Etudier hors les murs : Mayotte toujours en tête du Passeport mobilité de LADOM

Le rapport d’activité met en évidence le recours massifs des étudiants mahorais aux dispositifs de déplacement pour suivre les études proposés en métropole, mais insuffisamment sur la formation professionnelle.

0
227
LADOM, Mayotte
LADOM, une bouée de secours pour les étudiants

LADOM permet notamment aux étudiants de trouver ailleurs, un parcours d’études non proposées sur le territoire. Mayotte est donc logiquement le territoire d’outre-mer le plus consommateur du Passeport pour la Mobilité des Etudes en raison de son offre encore limitée en études supérieures. Sur 11.836 jeunes, 42 % concernent des billets délivrés à des étudiants Mahorais. Les autres départements n’utilisent ce dispositif de recentrage d’études en métropole qu’à 18% pour la Guadeloupe et La Réunion, 15% pour la Martinique, et 7% seulement pour la Guyane.

Il est intéressant sur ce chapitre de constater le coût moyen d’un trajet financé par LADOM. Il est de 989 euros pour Mayotte, contre 672 pour la Guadeloupe, et 606 pour la Guyane. Le différentiel du prix du billet d’avion est encore une fois à souligner, de prés de 40% plus cher ici qu’en Guyane pour un volume population comparable. Ce qui implique une participation record de l’Etat dans le financement au départ de nos étudiants, 7 millions d’euros pour Mayotte.

Mais la principale valorisation de LADOM, c’est la montée en compétence que permettent les départs en formation professionnelle. Sur 2.815 demandeurs d’emploi ultramarins en ayant bénéficié, plus de 6 sur 10 ont trouvé un emploi 6 mois après leur formation. C’est La Réunion qui totalise le plus grand nombre de parcours de formation (875).Mayotte sollicite encore insuffisamment ce dispositif, 15% des demandes de formations qualifiante ou diplômante, sont issus de notre territoire.

L’Aide à la Continuité Territoriale qui d’allège les frais de déplacement de 38 à 42% vers l’Hexagone, a permis à 20.363 résidents de pouvoir ainsi voyager pour des raisons personnelles. Ce dispositif a été fortement plébiscité par les résidents de Guadeloupe et de Martinique plus singulièrement par les femmes. Concernant l’accompagnement des familles endeuillées, dispositif mis en place en 2018, 26 aides obsèques et 1 aide au transport de corps ont été prises en charge.

A Mayotte, c’est Valérie Andrieu-Maillot qui a pris la tête de LADOM depuis décembre 2019, succédant à Mouhktar Soilihi, qui a occupé le poste pendant près de 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here