le terrain. « Nous avons des objectifs chiffrés, le ciblage d’individus, nous allons aider la population à avoir une meilleure sécurité ».

L’ensemble des responsables de la sécurité dans l’île était présent au comité de pilotage

Peu de chance pour que soit mis en place l’état d’urgence

En ce qui concerne l’état d’urgence, Marie Guévenoux a rappelé que c’était un régime d’exception… « C’est un dispositif législatif qui peut avoir une réalité pertinente dans l’Hexagone mais qui n’aurait pas d’effet à Mayotte », soutient-elle. Pour cela elle a donné quelques exemples comme l’assignation à résidence (peu applicable à Mayotte…) ; le couvre-feu, déjà mis en place par certains maires de l’île ; ou encore la fermeture des restaurants, des lieux de culte, etc. « Je ne pense pas que c’est ce que les gens veulent ». Aussi le nouveau préfet sera le fer de lance pour la mise en place des annonces faites. « Le travail des forces de l’ordre va être ciblé, explique la ministre. Des arrêtés seront pris par le préfet en fonction de la situation… ». Enfin concernant le rétablissement rapide de la paix dans l’île, Marie Guévenoux a indiqué de manière assez laconique que « Tous les services de sécurité sont engagés et qu’il faut lever les barrages pour laisser travailler les forces de l’ordre ».

En fin de matinée la ministre déléguée aux Outre-mer s’est rendue au lycée Bamana pour la mise en place du programme « École ouverte » durant les vacances

Suite a cette réunion du comité de pilotage, la ministre déléguée aux Outre-mer est allée échanger avec des enseignants et des élèves du lycée Bamana à Mamoudzou sur le dispositif « École ouverte » mis en place durant les vacances. « C’est un dispositif rare, exemplaire, dense, nécessitant la mobilisation et l’engagement de chacun », s’est-elle félicitée.

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Sport : Bientôt la 4ème édition du « Trail du Caméléon »

0
Le Club d’Athlétisme de Mamoudzou (CAM) et la mairie de Mamoudzou lancent la 4ème édition du « Trail du Caméléon » le dimanche 26 mai à la MJC de Kawéni. L’objectif de cette édition est de créer un événement rassembleur de toutes les générations.
Mayotte, rectorat,

Face aux directeurs d’école, Jacques Mikulovic ambitionne de « relever le défi du choc...

0
Les chefs d’établissements du premier degré avaient rendez-vous mercredi après-midi avec le recteur et son équipe afin de faire « un bilan d’étape » mais aussi préparer en amont la prochaine rentrée scolaire de septembre. Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour comme les moyens mis en œuvre pour le 1er degré, la carte scolaire, l’évaluation des élèves mais aussi l’organisation de la nouvelle 6e.
DRFIP, impôt, Mayotte, EFS, France services

Impôts : pour déclarer, souriez, vous êtes accompagnés !

0
Si quelques petites nouveautés sont à noter pour cette campagne d’imposition sur les revenus mouture 2024, c’est surtout du côté du recouvrement de l’impôt que ça bouge à Mayotte. Avec un accent mis sur « l’aller vers » dans les 15 Maisons France service, et la lutte contre la fraude
eSIM, Orange, smartphone, Mayotte, La Réunion

L’eSIM, la carte SIM virtuelle de téléphone, disponible à Mayotte

0
Notre département franchit un peu plus le pas vers le virtuel avec l'arrivée de l’eSIM annonce l’opérateur Orange qui met cette évolution en place également à La Réunion

L’opération « Mayotte Place nette » lancée officiellement ce mardi

0
C’est accompagné du directeur général de la gendarmerie et de son homologue de la police nationale, que la ministre déléguée aux Outre-mer s’est adressée à la presse, ce mardi matin, afin de lancer officiellement l’opération « Mayotte Place nette », la suite de Wuambushu. Des opérations des forces de l’ordre ont d’ailleurs eu lieu à Doujani et à Dembéni

Recent Comments