29.8 C
Mamoudzou
jeudi 18 avril 2024
AccueilEconomieCri d’alerte des agriculteurs : « Nous ne pouvons pas laisser nos animaux mourir »

Cri d’alerte des agriculteurs : « Nous ne pouvons pas laisser nos animaux mourir »

Comme une forme d’adhésion au mouvement social en cours, trois agriculteurs signent sous l’appellation « Les forces vives agricoles de Mayotte » un communiqué de détresse en demandant une chose : que les barragistes les laissent passer, c’est une question de vie ou de mort de leur exploitation, expliquent-ils. Une illustration de l’impact du mouvement actuel.

Ils sont éleveurs, maraîchers, producteurs, à appuyer la mobilisation en cours, se plaignant d’un travail « devenu trop dangereux » : « Nous nous faisons attaquer, nos salariés se font agresser, nous nous faisons voler, nos outils de travail sont dégradés, voir détruit, la violence et la sécurité sont une plaie qui nous touche durement. » Ils déplorent que, malgré leurs alertes, « les réponses des pouvoirs publics se font attendre », les maintenant dans un contexte quotidien de souffrance.

Mais en parallèle, ils ont besoin de continuer à travailler leur terre ou de nourrir leur bête, « faut-il cependant que nous disparaissions et que nos organisations connaissent la faillite ? (…) nous devons continuer de travailler et être dans nos exploitations, nous ne pouvons pas laisser nos animaux mourir, laisser nos légumes et nos fruits pourrir. »

OPAM, EPFAM, RITA, Mayotte
Récolter et entretenir les exploitations pour la production locale

Ils évoquent le Ramadan à venir, « nous serons tous heureux de partager un poulet frais, des œufs frais, du lait frais, des fruits et légumes frais avec nos familles. »

Ils s’adressent donc aux barragistes pour demander « que chaque agriculteur puisse circuler librement, aucun barrage ne doit nous être fermé quelques soit l’heure ou quelques soit le jour », même demande pour les camions de livraison, provende, poussin, poulet, céréales, matériel, engrais, etc., et également, les produits finis, poulets, œufs, fruits et légumes, etc. Ils demandent également que les équipes travaillant dans les exploitations puissent passer les barrages.

« Ne détruisons pas ce qui a été durement acquis, même s’il faut encore se battre pour obtenir la paix »,  concluent Naouiridine Ndzakou, Boinaidi Abdillah et Fouadi Salim.

ils ne sont qu’un exemple de ce que vit l’ensemble des secteurs économiques, sanitaire, sociaux de l’île, provoquée par un mouvement qui fait de gros dégâts, en trainant en longueur.

A.P-L.

 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Sport : Bientôt la 4ème édition du « Trail du Caméléon »

0
Le Club d’Athlétisme de Mamoudzou (CAM) et la mairie de Mamoudzou lancent la 4ème édition du « Trail du Caméléon » le dimanche 26 mai à la MJC de Kawéni. L’objectif de cette édition est de créer un événement rassembleur de toutes les générations.
Mayotte, rectorat,

Face aux directeurs d’école, Jacques Mikulovic ambitionne de « relever le défi du choc...

0
Les chefs d’établissements du premier degré avaient rendez-vous mercredi après-midi avec le recteur et son équipe afin de faire « un bilan d’étape » mais aussi préparer en amont la prochaine rentrée scolaire de septembre. Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour comme les moyens mis en œuvre pour le 1er degré, la carte scolaire, l’évaluation des élèves mais aussi l’organisation de la nouvelle 6e.
DRFIP, impôt, Mayotte, EFS, France services

Impôts : pour déclarer, souriez, vous êtes accompagnés !

0
Si quelques petites nouveautés sont à noter pour cette campagne d’imposition sur les revenus mouture 2024, c’est surtout du côté du recouvrement de l’impôt que ça bouge à Mayotte. Avec un accent mis sur « l’aller vers » dans les 15 Maisons France service, et la lutte contre la fraude
eSIM, Orange, smartphone, Mayotte, La Réunion

L’eSIM, la carte SIM virtuelle de téléphone, disponible à Mayotte

0
Notre département franchit un peu plus le pas vers le virtuel avec l'arrivée de l’eSIM annonce l’opérateur Orange qui met cette évolution en place également à La Réunion
Place nette, Guévenoux, Mayotte

Premier épisode de l’opération « Mayotte place nette » à Doujani 2

0
Alors que le début de l’opération « Mayotte place nette » n’avait même pas encore été annoncé officiellement, son premier épisode consistant à détruire 220 habitations illégales dans le quartier informel de Doujani 2 a commencé ce mardi matin

Recent Comments