28.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilOcéan IndienLe comité mahorais de karaté radié de la Fédé

Le comité mahorais de karaté radié de la Fédé

La Fédération Française de karaté demande la liquidation du comité présidé par Ahamada Tostao. Une accumulation de dysfonctionnements dénoncée depuis plusieurs mois par des présidents de club, et qui l’amènerait selon ce dernier sous tutelle de La Réunion.

Cela fait un moment que la colère gronde du côté des clubs de karaté de Mayotte. Depuis plus d’un an, plusieurs présidents dénoncent le fonctionnement de leur Comité départemental présidé par une figure locale, Ahamada Tostao. Les dirigeants d’une dizaine de clubs s’étaient même constitués en collectif, et nous avaient alerté en 2022 de dysfonctionnements. Ils avaient saisi la Fédération nationale pour demander la révocation du comité directeur. Un courrier des instances nationales avait été adressé audit comité le priant de se mettre en règle.

C’est-à-dire fournir les bilans financiers des dernières années, tenir les assemblées générales, se séparer de la trésorière non licenciée au club, etc. Une AG extraordinaire avait été organisée en août 2022, à laquelle le président Tostao ne s’est une nouvelle fois pas rendu, provoquant l’ire des présidents de clubs.

Dans son courrier adressé fin 2022 à Tostao, Francis Didier, président de la Fédération Française de karaté (FFK) avait souligné que « La composition de votre comité directeur ne respecte pas les obligations qui sont les vôtres (…) l’organisation d’une assemblée générale élective est donc nécessaire », et demandait « les documents relatifs à la gestion et à la comptabilité du comité départemental de Mayotte. » Et menaçait si tout ne rentrait pas dans l’ordre, d’un « retrait partiel ou total des attributions du Comité ».

Plusieurs rounds avant le KO

Ahamada Tostao : « Nous passons sous tutelle de La Réunion, ça ne change rien aux compétitions »

Un coup de semonce qui aurait permis de sauver les meubles et les ceintures s’il avait été suivi, mais ce ne fut pas le cas. En guise de dernier avertissement, le conseil d’administration du 1er juillet 2023 de la FFK qui se tenait à Montrouge, aborde le cas de Mayotte. Et rapporte que le président Tostao « confirme que depuis trois ou quatre ans, il n’y avait pas eu d’Assemblée générale organisée, qu’il n’a pas de comptabilité et que les éléments sont toujours entre les mains de leur cabinet comptable », en concluant, « Ceci signifie que la FFK ne dispose d’aucune information sur la viabilité financière de cette entité. »

Et de poser la question d’un Comité redescendu à « moins de 10 clubs et entre 120 et 150 licenciés ». Est évoquée la décision de « retrait des attributions », qui a finalement été retenue et annoncée au président par courrier du 25 septembre dernier signée par Francis Didier. Ce qui signifie la « dissolution du Comité départemental de karaté ».

Une décision lourde de conséquence explique-t-il qui implique de désigner un ou plusieurs commissaires chargés de la liquidation des biens, lors de la tenue d’une assemblée générale de dissolution.

Du côté des dirigeants de club, c’est la douche froide qu’ils craignaient, « c’est cuit ! On a eu beau chercher à avertir Tostao en lui demandant de tenir des AG, il en a fait qu’à sa tête. On ne peut plus faire valider nos performances. Nous passons sous tutelle de La Réunion. D’une médaille de bronze décrochée aux Jeux des Iles de Madagascar nous passons à une médaille noire ! », déplore l’un d’eux. Un autre, membre du collectif de clubs nous explique que la Fédération pourrait même déposer plainte pour ne pas avoir de retour sur la destination des fonds gérés par le club. » Ils demandent à une instance comme le CROS de la fédérer pour retrouve une autonomie.

Retour sous tutelle réunionnaise

Une partie du courrier adressé par la FFK

Alors, négligence ? Incompétence ? Nous avons contacté Ahamada Tostao pour savoir comment on en est arrivés là. Il évoque dans un premier temps un acte délibéré de sa part, en s’abritant ensuite derrière la décision collective : « Nous avons été affiliés à la Fédé depuis décembre 2017, mais ils ne nous ont jamais aidés. Je ne voyais donc pas l’opportunité d’envoyer les bilans chez eux. De plus, nous sommes proche d’un opposant au président de la Fédé, c’est pour ça que ça se passe mal. Nous allons organiser une réunion ce week-end, et si la majorité des membres et des maîtres de karaté veulent rester à la Fédé, on demandera une conciliation. » Difficile d’imaginer que cette dernière va avaliser vu le ton employé dans les courriers et vu le passif.

Quant à la radiation, pas de problème pour le président, « nous passons sous tutelle de La Réunion. Donc ça ne change rien pour les compétitions. Nous pouvons même adhérer au WUKF France, un organisme international, car c’est l’international qui m’intéresse ». Là aussi, la World Union of Karate-do Federations France demandera sans doute des pièces attestant d’un bon fonctionnement, « oui mais là on pourra les fournir si nous sommes aidés », répond celui qui est encore président du Comité départemental de Karaté.

Un des dirigeants de club nous rapporte son incompréhension, « c’est le même homme Tostao qui nous a permis de prendre notre autonomie par rapport à La Réunion qui nous replace sous sa tutelle. Allez comprendre quelque chose ! »

Anne Perzo-Lafond

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Marine Le Pen plébiscitée à Mayotte, « contre les campagnes de com’ du gouvernement »

0
La présidente du RN à l'Assemblée nationale est certaine de retrouver ici ses thèmes de prédilection, l'insécurité, l'immigration clandestine, quoique peu à peu grignotés par les annonces gouvernementales et européennes. Ses soutiens n'y voient "que de la communication"

L’agenda loisirs du week-end : Un casting de Miss Mayotte, de la lecture pour...

0
Au programme de ce week-end : Casting Miss Mayotte 2024 à la MJC de Mangajou ; Animation « Bébé lecteur » à la médiathèque municipale à Chirongui ; un carnaval à Labattoir avec défilé et diverses animations, de la rando avec les Naturalistes et les sorties tranquilles, une soirée au Zen Eat ; les finales de la Supercoupe communale sport ramadan Football ; sans oublier les séances de cinéma.
JIOI, athlétisme, Mayotte, JO, Baléares

Faute d’infrastructure, nos athlètes vont s’entrainer ailleurs

0
Ils se sont envolés vers Paris ce vendredi puis les Baléares, Ali Soultoini, Kamel Zoubert et Mohamed Ousseni où ils ont rejoint Saïd Soyifidine et Djassim Ahamada
Interreg, Mayotte, Madagascar

Lancement d’une filière de fourrage malgache au profit du bétail mahorais

0
C’est une opération dans le cadre de la gestion par le conseil départemental de l’enveloppe européenne INTERREG VI Canal du 2021-2027 de 10,2 millions d’euros. Pour rappel, il s’agit de développer des actions « gagnant-gagnant »,...
CDC Habitat, Banque des Territoires, SIm, logements, EPFAM, Mayotte, LBU

Inauguration de logements à Dzoumogné, « on aimerait y habiter ! »

0
Malgré les crises, la SIM poursuit son objectif de sortir 500 logements par an. A Dzoumogne, le maire a été proactif sur la sortie de deux programmes de financement de 90 logements au total

Recent Comments