Les EVASAN pour Paris depuis le CHU de La Réunion se feront sur un B787 d’Air Austral

0
387
EVASAN, Réunion, Mayotte, Véran
Les EVASAN se feront par un des deux Dreamliner d'Air Austral

Air Austral avait annoncé se positionner pour étudier la faisabilité d’EVASAN Long courrier depuis La Réunion ou Mayotte et sous le contrôle de la DSAC OI, l’ARS et du SAMU. Il s’agit d’aider au désengorgement des services de santé de l’île de La Réunion et de Mayotte.

Une opération « inédite » pour la longueur du trajet, indique la compagnie qui a obtenu les agréments techniques et réglementaires.

« Une opération complexe qui nécessite un savoir-faire spécifique que la compagnie a développé en collaboration avec les autorités sanitaires et l’Aviation Civile, s’agissant d’une part, de la mise en place opérationnelle et réglementaire de l’installation des civières et du matériel médical, et d’autre part, de l’élaboration des protocoles, qui seront appliqués à bord, de protection des équipages, du personnel soignant et des patients présents à bord de l’appareil. »

La compagnie va ainsi effectuer un premier vol ce jeudi 4 mars dans la soirée, permettant le transport de 4 civières entre La Réunion et l’Aéroport de Paris CDG. Avec de fortes probabilités pour que soit des patients mahorais afin d’alléger la charge du service de réanimation.

L’équipe dédiée composée de 15 personnes (secouristes et personnel de santé), ainsi que 800kgs de matériel médical, arrivés sur l’île de la Réunion ce mercredi 3 mars 2021, ont déjà été acheminés.

« Toutes les équipes de la compagnie Air Austral sont mobilisées pour garantir le succès de cette première opération. Déjà plus de 120 membres d’équipage se sont portés volontaires pour accompagner ces opérations spécifiques aux côtés du personnel soignant. »

Interrogé à ce propos par un député réunionnais, le ministre de la Santé Olivier Véran indiquait que ce n’était pas une première, « des évacuations médicalisées spécifiques, nous en faisons toute l’année », et qu’il s’agissait cette fois de « libérer des capacités de réanimation ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here