28.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilEducationUne soixantaine d’enseignants ont manifesté devant le rectorat

Une soixantaine d’enseignants ont manifesté devant le rectorat

En ce mardi 12 décembre, jour de la grève nationale contre la réforme de la voie professionnelle, une soixantaine d’enseignants ont manifesté devant le rectorat, en profitant pour faire remonter leurs revendications locales. Insécurité, manque de moyens, classes surchargées, les enseignants tirent pour la énième fois la sonnette d’alarme.

L’insécurité était au coeur des préoccupations des manifestants.

Ils étaient une soixantaine d’enseignants à manifester devant le rectorat ce mardi pour protester, d’une part contre la réforme de la voie professionnelle à l’appel du national, mais aussi et surtout pour la plupart, pour protester contre l’insécurité qui rythme leur vie au quotidien ainsi que celle des élèves. Certains lycéens de Bamana et des Lumières s’étaient d’ailleurs joint à cette grève des enseignants pour manifester contre les attaques régulières des bus scolaires dont beaucoup font les frais, perturbant leur scolarité. Avec des pancartes « choc » comme « Je n’ai pas choisi d’en saigner », « métro, boulot, chambo » ou encore le classique mais toujours efficace « Lycées en sous France », les enseignants ont manifester leur « ras-le-bol » face à cette insécurité qui, non seulement ne diminue pas, mais s’accentue au contraire d’année en année rendant le territoire de moins en moins attractif, ce qui a de lourdes conséquences sur la scolarité des élèves. « Elizabeth Borne s’est

Des pancartes « choc » pour traduire le ras-le-bol général des enseignants.

déplacée à Mayotte pour faire les mêmes annonces que d’habitude et donner un chèque au conseil départemental, mais elle ne s’est pas attaquée aux vrais problèmes de l’éducation. Les collègues n’en peuvent plus, cela fait des années que nous demandons une amélioration de nos conditions de travail, pour n’obtenir, comme d’habitude, que quelques miettes », s’agace Bruno Dezile, le secrétaire général de la CGT Educ’action, initiateur du mouvement.

Le peu d’enseignants mobilisés lors des grèves de ces derniers mois traduit, selon lui, davantage un défaitisme face à l’inaction du gouvernement qu’à une résilience. « Beaucoup songent à abandonner le navire », nous confie-t-il, « quant à ceux qui n’ont pas la possibilité de le faire, ils vont continuer à subir ! », déplore-t-il. La CGT espérait

Quelques lycéens se sont joints au mouvement.

être reçue ce mardi après-midi par le rectorat après le conseil de l’éducation nationale qu’elle a décidé de boycotter contrairement aux autres syndicats. « Notre priorité à la CGT est l’amélioration des conditions de travail. Nous considérons que les conditions d’attractivité sont suffisamment remplies, mais il faut à présent donner envie aux gens de rester à Mayotte sur le long terme », a conclu Bruno Dezile.

N.G

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, rectorat,

Face aux directeurs d’école, Jacques Mikulovic ambitionne de « relever le défi du choc...

0
Les chefs d’établissements du premier degré avaient rendez-vous mercredi après-midi avec le recteur et son équipe afin de faire « un bilan d’étape » mais aussi préparer en amont la prochaine rentrée scolaire de septembre. Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour comme les moyens mis en œuvre pour le 1er degré, la carte scolaire, l’évaluation des élèves mais aussi l’organisation de la nouvelle 6e.

Une semaine pour célébrer les Jeux de Paris 2024 et les athlètes du monde...

0
A l’occasion de la 8e édition de la Semaine Olympique et Paralympique (SOP) plusieurs événements et manifestations étaient proposés dans les établissements scolaires de l’île. Vendredi, pour clôturer la semaine, le collège Ali Halidi de Chiconi a organisé des activités sportives animées par des associations locales sur le thème du handicap.
sport

Sport UNSS : Le collège de Chiconi champion académique de futsal féminin

0
Le collège de Chiconi expérimente depuis maintenant deux ans le futsal pour les filles. Arrivées vice-championnes de l’académie en 2023, cette année elles ont réussi à décrocher le titre de championnes de Mayotte leur permettant de se qualifier pour les championnats de France en métropole.
Championnats, danse, hip-hop, Bamana, lycée

L’équipe hip-hop du lycée Bamana qualifiée pour les championnats de France ! 

0
Le 13 mars 2024, l’équipe hip-hop du lycée Younoussa Bamana, détentrice du titre de championne académique, s’est qualifiée pour les championnats de France de danse hip-hop de l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) qui auront lieu à Marseille du 14 au 17 mai 2024

Une formation pour développer les sports de pleine nature

0
Cette semaine s’est déroulée, à l’initiative de la DRAJES, une formation sur les modalités d’accompagnement et de mise en œuvre d’une politique publique de développement maîtrisé des sports de nature afin de contribuer au développement et à la valorisation du territoire.

Recent Comments