28.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilorangeLa guerre contre les moustiques a commencé ! 

La guerre contre les moustiques a commencé ! 

Jeudi 21 décembre matin matin à Passamaïty, l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte a réalisé une démonstration des actions de lutte contre les moustiques qui sont réalisées quotidiennement par ses équipes en charge de la lutte anti-vectorielle (LAV), pour protéger le territoire et sensibiliser ses habitants aux maladies transmises par les moustiques, notamment en ce début de saison des pluies.

Les maladies vectorielles, c’est quoi déjà ? 

L’action de jeudi matin a permis de rappeler que les maladies « à transmission vectorielle »  sont des maladies infectieuses transmises par des vecteurs. Le plus souvent, il s’agit d’insectes et d’acariens qui se nourrissent de sang.

Le moustique, un des coupables les plus connus ! 

A Mayotte, les maladies transmises par les moustiques, telles que la dengue, le virus zika, le chikungunya ou encore le paludisme, ne circulent pas en permanence. Néanmoins, l’île reste vulnérable, notamment en amont et au début de la saison des pluies. 

Pour cela, les agents de la LAV ont construit une carte sur les risques vectoriels à Mayotte. Concrètement, il s’agit d’une carte permettant d’avoir une visibilité sur la densité de larves de moustiques par hectare sur l’ensemble du territoire chaque semaine, indiquant également des informations sur les actions opérées par les agents de la LAV.

Carte, risques vectoriels, moustiques, ARS Mayotte
Carte sur les risques vectoriels pour les moustiques du genre aedes du 19 au 22 décembre 2023 à Mayotte (service LAV/ARS Mayotte)

Cette outil d’aide à la décision et aux actions de terrain, a aussi une visée pédagogique. Il s’adresse à toute la population de Mayotte pour que les habitants se protègent, surtout s’ils vivent dans une zone à fort risque vectoriel.

Se protéger soi-même et protéger les autres, mais comment ? 

Pour Ambdoul-Bar Idaroussi, responsable du service de lutte anti vectorielle de l’ARS Mayotte, « la lutte anti-vectorielle doit être l’affaire de tous» et « la prévention passe par plusieurs niveaux bien spécifiques. » Peu importe le risque encouru, il faut se protéger des moustiques et lutter contre les moustiques à l’intérieur de chez soi, autour de sa maison et se protéger des piqûres, nous confie le spécialiste de la lutte-vectorielle. 

Protéger son habitat des moustiques 

Par exemple, le moustique « aedes albopictus » qui peut transmettre des maladies comme la dengue, le chikungunya et le zika à Mayotte,  « n’est pas un moustique qui voyage beaucoup, il vit proche de nos maisons, dans un rayon d’une centaine de mètres », explique le responsable du service de LAV. 

Supprimer les eaux stagnantes

Lutte, moustiques
Flyer préventif rappelant des gestes barrières à adopter pour la lutte contre les moustiques (ARS Mayotte)

Les agents de la lutte anti-vectorielle expliquent que des petits endroits contenant de l’eau, tels que des soucoupes pour pots de fleurs, les petits déchets, les jouets des enfants laissés à l’extérieur, les réserves d’eau qui n’ont pas de couvercle, les pneus, sont des lieux adorés par les moustiques, qu’il faut éliminer. 

Ambdoul-Bar Idaroussi insiste sur l’importance d’une gestion collective de cette problématique : « Aujourd’hui, nous avons voulu médiatiser les actions que nous faisons de lutte contre les moustiques, pour les gens participent à cette lutte, surtout s’ils vivent dans une zone à risque. »

Ainsi, pour lutter contre les moustiques, il est essentiel de repérer, vider et éliminer tous les récipients susceptibles de contenir de l’eau autour de son lieu de vie. De nombreux messages ont été rappelés jeudi matin, tels que : « Supprime les soucoupes sous les pots de fleurs », « Vide et range les petits récipients à l’abri de la pluie », « Abrite les pneus », « Jette les déchets dans la poubelle », « Couvre tes réserves d’eau avec un couvercle, un tissu ou une moustiquaire »… 

Se protéger des piqûres 

Ces gestes autour de son habitat sont valables également au sein de son foyer, où il est surtout nécessaire de se protéger des piqûres de moustiques, en veillant à ne pas faire entrer de moustiques chez soi à la tombée de la nuit, en portant au maximum des vêtements longs pour éviter de se faire piquer, en utilisant des répulsifs uniquement lorsque cela est nécessaire. 

En cas de symptômes, tels qu’une forte fièvre, une grande fatigue, des douleurs musculaires et/ou articulaires, des maux de tête, l’ARS insiste sur l’importance de consulter un médecin. 

Durant toute la saison des pluies, les agents de la lutte anti-vectorielle seront déployés sur le terrain pour intervenir sur les secteurs sensibles et relayer des messages de prévention auprès de la population.

Mathilde Hangard 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Dengue, Mayotte, ARS, moustique

Deux cas autochtones de dengue détectés à Mayotte, alerte l’ARS

0
Face à deux cas de dengue contractée sur le territoire, les autorités mettent en garde sur les potentiels gîtes larvaires et sur les moyens de protection. Rappelant qu'à Mayotte, les moustiques peuvent transmettre des maladies graves : le chikungunya, la dengue et le paludisme

Santé : « Les données montrent que 80% des cancers du sein concernent des femmes...

0
A Mayotte, alors qu'un tiers des cancers détectés sont des cancers du sein et qu'aucun mammographe ne fonctionne depuis plusieurs mois sur le territoire, la vision d’un conseiller médical et médecin de santé publique...

Formation : La licence d’orthoptie officiellement mise en place à Mayotte

0
La signature de la convention pour la mise en place d’une licence en orthoptie a eu lieu hier en fin d’après-midi au campus connecté d’Hajangoua en présence de tous les partenaires. Le secteur de la santé étant une priorité pour le territoire, ce partenariat marque une étape importante dans le développement de la formation supérieure des jeunes et des soins de santé à Mayotte.
Leptospirose, maladie, rat, rongeurs, urine, eau contamination

Leptospirose : 28 cas déclarés depuis le début de l’année 2024

0
Qui dit saison des pluies, dit risque de développement des bactéries Leptospira... La leptospirose, aussi appelée "maladie du rat" continue de se propager à Mayotte. Mais quelle est cette maladie et surtout, comment s'en...

Précisions de l’ARS au sujet du choléra

0
Dans un communiqué envoyé ce mardi 21 décembre, l'Agence Régionale de Santé livre des précisions supplémentaires par rapport à son "Plan de riposte au risque de l'introduction du choléra à Mayotte". Nous apprenons ainsi que...

Recent Comments