Deux jeunes footballeurs mahorais retenus pour intégrer le CREPS à La Réunion

Isaack Ahamadi et Samir Saïd Haribou, deux jeunes footballeurs mahorais, respectivement des clubs de M’tsapéré et de Sada, ont été sélectionnés pour rejoindre le Pôle Espoir du CREPS de La Réunion. Un « pot d’encouragement » a été organisé en leur honneur vendredi 31 juillet dans l’après-midi au snack Chez Cousin en présence de leur famille, leurs entraîneurs, mais également du maire de Mamoudzou Ambdilwahedou Soumaila.

0
1905
Isaack Ahamadi (à g.) et Samir Saïd Haribou, les deux jeunes espoirs du football mahorais.

Isaack Ahamadi du FCM (Football Club de M’tsapéré) et Samir Saïd Haribou de l’AS Sada (Association sportive de Sada) sont les deux nouveaux jeunes espoirs du football mahorais. Ils ont en effet été sélectionnés pour intégrer le Pôle Espoir du CREPS (Centre de ressources, d’Expertise et de Performance Sportive) de La Réunion. Agés de 13 ans, les deux jeunes partiront donc dès la rentrée prochaine pour la Plaine des Cafres afin d’intégrer leur formation qui repose aussi bien sur la performance sportive que sur le travail scolaire. « S’ils sont bons, ils pourront intégrer plus tard un centre de formation en métropole », nous explique Mohamed Hyoudhacar, le trésorier et responsable des équipes de jeunes au FCM. Ces deux jeunes ont été sélectionnés sur la base de leur technicité dans le domaine du football, mais aussi sur leur dossier scolaire.

Les familles des jeunes, leurs entraîneurs et des élus sont venus les encourager chez Cousin.

Leur rêve : intégrer une équipe professionnelle

« Ça m’a fait plaisir d’être accepté au CREPS et je vais faire de mon mieux pour m’intégrer à l’équipe et ne pas trop être timide », nous explique Isaack Ahamadi, membre du FCM. Ce jeune homme, âgé de 13 ans, fait du football depuis l’âge de 4 ans et c’est devenu pour lui une véritable passion. Son rêve serait d’intégrer le FC Barcelone plus tard. Cependant, il est conscient que pour cela il ne suffit pas seulement d’être bon au football, mais qu’il faut aussi « bien travailler à l’école ». Samir Saïd Haribou de l’AS Sada fait lui aussi du football depuis son plus jeune âge et rêve d’intégrer quant à lui le Real Madrid. « Isaack a de très bons atouts techniques et sa famille le soutient dans son projet », nous confie l’entraîneur du FCM. « Il est en outre très discipliné et à l’écoute de tous les conseils qu’on peut lui donner », s’enthousiasme-t-il.

Objectif : les jeux des îles 2027

Ambdilwahedou Soumaila, maire de Mamoudzou, était venu encourager les deux jeunes.

Lors de ce « pot d’encouragement » chez Cousin, les familles des jeunes étaient présentes ainsi que certains élus dont le maire de Mamoudzou Ambdilwahedou Soumaila. Celui-ci ayant dû quitter l’évènement promptement, c’est son directeur de cabinet Zaïdou Tavanday qui nous a confié les ambitions de la commune en matière sportive. « Mayotte accueillera les jeux des îles en 2027 et ces jeunes y participeront peut-être, d’où l’importance de les encourager au mieux », a-t-il affirmé. « Notre objectif est d’atteindre l’excellence sportive sur l’île », a-t-il ajouté en affirmant qu’il fallait pour cela que la commune se dote des meilleurs équipements sportifs d’ici 2027. Il nous a également confié qu’une aide financière était prévue pour les jeunes intégrant le CREPS qui va de 3000 à 6000 euros l’année selon les cas. « Nous nous tenons aux côtés de ces familles qui ont fait beaucoup de sacrifices pour que leurs enfants trouvent le chemin de l’excellence sportive », a-t-il conclu.

N.G

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here