Le stade municipal de Tsoundzou 1, « ce chantier sera basé sur un élément, la confiance »

139533
272
Susciter une prise de conscience auprès de l'ensemble des partenaires pour mener à bien le projet

Les projets d’infrastructures structurants le territoire ne cessent de fleurir à Mayotte. Alors que le 6 avril le Conseil départemental communiquait sur le futur gymnase de Mt’sangamouji, le lendemain le maire de Mamoudzou rencontrait l’architecte, le maître d’œuvre ainsi que toutes les entreprises titulaires des différents lots du chantier concernant le stade municipal de Tsoundzou 1.

Une infrastructure sportive pour répondre au besoin de développement du sport

Infrastructure faisant partie du « Projet de Ville Mamoudzou 2030 », le stade entend participer à la redéfinition du paysage de la ville et améliorer les services à destination de la population. Pour Ambdilwahedou Soumaila la réunion du 7 avril avait une ambition toute particulière ; « il s’agissait d’être conscient de notre capacité à mener des projets structurants à termes dans les délais impartis avec les coûts ». En outre, « l’idée était de faire prendre conscience aux différents partenaires de l’importance de ce stade comme étant le premier stade municipal du territoire avec un enjeu extrêmement important pour le développement du sport ». Pourtant, le fiasco du stade de Cavani, qui après dix ans n’a toujours pas vue le jour, aurait pu laisser un certain doute planer autour de la réalisation de cette nouvelle infrastructure.

Un stade de 1200 places pour accueillir les compétitions sportives

Mais le maire de Mamoudzou entend ne pas reproduire les erreurs du passé. « La sensibilisation réalisée en amont, la confiance des partenaires, la façon dont on s’est mis d’accord pour mener le chantier sont essentielles. On ne doit pas être dans une démarche prestataire d’un côté et client de l’autre ». Aussi, pour le premier édile, « ce chantier sera basé sur un élément, la confiance. La confiance des partenaires, des gens qui nous regardent ». La construction de bout en bout de ce stade de 1200 places est un gage de crédibilité de la part de la collectivité au regard des autres chantiers à mener dans le cadre du « Projet de Ville Mamoudzou 2030 ».

« On a un enjeu commun, le développement de Mamoudzou, on a un projet structurant qui va nous engager sur les 10 prochaines années pour un montant de 400 millions d’euros d’investissement. J’ai besoin de partenaires solides, de personnes en qui je peux avoir confiance. La manière dont nous mènerons ce projet conditionnera tout le reste », tient à préciser le maire, avant de poursuivre, « il est donc primordial de donner le bon tempo dès le début. C’est encourageant pour les partenaires financiers qui nous font confiance. Et si demain on monte des dossiers pour avoir des subventions ou avoir des fonds, les partenaires financiers pourront se dire que nous sommes des gens sérieux. On doit être crédible ».

L’exemplarité vient compléter le triptyque de la confiance et de la crédibilité. Dans le cadre de l’organisation des Jeux des Îles 2027, « il est important que Mamoudzou donne le tempo pour dire que Mayotte est prête parce que Mamoudzou est prête ». Une gageure qui, au-delà des mots, n’aura d’autre choix que de se matérialiser dans la trame de la réalité afin de bénéficier aux administrés et participer aux rayonnements de l’île dans la région ; la pose de la première pierre est attendue fin juin.

Pierre Mouysset

Comments are closed.