De nouvelles modalités d’entrée et de départ de Mayotte

Un nouveau décret datant du 10 juillet 2020 prescrit de nouvelles mesures pour faire face à l’épidémie de covid-19 concernant le transport aérien. Désormais, pour se rendre de métropole en outremer, un dépistage virologique réalisé moins de 72h avant le vol est obligatoire.

0
1815
aéroport, Mayotte
L'aérogare de l'aéroport de Pamandzi

Le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrit des mesures pour faire face à l’épidémie de Covid-19, notamment quant aux règles liées aux transports aériens. Le nouveau texte aligne les règles de déplacement de la métropole vers Mayotte sur celles applicables aux autres collectivités d’outre-mer, notamment pour les protéger d’une éventuelle évolution défavorable de la situation sanitaire en métropole, en justifiant d’un dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol.

Roissy, Mayotte, tests, covid
Arrivée à Roissy des passagers du vols du 19 mai dernier en provenance de Mayotte : pas de respect des distances de sécurité, ni de tests à l’arrivée

Pour les passagers des vols métropole → Mayotte

Les voyageurs de plus de onze ans devront justifier d’un test Covid 19 négatif réalisé dans les 72h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est obligatoire et sera demandé dès l’enregistrement. Le passager devra également présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. A compter du 18 juillet, la compagnie aérienne refusera l’embarquement au passager qui ne présenterait ces documents.L’exigence d’un test négatif et d’une attestation sur l’honneur placent donc Mayotte dans le droit commun des déplacements ultra-marins.

 Pour les passagers des vols Mayotte → métropole

Les voyageurs n’ont pas besoin de justifier d’un test Covid 19 négatif avant l’embarquement. Ils doivent présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol.

Pour les passagers des vols Mayotte → La Réunion

Les voyageurs de plus de onze ans devront justifier d’un test Covid 19 négatif réalisé dans les 72h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est obligatoire et sera demandé dès l’enregistrement. Le passager devra également présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol.

A leur arrivée à La Réunion, les passagers en provenance de Mayotte se verront prescrire une mesure de septaine stricte par arrêté préfectoral.

Le virus Covid 19 circule encore à Mayotte.

Le virus du covid-19 circulant encore à Mayotte, le préfet Jean-François Colombet, délégué du gouvernement, appelle les Mahorais à poursuivre les efforts : la limitation de la propagation du virus dépendra du respect scrupuleux des gestes barrières, de la distanciation physique et du port du masque dans les espaces rassemblant du public.

ERRATUM :

Nous indiquions qu’un test de covid-19 était obligatoire pour les passagers des vols de Mayotte vers la métropole. Il s’agissait d’une erreur puisqu’en réalité ce test n’est obligatoire que dans le sens métropole/Mayotte. Les voyageurs à destination de la métropole n’ont pas besoin de justifier d’un test Covid 19 négatif avant l’embarquement. Ils doivent présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. En revanche, dans le sens métropole/Mayotte, Les voyageurs de plus de onze ans devront justifier d’un test Covid 19 négatif réalisé dans les 72h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est obligatoire et sera demandé dès l’enregistrement. Le passager devra également présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. A compter du 18 juillet, la compagnie aérienne refusera l’embarquement au passager qui ne présenterait ces documents. L’exigence d’un test négatif et d’une attestation sur l’honneur placent donc Mayotte dans le droit commun des déplacements ultra-marins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here