26.8 C
Mamoudzou
mercredi 24 avril 2024
AccueilOcéan IndienContre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine. 

Mercredi, le compteur macabre des victimes du choléra aux Comores affichait 98 malades et 6 décès. En réponse, les autorités sanitaires annoncent à Mayotte un renforcement du contrôle sanitaire aux frontières avec contact téléphonique des voyageurs 48h après leur arrivée. Mais face aux nombreuses arrivées illégales, elles sont logiquement dépourvues sur une réponse immédiate, bien qu’un circuit de prise en charge dès l’identification de cas suspect soit mis en place.

Il faut donc tenter d’empêcher toute entrée, incite Mansour Kamardine dans un communiqué, « L’arrivée du choléra à Mayotte entrainerait la défiance irrémédiable de l’opinion locale », met-il en garde.

Et espère une action forte sur tous les fronts. Sécuritaire tout d’abord, en réponse au « chaos » provoqué par les affrontements violents comme la nuit dernière où le village de Combani a été le théâtre de nombreuses dégradations de véhicules. Et migratoire, pour contrer les arrivées des nombreux kwassa qui veulent peut-être toucher la terre mahoraise avant que la suppression du droit du sol soit actée.

Risque de propagation de la maladie

L’ARS et la préfecture ont présenté ce mardi 20 février leur « plan de riposte » face à la menace du choléra.

Le député met en garde sur la diffusion de l’épidémie de choléra qui, si elle touche l’île, trouvera un terreau favorable avec la proportion d’habitats insalubres, puisque dans 60 % des logements, il manquait au moins l’eau courante ou des toilettes ou une douche en 2017 (Source INSEE).

« Le risque d’importation est donc réel », souligne Mansour Kamardine, « les Mahorais sont toujours en attende de la mise en place du ‘mur de fer’ promis et du lancement de l’opération Wuambushu 2 annoncée. » Il met en garde sur une possible arrivée du choléra sur le territoire, qui « viendrait signer irrémédiablement la défiance de la société civile mahoraise » qui a entamé un « bras de fer avec le gouvernement ».

Et si le député croit savoir que 300 migrants africains sont en passe d’être envoyés en métropole le week-end prochain comme l’avait demandé la population, c’est une goutte d’eau pour lui.

Et conclut en demandant l’instauration du « rideau de fer » contre l’arrivée du choléra, sous peine donc de poursuivre le « bras de fer » avec la population.

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Marie Guévenoux, Mayotte, projet de loi, Place-nette

« Mayotte Place-nette » : le point de Marie Guévenoux à J+ 8

0
Bien que l’on ait affaire à une ministre impliquée, le piège de communiquer sur des premiers résultats fragiles au regard de la connaissance des enjeux du territoire par sa population pourrait s’avérer contreproductif
Conciliateur de justice, Mayotte

Tribunal judiciaire : Une automobiliste percute accidentellement une fillette de 7 ans

0
C’est le genre d’histoire dont les conséquences sont à la fois dramatiques pour la victime et sa famille mais aussi pour le mis en cause. D’aucuns appellent ça des faits de vie, d’autres des drames de la vie. Dans les accidents mortels involontaires l’accusé est souvent tout autant meurtri que la famille de la ou des victimes.
Europe, FEDER, FSE, Mayotte

Fonds européens : Mayotte danse-t-elle avec les millions ?

0
Cela fait longtemps que nous n’avons pas parlé de fonds européens tant les sujets sécuritaires, hydrique, sanitaires, envahissent les rédactions. Dans un communiqué, le préfet se veut rassurant sur leur consommation, et surtout, leur paiement

Laver son linge sale familial devant le tribunal

0
Un homme comparaissait hier pour harcèlement d’une personne étant ou ayant été conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité sans incapacité et ayant entrainé une dégradation des conditions de vie entrainant une altération de la santé

Le Centre régional de coordination des dépistages des cancers de Mayotte a renouvelé son...

0
Lors de l’Assemblé générale qui s’est tenue samedi dernier, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers de Mayotte (CRCDC) a procédé au renouvellement de son conseil d’administration et des membres du Bureau. Ainsi,...

Recent Comments