La préfecture détaille les motifs impérieux à présenter 6 jours avant le voyage

Réclamée par La Réunion, l'intensification des contrôles des motifs de déplacement vaut finalement depuis Mayotte vers l'ensemble du territoire national, à partir du 3 mars.

0
3180
Peu de voyageurs seront autorisés à décoller

Afin de ralentir la propagation de l’épidémie et de limiter le brassage des populations, le décret n°2021-173 du 17 février 2021, publié au Journal officiel de ce vendredi, prescrit des mesures nouvelles pour faire face à l’épidémie de Covid-19, en renforçant notamment le contrôle des motifs de déplacement par liaison aérienne.

Depuis le 11 janvier 2021, les déplacements entre Mayotte et le reste du territoire national sont interdits, sauf en cas de motif impérieux d’ordre familial, sanitaire ou professionnel. Jusqu’à présent, les justificatifs de ces motifs impérieux sont contrôlés à l’embarquement.

Le gouvernement autorise le préfet Jean-François Colombet à opérer un contrôle préalable des motifs impérieux de déplacement des voyageurs au départ de Mayotte vers le reste du territoire national. Les voyageurs doivent transmettre leurs justificatifs de motif impérieux à la préfecture au plus tard six jours avant le vol. Cette mesure prendra effet à compter des vols programmés le mercredi 3 mars 2021.

« La liste des passagers autorisés à embarquer sera communiquée aux compagnies aériennes qui refuseront systématiquement l’embarquement des passagers n’ayant pas réalisé les démarches ou pour lesquels un avis négatif aura été émis.

Consulter la   Liste indicative de motifs impérieux de déplacement au départ et à destination des départements de La Réunion et de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here