24.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilorangeRythme « très dynamique » de vaccination à Mayotte selon Santé Publique France

Rythme « très dynamique » de vaccination à Mayotte selon Santé Publique France

La multiplication des sites de vaccination ainsi que les restrictions de déplacement sous condition de vaccin ont multiplié par 10 le nombre d’injections. Il y a actuellement 19,4% d’habitants totalement vaccinés à Mayotte, une moyenne haute au regard des autres Outre-mer.

Alors que la Polynésie française essuie une vague sans équivalent en France de contaminations en raison de la forte présence du variant Delta, avec un taux d’incidence de plus de 2.600 cas pour 100.000 habitants, son président Edouard Fritch envisage de rendre obligatoire la vaccination pour les soignants. Le haut-commissaire (ex-préfet de Mayotte), Dominique Sorain a annoncé une extension du confinement à tout le week-end, sans envisager de le prolonger pour éviter de bloquer l’économie du territoire.

A Mayotte, le taux d’incidence était de 24 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière, et le taux de positivité de 1,5%. Au regard de la flambée qui touche les îles polynésiennes où le virus paraissait avoir presque disparu entre mars et juillet, les professionnels de santé sont sur leur garde à Mayotte où le Delta est présent. On sait que la couverture vaccinale amoindrit des risques d’attraper une forme grave du virus et le risque de transmission. C’est pourquoi Santé Publique France fournit un état des lieux qui paraît relever le niveau de vaccination de la population mahoraise.

Depuis le 1er février, le nombre de vaccinés a été multiplié par 10 explique en effet l’organisme. Qui l’explique par les annonces de la levée des motifs impérieux pour les voyageurs vaccinés avant les vacances scolaires et par les annonces nationales de généralisation du pass sanitaire.

La multiplication des sites de vaccination a également facilité les démarches : 5 au CHM et dans les Centre médicaux de référence, ainsi que l’ouverture d’un Centre supplémentaire fixe à Koungou la semaine du 9 août, commune où le retard était dans ce domaine prégnant. Sur les deux premières semaines d’août, SPF enregistre +70% d’injections. Alors que 3% des vaccinés l’avaient été au CHM jusqu’à présent, depuis l’ouverture dans les 4 centres médicaux de référence (Kahani, Dzoumogné, Mramadoudou et Dzaoudzi) la proportion est passée à 17%.

Ainsi, au 18 août 2021, il existe 19 sites de vaccination permanents : 9 gérés par l’ARS (dont 2 équipes mobiles), 5 par le CHM, 1 par le SDIS (pompiers) et 4 dans le secteur libéral : 3 maisons de santé pluridisciplinaire (Le Lagon, Jardin Créole et Hauts-Vallons) ainsi qu’une officine (pharmacie des Hauts-Vallons), « un bon maillage du territoire », selon SPF.

Nombre de doses administrées et multiplication des centres de vaccination

La tranche des 50-64 ans la plus vaccinée

Et, graphique à l’appui, SPF ne craint pas de parler de tendance « très dynamique », avec un « taux de premières doses en forte augmentation ces 6 dernières semaines ».

Les données par commune font apparaître une forte hétérogénéité, avec des résultats malgré tout à prendre avec des pincettes puisqu’elles portent sur le lieu de vaccination et non sur le lieu de résidence des personnes vaccinées. Des habitants de Koungou peuvent s’être fait vacciner à Mamoudzou, ce qui s’est d’ailleurs régulièrement fait puisqu’aucun centre n’existait à Koungou. Logiquement c’est cette commune et celles de Dembéni et de Dzaoudzi, qui jouxtent Mamoudzou où était centralisée la vaccination au début, qui ont les taux de vaccination les plus faibles. Cela peut aussi s’expliquer par la réticence à se déplacer d’une partie de la population en situation irrégulière, notamment à Koungou, qui aura donc pu bénéficier des deux centres mis en place cette semaine.

Ce sont les 50-64 ans qui sont les plus vaccinés, prés de 63%* ont un schéma complet de vaccination, contre 37%* chez les plus fragiles, les plus de 75 ans. Le taux de couverture des 12-17 ans a « fortement progressé » ces deux dernières semaines, avec des 1ères injections passées de 10% à 23% en deux semaines. En se rapportant à la population totale*, 19,4% ont un schéma vaccinal complet de vaccination à Mayotte, et en prenant comme base la population cible (les plus de 12 ans), la proportion monte à 30,2%. Pour comparaison, les autres Outre-mer avoisinent les 16% sauf La Réunion, 30% de vaccinés. D’autre part, à Mayotte une faible proportion de vaccinés ne doit pas étonner en raison d’une population très jeune qui a pour moitié, moins de 17,5 ans. Sur l’ensemble du pays, plus de 63% de personnes sont vaccinées.

Selon SPF, les chiffres devraient légèrement augmenter en cette fin de semaine à Mayotte en raison de l’ouverture de deux points supplémentaires à Koungou. A Tsoundzou 2, le centre ouvrira à partir de mardi la semaine prochaine, de 10h30 à 16h.

A.P-L.

* Les proportions se basent sur une population INSEE réactualisée en 2020 à 279.471 habitants à Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

UICN, Zones humides

Bilan du congrès mondial de l’UICN: se donner les moyens de...

0
Après le Congrès mondial de l’UICN à Marseille, les États confirment une nouvelle fois leur volonté d’adopter un nouveau cadre mondial de la biodiversité pour mettre fin au déclin de la nature et renverser la tendance d’ici 2030.Cinq grandes décisions sont prises. Parviendront-ils à les pérenniser ?
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar