Protection de l’enfance : « Une occasion pour Mayotte de porter la voix de l’Océan Indien »

Dahalani M'Houmadi, directeur de Mlezi Maore, a été élu délégué régional de la toute jeune fédération CNAPE océan Indien. Ce groupement d'associations oeuvrant pour la jeunesse et la protection de l'enfance n'avait jusqu'alors pas d'antenne régionale ici.

2
364
Dahalani M'houmadi

JDM : Pouvons-nous déjà expliquer ce qu’est la CNAPE ?

Dahalani M’Houmadi, directeur de Mlezi Maore

« C’est une délégation nationale qui rassemble les acteurs associatifs qui oeuvrent dans le domaine de la protection de l’enfance, de la jeunesse et du handicap. Cette fédération n’avait pas encore de délégation dans l’océan indien, elle a été créée récemment et j’en ai donc été élu il y a quelques jours délégué régional. »

JDM : A quoi sert cette fédération au juste ?

« Cette fédération, en plus de rassembler les associations, elle a voix au chapitre pour faire évoluer les choses dans le cadre des politiques publiques, elle est en contact avec les ministères pour faire remonter les besoins rencontrés dans les territoires, elle a une reconnaissance nationale et donne son avis.

Nous, associations, sommes des gestionnaires d ‘établissements sociaux, en faisant intervenir la CNAPE, le rapport avec les institutions sera différent, ce ne sera plus un rapport d’un gestionnaire à une autorité de tutelle, mais celui d’une fédération qui porte les intérêts de la jeunesse pour dire dans quel sens il faut aller, quel type d’action il faut amplifier, ce sera plus un rapport de co construction, avec une parole commune. »

En quoi est-ce important que le délégué régional élu soit de Mayotte ?

« Symboliquement c’est fort d’ avoir une délégation océan Indien portée par un acteur mahorais. On a souvent par le passé eu des instances régionales gérées depuis la Réunion et les Mahorais se sont plaints parfois à juste titre que les considération de Mayotte n’étaient pas suffisamment prises en compte. Même si la vocation est de représenter l’océan Indien dans son ensemble, ça montre qu’à Mayotte on sait faire aussi, on sait aussi avoir de l’ambition, on sait aussi porter une parole pour l’océan indien.

Et sur un territoire aussi jeune que le nôtre, des causes comme l’enfance et la jeunesse, on est légitime pour porter ces sujets là. C’est aussi une chance pour Mayotte de bénéficier des nouveautés et des projets de loi en cours. »

Propos recueillis par YD

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here