Covid : nouveaux cas « stables », le dispositif de vaccination se renforce

0
538

« Au cours de la semaine du 21 au 27/07, 16 cas de COVID-19 ont été confirmés à Mayotte, soit un taux d’incidence de 5,7 cas pour 100 000 habitants. Le nombre de nouveaux cas de COVID-19  reste stable par rapport à la semaine précédente.

La semaine prochaine, la campagne de vaccination se poursuit à Mamoudzou, Tsoundzou,  Acoua, Koungou, Sada et Dembéni.

Pour permettre à tous les habitants de Mayotte d’être vaccinés, le Centre Hospitalier de Mayotte met en place des centres de vaccination fixe ouverts à toutes les personnes de plus de 12 ans patients, soignant  et visiteurs.

Il seras désormais possible de se faire vacciner auprès de ces centres , de 7h à 14h sans rendez-vous :

–          Au CMR de Dzoumogné

–          Au CMR de Kahani

–          Au CMR Mramadoudou

–          Au Centre Martial Henry Pamandzi

–          Aux Consultations de Jacaranda

–          A la Médecine de travail du CHM

Carte des centres de vaccination : Carte centres

Pour rappel, la vaccination est gratuite et ouverte à tous les habitants de Mayotte (quelle que soit votre situation administrative) à partir de 16 ans. »

Tour de vis autour des voyageurs

Malgré une relative stabilité des nouveaux cas, la découverte de deux patients concernés par le variant Delta, dont un seul venait de voyager et qui ne se connaissaient pas, a incité la préfecture a serrer la vis sur les entrées depuis La Réunion où le variant circule davantage. Le communiqué du préfet  précise les règles qui s’imposent aux voyageurs :

« Le 28 juillet 2021, deux cas de Covid-19 porteurs du variant delta ont été détectés à Mayotte. Ce variant est considéré comme 50 à 60% plus contagieux que le variant sud-africain, majoritaire à Mayotte. Il est à l’origine du rebond épidémique auquel sont confrontés la métropole et La Réunion. La vaccination constitue la meilleure protection contre la maladie. Pour éviter de nouvelles mesures de restriction, Thierry SUQUET, Préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, encourage les Mahorais et les Mahoraises à se rendre dans les centres de vaccinations ouverts par l’Agence régionale de santé.

Afin de protéger Mayotte de l’importation de nouveaux cas du variant delta, Thierry SUQUET a décidé, en concertation avec le Préfet de La Réunion, de restreindre les motifs impérieux permettant aux personnes non vaccinées de se déplacer entre Mayotte et La Réunion.

À compter du samedi 31 juillet 2021, les modalités de déplacement entre Mayotte et La Réunion, dans les deux sens, seront les suivantes :

  • les personnes présentant un schéma vaccinal complet devront toujours présenter leur attestation de vaccination et un résultat négatif de test PCR de moins de 72h ou de test antigénique de moins de 48h ;

  • les personnes non vaccinées devront présenter les justificatifs de leur motif impérieux de déplacement (consultez la nouvelle liste des motifs impérieux et des justificatifs ci-dessous), un résultat négatif de test PCR de moins de 72h ou de test antigénique de moins de 48h et un engagement sur l’honneur à réaliser un isolement de 7 jours à l’arrivée et un test à l’issue de la septaine ;

  • les mineurs continuent de voyager selon les modalités applicables aux adultes les accompagnant.

Les modalités de déplacement entre la Mayotte et la métropole sont inchangées :

  • les personnes présentant un schéma vaccinal complet devront toujours présenter leur attestation de vaccination ;

    • pour se rendre à Mayotte depuis la métropole, il faut présenter un résultat négatif de test PCR de moins de 72h ou de test antigénique de moins de 48h ;

    • pour se rendre en métropole depuis Mayotte, la présentation d’un résultat de test n’est plus exigée depuis le 19 juillet.

  • les personnes non vaccinées devront présenter les justificatifs de leur motif impérieux de déplacement (la liste des motifs impérieux en vigueur est inchangée : consultez-là ci-dessous), un résultat négatif de test PCR de moins de 72h ou de test antigénique de moins de 48h et un engagement sur l’honneur à réaliser un isolement de 7 jours à l’arrivée et un test à l’issue de la septaine ;

  • les mineurs continuent de voyager selon les modalités applicables aux adultes les accompagnant. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here