Obligation de vaccin pour voyager : un collectif mahorais s’oppose en vertu de la liberté de circulation

0
841
Vaccin, Parlement européen, Mayotte
Le vaccin, un nouveau passeport attaqué par le Collectif Mayotte en Sousfrance

C’est tout le débat au niveau national et mondial: doit-on et peut-on conditionner les déplacements mais aussi les accès à certains loisirs à la vaccination ? Non, dit le Collectif Mayotte En Sousfrance, qui se base sur une résolution du Parlement européen.

« Levée des motifs impérieux » mais aussi « levée de l’obligation de se faire vacciner » pour les voyageurs désirant voyager partout sur le territoire national, c’est ce que demande le Collectif Mayotte En Sousfrance. Il considère que les mesures du gouvernement sont « discriminatoires, honteuses et inadmissibles » envers les départements ultramarins, « en particulier celui de la zone de l’Océan Indien (Mayotte et La Réunion) », qui lèvent les motifs impérieux pour les personnes vaccinées à partir du 9 juin.

Une atteinte à la libre circulation des personnes sur le territoire national, composante de la liberté personnelle protégée par les “articles 2 et 4 de la déclaration de droit de l’homme et du citoyen”, « au prétexte du contexte sanitaire qui n’existe pas uniquement sur ces territoires dans lesquels des familles vivent dans la solitude dû à l’éloignement géographique de leurs proches », ou qui souhaitent « s’évader un peu pour les loisirs touristiques ».

Il rappelle que le parlement européen dans sa résolution n° 2361 paru en 2021 sur son article 7.3.2 : demande aux membres de l’Union Européenne “de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner.” Cette résolution n’a pas été respecté.

« Nous ne comprenons pas pourquoi on nous oblige à se faire vacciner, en parallèle nous sommes contraints par des mesures drastiques », surtout que les membres du collectif signalent que « des meetings sont autorisés, les rassemblements et prochainement les votes des élections départementales et régionales 2021. Où sont passés les défenseurs des droit ? »

En résumé, alors qu’aucune contrainte n’est imposée entre départements de l’Hexagone, y compris ceux où sévit le variant sud-africain, plus que chez nous, ils demandent « la levée des motifs impérieux et la restriction contraignant les usagers à se faire obligatoirement vacciner afin de voyager, partout sur le territoire national. La crise sanitaire de Covid-19 ne serait discriminer les Mahorais, les Réunionnais et les métropolitains qui souhaitent circuler sur le territoire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here