Saïd Maanrifa Ibrahima élu à la tête de la communauté de communes du Centre-Ouest (3CO)

Samedi 11 juillet dernier, à la MJC de Tsingoni, se sont tenues les élections des nouveaux conseillers communautaires de la communauté de communes du Centre-Ouest (3CO). C’est Saïd Maanrifa Ibrahima, maire de M’tsangamouji, qui a été élu président avec 37 voix sur 40.

0
450
Saïd Maanrifa Ibrahima, maire de M’tsangamouji, a été élu à la tête de la 3CO.

Suite aux élections qui se sont tenues à la MJC de Tsingoni samedi dernier, le maire de M’tsangamouji, Saïd Maanrifa Ibrahima, a été élu président de la 3CO. Cette dernière comporte les communes de M’tsangamouji, Chiconi, Sada, Tsingoni et Ouangani. Seul candidat à la présidence, Saïd Maanrifa Ibrahima a été élu haut la main avec 37 voix sur 40. 8 vice-présidents ont également été élus dont le premier est Chanrani Daoudou.

Le développement économique et touristique

Le nouveau président de la 3CO souhaite mettre de nombreux projets en place pour son intercommunalité. Il désire notamment mettre l’accent sur le développement économique en créant des zones d’activité pour attirer les entreprises, notamment sur Combani. « Je souhaite créer des emplois pour les jeunes mahorais », a-t-il précisé. Il a également pour ambition de construire de nouveaux habitats dans les cinq communes, qui en manquent cruellement, afin que tout un chacun puisse se loger dignement.

Avec le problème de la montée des eaux, de nombreux villages de la 3CO sont menacés de disparition et Saïd Maanrifa Ibrahima souhaite mettre tout en place pour éviter cette catastrophe. En outre, il a également l’intention de mettre l’accent sur le développement touristique de son intercommunalité. « Nous avons de nombreux atouts pour attirer les touristes : les vestiges de l’ancienne usine sucrière, certaines des plus belles plages de l’île ainsi que de nombreux sentiers de randonnée », a précisé le président. Il compte notamment mettre en valeur le site de Soulou avec un financement FEDER.

L’eau et l’agriculture

« La 3CO possède 60% des ressources en eau de l’île », nous explique le président. « Il nous faut donc gérer cela au mieux et préparer le terrain », a-t-il ajouté. Entre la retenue collinaire de Combani et les forages, l’eau est une ressource des plus précieuses pour l’intercommunalité. De même, il souhaite aider les agriculteurs à gagner leur vie correctement en exerçant leur métier à plein temps. « C’est un projet qui demande du courage et du temps », a-t-il souligné.

Les axes routiers et l’éducation

La 3CO est pour le moment mal desservie en transports du fait d’axes routiers insuffisants. Saïd Maanrifa Ibrahima compte mettre en place des axes secondaires afin de désengorger Mamoudzou et développer ainsi sa région. Concernant l’éducation, un nouveau lycée du Nord va bientôt être construit en partenariat avec le vice-rectorat. Il pourra accueillir des élèves dès 2025.

Enfin, le président compte mettre en place un projet pluriannuel sur plusieurs dizaines d’années afin d’agir dans la continuité. Ce plan touchera à de nombreux aspects dont le développement économique, environnemental et touristique.

N.G

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here