26.8 C
Mamoudzou
samedi 24 février 2024
AccueilEnvironnementVers une offre touristique plus écologique, l’AaDTM et l’ADEME se mobilisent

Vers une offre touristique plus écologique, l’AaDTM et l’ADEME se mobilisent

L’Agence d’Attractivité et Développement Touristique de Mayotte (AaDTM) et l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), ont officialisé leur partenariat ce mercredi en faveur du développement d’une offre touristique davantage tournée vers la transition écologique. L’occasion de présenter le dispositif Fonds Tourisme Durable.

Dans le cadre du plan France Relance, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), via le Fonds de Tourisme Durable, entend apporter une aide au secteur du tourisme. D’une enveloppe de 70 millions d’euros au niveau national pour la période 2022-2024, l’objectif est de soutenir à partir d’aides financières les restaurants et les hébergeurs touristiques dans leur démarche de transition vers un tourisme durable.

Adapter l’offre des hébergeurs et des restaurateurs

Ce dispositif de l’ADEME est une aubaine pour le territoire de Mayotte notamment pour le développement d’une offre touristique de qualité. « Depuis la création de l’Agence d’Attractivité et Développement Touristique de Mayotte (AaDTM), l’approche est beaucoup plus opérationnelle dans la droite ligne du schéma régional du développement du tourisme en ce qui concerne le développement de l’offre touristique qui inclut à la fois les infrastructures existantes et les nouvelles », s’est exprimé Michel Madi directeur de l’AaDTM.

Avec ce partenariat, l’offre de tourisme gagnera en qualité

 

Les restaurateurs et les hébergeurs, dans le cadre de ce fonds d’aide vont pouvoir bénéficier d’un accompagnement par les partenaires de l’ADEME pour la réalisation d’un plan d’actions à partir d’un diagnostic gratuit. « Ce diagnostic permettra de mettre en évidence les actions nécessaires dans le cadre de la transition écologique qu’il s’agisse par exemple de gestion des déchets ou sur les questions d’énergie », explique Camille Gandosse, chargée de mission l’ADEME. « Une fois le plan d’actions défini, les projets seront priorisés en fonction de leur urgence », poursuit-elle.

Entre économie d’énergie et qualité de vie

« L’intérêt pour les hébergeurs et les restaurateurs est avant tout de pouvoir réaliser des économies d’énergie et de consommation », souligne Michel Madi. Pour s’en rendre compte, il suffit de regarder la liste de ces fameuses actions éligibles au Fond de Tourisme Durable.

En fonction des activités éligibles les professionnels du tourisme pourront alors bénéficier d’une aide

Si pour les restaurateurs, ces actions concernent, entre autres, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la réduction des déchets, pour les hébergeurs, elles concernent par la promotion de la mobilité durable et de la réduction des consommations d’énergie. En fonction des activités éligibles les professionnels du tourisme pourront alors bénéficier d’une aide comprise 5000 euros et 200 000 euros par projet ; le montant de l’aide étant calculé par forfait, les outre-mer bénéficient d’un bonus de 20 %.

Actuellement, quatre dossiers ont été déposés et un est pour l’heure validé. « L’objectif minimum est d’accompagner 8 établissements cette année, mais si on peut faire plus, on sera en mesure de pouvoir s’en charger » précise Yann Le Bigot, directeur délégué de l’ADEME. Les professionnels sont désormais invités à « s’informer sur le site de l’ADEME », conclut Camille Gandosse.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Urbanisme : Des assises de la construction pour des bâtiments plus résilients et plus...

0
Dans le cadre du programme OMBREE (programme inter Outre-Mer pour des Bâtiments Résilients et Économes en Énergie), les Assises de la Construction Durable en Outre-mer, lancées en juillet 2023, se sont terminées par une restitution à Paris ce mardi. Plusieurs ateliers conclusifs étaient organisés afin de présenter les travaux entrepris depuis maintenant plusieurs mois par les différents contributeurs.

Episode de blanchissement corallien à Mayotte

0
Aujourd'hui, la principale cause du blanchissement corallien est le changement climatique. Aussi le Parc naturel marin de Mayotte informe sur l'ampleur des dommages et sur la mise en place des mesures pour protéger les...

Alain Bougrain Dubourg salue en Mayotte « un haut lieu de la biodiversité française »

0
A l’occasion de la clôture du projet européen LIFE BIODIV’OM (2018-2024) coordonné par la Ligue de protection des oiseaux (LPO), plusieurs associations de protection de la nature et leurs partenaires se sont réunis la semaine dernière à La Réunion. Le but était de faire le bilan en matière de protection des espèces menacées dans les territoires d’Outre-mer.

Le Parc naturel marin va lancer l’appel à projet « Ambassadeurs du lagon »...

0
Chaque année, le Parc naturel marin subventionne des projets d'associations et de collectivités avec le dispositif « Ambassadeurs du lagon », pouvant aller jusqu’à 20.000 euros. Le but est de soutenir des projets qui s'inscrivent dans une démarche de médiation environnementale.

Mayotte Nature Environnement veut accompagner les associations environnementales du territoire

0
L’association Mayotte Nature Environnement (MNE) a organisé cette semaine plusieurs rencontres à destination des associations du territoires qui œuvrent pour la préservation de l’environnement et favorisent le développement durable. MNE était ainsi présente mardi et mercredi à la MJC de Mbouyouni afin de rencontrer les associations du Nord de l’île.

Recent Comments