27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilSécuritéLe directeur général de la Gendarmerie nationale à Mayotte: "Il faut davantage...

Le directeur général de la Gendarmerie nationale à Mayotte: « Il faut davantage regarder les modalités de notre action »

Le général Christian Rodriguez était à Mayotte ces deux derniers jours afin de prendre le pouls de la situation actuelle dans l’île, mais aussi et surtout voir dans quels domaines les forces de l’ordre pourraient être plus efficientes face à la délinquance. Nous avons pu l'interviewer.

Arrivé mercredi matin directement de métropole, le général d’armée Christian Rodriguez est reparti de l’île aux parfums hier dans la soirée. Cette visite express à la demande du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, a eu pour but de faire un point sur la situation afin améliorer le quotidien des Mahorais. « Le ministre de l’Intérieur aurait dû se rendre à Mayotte la semaine dernière, mais vu le contexte en métropole avec les manifestations des agriculteurs il a dû reporter sa venue. Aussi dès mon retour je vais lui faire un compte rendu de la situation », indique le général 5 étoiles.

Durant les 36 heures passées dans l’île, le numéro 1 de la Gendarmerie a rencontré les différentes autorités compétentes ainsi que les élus et les forces vives, mais a surtout passé beaucoup de temps auprès des forces de l’ordre afin d’évaluer la situation dans le 101e département français. « Le président du Conseil départemental m’a invité mercredi à assister à une réunion avec les élus et les forces vives… J’ai pu échanger rapidement avec eux mais je n’ai malheureusement pas pu y rester très longtemps. Aussi, j’ai quand même pu écouter leurs revendications et les problèmes rencontrés actuellement par la population sur ce territoire ». Le reste du temps Christian Rodriguez l’a passé avec ses hommes. « J’ai passé la nuit de mercredi à jeudi avec les gendarmes… Je peux vous dire qu’ils sont dans l’action ! ».

Plus de gendarmes dans l’île ?

Pour Christian Rodriguez « Il faut optimiser ce que l’on fait mais aussi prioriser nos actions » (G.N)

Beaucoup de Mahorais souhaiteraient plus de gendarmes présents dans l’île afin de mieux protéger les personnes, de sécuriser les routes, ou encore d’augmenter le nombre des arrestations des délinquants. Pour le directeur de la Gendarmerie, ce n’est pas forcément plus de forces de l’ordre qui permettra de juguler le problème de la délinquance. « Il y a déjà beaucoup de gendarmes à Mayotte. En trois ans il y a eu un doublement des forces de l’ordre et de sécurité. Cela a permis de prévenir la délinquance et de protéger la population, même si ce n’est pas parfait. Je pense qu’il faut regarder davantage les modalités de notre action, c’est pour cela que je suis venu. Nous devons être là quand il faut et où il faut. De plus, nous devons être hyper actifs contre les bandes de délinquants qui terrorisent la population. Il faut optimiser ce que l’on fait mais aussi prioriser nos actions ».

Le général d’armée condamne par ailleurs les attaques de la gendarmerie de Sada la semaine passée et se défend de tout laxisme. « C’est inadmissible ! Des interpellations ont eu lieu et une enquête est en cours ce qui va permettre d’autres interpellations ». Puis il a rappelé que ces trois derniers jours 20 interpellations en flagrant délit ont été faites par les gendarmes. « Il y a deux types d’interpellations, celles en flagrant délit et celles après un travail d’enquête. Peut-être devons-nous communiquer plus régulièrement sur les interpellations que nous faisons », concède le général. En outre, il salue le traitement judiciaire « hyper réactif » de la part du parquet, même si la population semble en douter, et se félicite de l’action des gendarmes mahorais qui font « un travail exceptionnel ». « Contrairement à ce que l’on pourrait croire on interpelle le plus possible. C’est un travail important qui est mené. Nous allons renforcer le travail d’enquête afin d’interpeller plus vite et mieux ! », assure-t-il.

Le général d’armée a passé la nuit de mercredi à jeudi avec ses hommes (G.N)

Concernant l’état d’urgence sécuritaire ou la mise en place d’un plan d’urgence (Vigipirate ou autre) voulu par une grande partie de la population mahoraise ainsi que des élus, le directeur général de la Gendarmerie n’est pas convaincu que cela améliorera les événements. « Les lois en vigueur dans la République nous permettent beaucoup de choses… Je pense qu’il faut davantage travailler avec les différents partenaires mais aussi avec la population afin de renforcer le lien de confiance qui est essentiel pour prévenir les actes de délinquance ».

Enfin concernant la prochaine venue de Gérald Darmanin à Mayotte, Christian Rodriguez indique qu’il ne peut pas donner de date mais assure que « le ministre de l’Intérieur a hyper envie de venir car il aime Mayotte mais que pour l’instant c’est un problème d’agenda… ».

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille
Météo France, Mayotte, collinaire

Météo : prévisions de pluviométrie rassurantes, mais températures records

0
Si la retenue collinaire de Dzoumogné nous a rassurés sur son bulletin de santé, celle de Combani attend encore un avis médical de bon rétablissement. Météo France Mayotte affiche l’optimisme de ces prévisions jusqu’au mois de mars. Côté température, le bilan sur 2023 est inquiétant avec de nouveaux records battus. On continue à avoir de la fièvre, et pas seulement dans la rue
Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte

Les élus mahorais reçus au ministère des Armées

0
Comment les militaires pourraient contribuer à leur manière à la résolution des problématiques de Mayotte ? C'est avec cette question en tête et forts de l'annonce du fameux "rideau de fer" du ministre de...
Sabrina Agresti-Roubache, délinquance, Beauvau, Mayotte

Les politiques de prévention de la délinquance à revoir : c’est l’objectif d’un « Beauvau » national

0
C’est à la fois une modernisation du plan de Stratégie nationale de prévention de la délinquance, et à la fois le constat que les outils sont dépassés, en décalage avec le profil des auteurs des faits, qui a motivé Sabrina Agresti-Roubache à proposer une refonte complète des politiques. En mettant les victimes « au cœur de la stratégie »

Urbanisme : Des assises de la construction pour des bâtiments plus résilients et plus...

0
Dans le cadre du programme OMBREE (programme inter Outre-Mer pour des Bâtiments Résilients et Économes en Énergie), les Assises de la Construction Durable en Outre-mer, lancées en juillet 2023, se sont terminées par une restitution à Paris ce mardi. Plusieurs ateliers conclusifs étaient organisés afin de présenter les travaux entrepris depuis maintenant plusieurs mois par les différents contributeurs.

Recent Comments