25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilEconomieDiminution des rotations de navires : les prix pourraient trinquer plus que les...

Diminution des rotations de navires : les prix pourraient trinquer plus que les approvisionnements

Comme un jeu de chamboul’tout, les containers jouent les perturbateurs dans l’organisation du trafic mondial comme nous l’avions rapporté en juin dernier. Mayotte n’est pas épargnée, surtout par la congestion au port de Longoni. Des solutions existent.

Nous avions évoqué la modification des rotations des navires de commerce de la compagnie CMA-CGM desservant Mayotte. L’explosion depuis octobre 2020 (voir la courbe ci-dessous), des prix des containers en provenance d’Asie liée à la reprise économique mondiale post-Covid, a obligé les armateurs à s’adapter. Une embellie pour eux après 20 années de chute des taux de fret, nous apprend le site L’Antenne.com des professionnels des transports maritimes.

L’indicateur de référence des taux de fret maritime en container au départ de la Chine a pris +51% depuis avril 2021, indique Observatoire Europe-Afrique2030, « Sur les liaisons Europe-Afrique, l’impact sur le coût de transport maritime est de l’ordre de +1000 à +2000 euros par conteneur 40 pieds selon les liaisons.

Dans ce contexte, la compagnie CMA-CGM qui détient les trois-quarts des parts de marché à Mayotte, nous avait indiqué que la ligne Nord-Sud, « Noura Express », qui relie Jebel Ali (Emirats Arabes Unis) à Beira (Mozambique) en passant par Longoni, était touchée, « au lieu de 2 à 3 navires par mois, il n’y en aura plus qu’un, mais le nombre de containers qui approvisionnent l’île sera le même. Ils sont 250 à être traités chaque semaine, nous gardons ce volume là, les navires seront simplement davantage chargés ». Rajoutant que la ligne Est-Ouest vers Maurice et La Réunion, ne sera pas affectée, maintenant le rythme de 138 containers par semaine.

Augmentation de 76% des prix de containers depuis mai 2021 (Observatoire Europe-Afrique 2030)

Embouteillages sur les quais

Nos voisins réunionnais par contre semblent davantage impactés, l’Australie ayant modifié sa ligne d’approvisionnement, moins de navires font escale à l’île Bourbon.

Selon nos échos, peu de marchandises font défaut dans les rayons des grands distributeurs de la place de Mayotte, « je n’ai pas de problème d’approvisionnement particulier », indique l’un d’eux.

Chez nous, la difficulté tiendrait donc moins dans l’approvisionnement, puisque le nombre de containers reste inchangé, que dans leur arrivée massive à Longoni sur un seul navire au lieu de deux ou trois, provoquant des difficultés de stockage pour les importateurs. Et pour des sorties de port au même rythme qu’auparavant, induisant des surcoûts de stationnement des containeurs à quai, bénéficiant à la gestionnaire du port, ou de surestaries, en faveur de l’armateur. Dans un second temps, la pénurie serait alors davantage engendrée par ces sorties ralenties de marchandises, que par leur absence du territoire.

Agrandir les surfaces de stockage pour les importateurs semble inévitable, mais cela a un coût qui sera répercuté, accélérer le dédouanement, tout cela additionné au renchérissement des surestaries, les prix pourraient s’envoler dans les caddies, comme nous l’avions craint.

Younous Omarjee, Octroi de mer, Mayotte
L’époque est aux embouteillages sur les quais aussi

Il reste également que les importateurs peuvent diversifier leur approvisionnement, la compagnie CMA CGM n’étant pas la seule au monde. Sa concurrente MSC (Mediterranean Shipping Company) présente à Mayotte, nous indique ne pas avoir eu besoin d’accroitre le nombre des navires, « nos volumes ne le justifient pas », ce qui serait mécaniquement le cas « s’il y avait une augmentation des volumes d’import », lié à un accroissement de la demande à Mayotte. Ce qui n’est actuellement « pas dans les prévisions » de la compagnie.

Ces perturbations ne devraient pas durer éternellement, et même si la crise sanitaire donne le « la », les professionnels pourraient en entrevoir la fin vers février 2022, « pour le Nouvel An chinois », lance-t-on sur le port de Longoni, histoire de resituer géographiquement le problème…

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139533
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com