Préavis de grève sur fond de bilan à l’ARS Mayotte

Première fronde d’une partie des agents de l’ARS Mayotte depuis son autonomie au 1er janvier 2020. Ils demandent une meilleure reconnaissance de leur travail par la responsabilisation des acteurs locaux.

0
612
ARS, Mayotte
Le siège de l'ARS au centre Kinga

Réunis en intersyndicale CFDT-CGT Ma, ils demandent des comptes sur le profil des postes de direction, en se sentant « écartés par la directrice générale et son équipe », « les mahorais veulent être acteurs de leur avenir », réclament-ils.

Ils déposent un préavis de grève illimité à partir du 14 octobre 2020, qui porte notamment sur des problématiques de ressources humains, comme le départ de l’actuel directeur de la Santé Publique, l’application d’un organigramme de plein exercice, la réhabilitation de l’actuel DGA notamment dans la délégation de signature.

Mais aussi, « l’application de la charte des valeurs » qu’ils ont rédigée, la mise en place de la feuille de route de la construction de l’ARS Mayotte, d’un Programme Régional de Santé adapté à Mayotte, et non à l’océan Indien comme précédemment, un plan de formation individualisé « pour la montée en compétence des agents mahorais dans le cadre d’un plan de carrière, en vue de leur responsabilisation, et la reprise des modalités de distribution des primes COVID 19 ». Ils expliquent avoir rédigé un bilan d’un an de gouvernance, qui demande notamment la mise en lace d’un « comité de construction de l’ARS Mayotte ».

Le Covid justement pourrait bien arbitrer les débats, avec le risque de tensions que ferait peser un mouvement sur la gestion du virus. Surtout que ce préavis tombe simultanément à un communiqué de revendications au laboratoire privé d’analyse.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here