Coupures : consommation d’eau en chute, mais il faut tenir bon, car la route est longue !

N’ayant pas les moyens d’agir sur la production, le territoire se sert la ceinture en terme de consommation d’eau. Avec un travail en cours sur les fuites.

0
439
Eau potable, Mayotte
Le bulletin Cons'eau du 21 septembre 2020

Les coupures hebdomadaires de 16h par semaine localisées autour de la nuit, ont fait économiser 2.261m3 d’eau, avec un nouveau fléchissement de la consommation, – 184 m3 sur la dernière semaine, contre – 139 m3 la semaine précédente. Mais notre consommation n’est pas la seule en cause, les fuites d’eau font l’objet d’une chasse au gaspi, avec 20 fuites colmatées depuis le 1er septembre sur le réseau.

Au 21 septembre 2020, la consommation quotidienne est passée de 34.281m3 la semaine dernière, à 34.097 m3. Encourageant. Car du courage il va nous en falloir, puisque nous nous sommes livrés à un petit calcul : pour arriver à la consommation qui colle au remplissage des retenues collinaires de 45%, il faut descendre encore plus bas, à 28.500m3 par jour nous dit la préfecture, et donc accentuer nos économies en eau de 184m3 par jour à 5.600m3 ! Apprenons, par ces temps de Covid, à nous laver les mains de manière efficacement économe.

Retenue collinaire, Mayotte, Combani
La retenue collinaire de Combani ce week-end

Évidemment, plusieurs données sont à prendre en compte qui pourrait redresser la situation. La pluviométrie qui permettrait de remonter le niveau des retenues collinaires, qui était en moyenne de 64% à la même époque en 2019, contre 45% actuellement. Mais Météo France la voit arriver tardivement.

Le constat de la débâcle du Syndicat des Eaux n’a pas empêché de lancer du prévisionnel sur les forages à boucler à court terme, mais encore faut-il que les réserves aquifères souterraines soient abondantes, et sur la productivité de l’usine de dessalement à relancer à moyen terme.

Pour refaire un point sur les accusations portées sur les rampes d’eau et fontaine monétiques, la préfecture nous apprend que la moyenne de consommation d’eau par personne est conséquente, 150 l par jour, chiffre qui concerne « les deux-tiers de la population », et que « un tiers qui n’a pas l’eau courante consomme 20 l par personne ». Le différentiel portant sur les équipements sanitaires, notamment les douches.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here