27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilPolitiqueLa nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer annonce une visite à Mayotte « dans...

La nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer annonce une visite à Mayotte « dans les prochains jours »

C’est par la gestion d’une crise majeure que Marie Guévenoux inaugure sa prise de fonction. Les Outre-mer sont des territoires complexes, et à Mayotte, beaucoup pour ne pas dire tout, reste à faire. La situation y est « insupportable », pour reprendre l’expression du Premier ministre. Il va falloir trouver une solution urgemment.

Les témoins de la passation de pouvoir rue Oudinot ce vendredi relatent tous un moment de flottement quand Philippe Vigier a passé le témoin, voire même de l’amertume chez celui qui sera resté six mois à son poste, un homme de terrain qui s’était immergé dans la crise de l’eau à Mayotte, avec un parler vrai pour l’ensemble des acteurs.

Les Outre-mer auront donc eu 4 ministres en 20 mois, Yaël Braun-Pivet ayant été éphémère à ce poste pour s’être envolée quelques semaines après vers le perchoir à l’Assemblée nationale. Lui avait succédé Jean-François Carenco qui sera resté dans l’ombre de son ministre de tutelle Gérald Darmanin. Après Philippe Vigier, c’est une ex-LR qui arrive aux côtés de Gérald Darmanin lui-même originaire de la même mouvance politique.

Le ministre Vigier s’était déplacé jusqu’à Dembéni pour une visite inopinée en pleine crise de l’insécurité

Marie Guévenoux n’est pas une débutante puisque comme nous l’expliquions, elle est une des trois questeurs de l’Assemblée nationale, et tant mieux, mais il va lui falloir des conseillers expérimentés pour ne pas retomber dans les travers des précédentes crises de 2011 et 2018.

Les mouvements avaient également été menés par « la base », appelée cette fois « Forces vives », sans leader principal, mais qui ne veulent pas se laisser dépouiller du mouvement par des élus qui n’ont pas eu, par le passé, la trempe de défendre les avancées.

Un territoire à bout de souffle

La preuve, les leaders du mouvement ne veulent pas se contenter de la main tendue de Gabriel Attal ce jeudi – pourtant le Premier ministre s’est exprimé en personne – mais attendent « un interlocuteur sur place ». Tout le monde attendait le ministre des Outre-mer Gérald Darmanin qui a indiqué avoir été pris par la manifestation des agriculteurs. Lors des précédents mouvements, les ministres ne voulaient pas reconnaître ces « manifestants cagoulés », pour reprendre une des critiques du président Macron en Guyane, et ont mis du temps à venir sur le territoire. Ce qui a contribué à son enfoncement dans la crise.

Il semble que cette erreur ne se reproduise pas puisque Marie Guévenoux a annoncé lors de sa passation au ministère que son premier déplacement se ferait à Mayotte « dans les prochains jours ». Un message plus qu’espéré car les élèves ont déjà perdu un temps irrattrapable d’enseignement, des malades attendent d’être soignés, le secteur privé attend de compter ses dépôts de bilan, etc. Le territoire est à bout de souffle.

Le directeur général de Gendarmerie Christian Rodriguez est venu à Mayotte durant 36 heures (G.N)

La ministre voudra sans doute faire un bilan avec les élus, mais elle ne doit pas oublier les auteurs de la mobilisation, ils représentent une population en grande souffrance d’insécurité. Rien que sur la soirée de jeudi soir, un grand nombre d’automobilistes ont été pris pour cible à Majikavo Koropa, le DGS de la mairie de Koungou a été violemment agressé au visage. Certains habitants n’ont pas pu rentrer chez eux de la nuit, une nuit ponctuée de nom breux tirs de grenades lacrymogènes contre les voyous qui, armés de machettes, ont menacé les habitants du quartier de la mosquée. Quoiqu’en disent certaines autorités, le calme est donc loin d’être revenu sur le territoire dont les axes routiers continuent également d’être bloqués par les manifestants.

Après que Christian Rodriguez, le directeur général de la gendarmerie nationale ait passé une journée sur le territoire ce jeudi, madame Guévenoux, vous êtes impatiemment attendue.

Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille
Météo France, Mayotte, collinaire

Météo : prévisions de pluviométrie rassurantes, mais températures records

0
Si la retenue collinaire de Dzoumogné nous a rassurés sur son bulletin de santé, celle de Combani attend encore un avis médical de bon rétablissement. Météo France Mayotte affiche l’optimisme de ces prévisions jusqu’au mois de mars. Côté température, le bilan sur 2023 est inquiétant avec de nouveaux records battus. On continue à avoir de la fièvre, et pas seulement dans la rue
Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte

Les élus mahorais reçus au ministère des Armées

0
Comment les militaires pourraient contribuer à leur manière à la résolution des problématiques de Mayotte ? C'est avec cette question en tête et forts de l'annonce du fameux "rideau de fer" du ministre de...
Sabrina Agresti-Roubache, délinquance, Beauvau, Mayotte

Les politiques de prévention de la délinquance à revoir : c’est l’objectif d’un « Beauvau » national

0
C’est à la fois une modernisation du plan de Stratégie nationale de prévention de la délinquance, et à la fois le constat que les outils sont dépassés, en décalage avec le profil des auteurs des faits, qui a motivé Sabrina Agresti-Roubache à proposer une refonte complète des politiques. En mettant les victimes « au cœur de la stratégie »

Urbanisme : Des assises de la construction pour des bâtiments plus résilients et plus...

0
Dans le cadre du programme OMBREE (programme inter Outre-Mer pour des Bâtiments Résilients et Économes en Énergie), les Assises de la Construction Durable en Outre-mer, lancées en juillet 2023, se sont terminées par une restitution à Paris ce mardi. Plusieurs ateliers conclusifs étaient organisés afin de présenter les travaux entrepris depuis maintenant plusieurs mois par les différents contributeurs.

Recent Comments