31.8 C
Mamoudzou
mardi 27 février 2024
AccueilEconomieLa SIM ambitionne de tripler le nombre de logements d’ici 8 ans

La SIM ambitionne de tripler le nombre de logements d’ici 8 ans

Mixité sociale, utilisation de matériaux locaux comme la  brique de terre, sécurisation des quartiers: autant de défi que mènent de front la Société Immobilière de Mayotte et son partenaire CDC Habitat.

C’est un cercle infernal : la croissance démographique implique celle du nombre d’enseignants, du nombre de soignants, du nombre de personnel de justice, du nombre de forces de l’ordre, etc. Loger tout ce petit monde peut vite devenir un frein à l’expansion, on l’a vu avec le 4ème escadron de gendarmerie qui a erré pour le gîte et le couvert d’une structure à l’autre avant de trouver son home sweet.

Sécuriser le logement devient un enjeu aussi vif que le foncier, on l’a vu avec l’annonce d’appartement pour le personnel judiciaire par le Garde des Sceaux de passage à Mayotte, au rond-point de Majikavo, sans que rien ne bouge pour le moment.

Par la voix de son directeur général Ahmed Ali Mondroha, la Société Immobilière de Mayotte (SIM) assure rattraper son retard, « Le rythme de croissance atteint à ce jour laisse présager que nous tiendrons nos objectifs à horizon 2030. » Et ils sont ambitieux puisque la SIM espère avoir construit 7140 logements en 2030, contre 2.433 aujourd’hui, soit un triplement de la capacité proposée. Avec l’appui de CDC Habitat, filiale de la Caisse des Dépôts, c’est un milliard d’euros qui sera ainsi investi sur la période.

Un des programmes prévoit l’émergence de 161 logements mixtes à Coconi

Pour cela, 530 logements sortiront de terre chaque année, « dont 60% très sociaux destinés aux Mahorais les plus fragiles ». Et les acteurs sont sur la bonne voie, puisque 394 logements sociaux et très sociaux ont été livrés en 2021 dont 158 à Mamoudzou, 118 à Dzaoudzi Labattoir, 56 à Dembéni, 36 à Chirongui, et 26 à Tsingoni.

Et 569 ont été mis en chantier sur la période, permettant de créer 330 emplois d’insertion, en lien avec 200 entreprises mahoraises du BTP.

Fin 2021, la SIM pouvait compter sur un parc de 2.433 logements et 46 commerces.

Outre la mixité sociale, la méthode intègre une « cohérence architecturale et urbaine », une sécurisation des abords avec des rondes fréquentes de la police municipale, et un éclairage public efficient, et une remise en état des voiries.

L’efficacité énergétique est au coeur des préoccupations de la planète, réduction de la consommation d’électricité, notamment dans un département en fort besoin de climatisation en saison chaude, « la SIM identifiera des opérations d’efficacité énergétique sur des programmes neufs ». Isolation des parois et des toitures, protection solaire des baies, utilisation de la brique de terre compressée, eau chaude solaire, brasseurs d’air, ampoules basse consommation, etc. sont au programme.

Egalement prévus
510 logements mixtes et 2500m² de locaux d’activités et une école privée le long du boulevard Bamana à Mamoudzou

Un exemple de ces avancées en matière d’immeubles qui semblent pousser tout seul s’expose aux Hauts Vallons, où 800 habitants ont pu bénéficier de logements. Ce n’est pas une cité dortoir puisqu’un supermarché, un restaurant, un cabinet médical, une pharmacie, une école de tourisme, une crèche, une antenne de la police municipale se sont peu à peu installés.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, La Réunion, DGAC, Air Austral

Contraintes financières obligent, Air Austral modifie ses destinations

0
Chamboulement dans les liaisons longs et moyens courriers de la compagnie régionale en fonction des conditions de rentabilité. Un nouveau programme de dessertes vient de voir le jour pour la période d’avril à octobre 2024. Certaines sont suspendues, d’autres renforcées comme Mayotte
Marie Guévenoux, Mayotte

Visite de Marie Guévenoux dans un territoire en déficit d’ordre public

0
Il était prévu qu'elle revienne à Mayotte un mois après sa visite avec Gérald Darmanin, mais la ministre déléguée aux Outre-mer a accéléré sa venue. La sécurité est au centre de son déplacement
Hotel, restaurant, Mayotte, UMIH

Le secteur de l’hôtellerie-restauration « sinistré » selon Charles-Henri Mandallaz

0
La semaine dernière, dans un communiqué intersyndical, tous les responsables des organisations patronales avaient alerté l’opinion publique sur les ravages des barrages sur l’économie mahoraise. Charles-Henri Mandallaz, président de l’Union des Métiers et de l’Industrie Hôtelière, fait le point avec nous sur l’état de ce secteur et appelle encore une fois à lever tous les barrages.
containers, Longoni, Mayotte

Ça rebloque à Longoni, plus de 8.000 containers en souffrance

0
Le port ressemble à une voie sans issue pour containers. Les navires continuent à entrer et à décharger les marchandises sans que celles-ci ne parviennent à quitter son enceinte. Ce qui a forcément un coût

Anchya Bamana demande à Marie Guévenoux de s’emparer du sujet des mineurs isolés à...

0
Dans un courrier adressé à la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer, Anchya Bamana, ancienne Maire de Sada et présidente de Maore Solidaire, fait part de son inquiétude concernant la crise sociale que connait notre île depuis maintenant trop longtemps, mais elle s’alarme aussi du sort des nombreux mineurs isolés présents sur le territoire

Recent Comments