Enquête sur les couples : une immigration nommée désir

S'il est un effet de l'immigration qui ne fait pas souvent la Une, c'est bien l'amour. Terre d'arrivées mais aussi de départs, Mayotte compte 30% de couples mixtes, soit trois fois plus qu'en métropole. Mayotte se distingue aussi par des parents souvent très jeunes et ayant de grands écart d'âge, surtout chez les couples mixtes.

0
1727
Trois couples sur 10 mêlent un Français et un étranger à Mayotte

Plus souvent décriée qu’autre chose, l’immigration à Mayotte est aussi source de belles histoires. Selon l’Insee, 30% des 37 600 couples de l’île unissent dans notre département « une personne née à l’étranger et une personne née à Mayotte ou ailleurs en France ».

L’enquête menée en 2017 fournit des résultats stables par rapport à 2012 sur ce point.

Par ailleurs, « dans les couples mixtes, c’est la femme qui est le plus souvent née à l’étranger. Les couples mixtes où c’est l’homme qui est né à l’étranger sont deux fois moins nombreux (…) Dans la moitié des couples mixtes l’homme est né à Mayotte et la femme aux Comores.  »

Une évolution rapide distingue en revanche les unions entre deux personnes originaires des Comores.

« La part des couples unissant deux personnes nées aux Comores augmente fortement (+ 10 points) du fait d’une une immigration importante des Comores » précise l’Insee.

« À l’inverse, celle des couples de deux personnes nées en France diminue (- 8 points). »

D’une manière générale, « trois couples sur dix unissent deux personnes nées en France, et quatre couples sur dix deux personnes nées à l’étranger  ».

L’insee note aussi des disparités dans la vie de couple liées à l’âge. La moitié des plus de 14 ans à Mayotte vit en couple. Néanmoins, ce taux décroît avec l’âge.

« Les femmes vivent moins souvent en couple que les hommes (46 % des femmes contre 54 % des hommes), tout comme en métropole (55 % contre 60 %). Les femmes débutent pourtant leur vie de couple très tôt à Mayotte : entre 14 et 19 ans, 7 % des femmes vivent déjà en couple, contre seulement 2 % en métropole (figure 2). Entre 20 et 24 ans, 40 % d’entre elles sont en couple, contre 25 % en métropole. Mais à partir de 30 ans, les femmes sont moins souvent en couple à Mayotte que celles vivant en métropole (63 % contre 70 % entre 30 et 34 ans). Cette différence s’accentue après 35 ans.  »

A l’inverse, les hommes vivent peu en couple avant 25 ans mais ils sont plus de 80% à vivre en couple à partir de 35 ans.

D’importants écarts d’âge

Le résultat logique, c’est un écart d’âge important, 8 ans en moyenne, entre les partenaires de vie. Soit le double de la métropole. Pour 12% des couples, l’écart dépasse même 15 ans. Un tiers des hommes de 60 à 74 ans vit avec une femme de plus de 15 ans sa cadette.

Cet écart d’âge grimpe à 10 ans en moyenne dans les couples mixtes.

La polygamie reste aussi un phénomène prégnant à Mayotte. En effet, 4700 personnes se disent en couple mais sans vivre sous le même toit que leur conjoint(e).

En 2015, un homme sur 10 se disait polygame.

Beaucoup plus souvent des enfants à charge

Jamel Mekkaoui, directeur de l’Insee à Mayotte

Une autre différence de taille avec la métropole, c’est la part de couples vivant avec un ou plusieurs enfants, « À Mayotte, seulement 17 % des couples vivent sans enfants contre 50 % en métropole  ». Les enfants ont aussi des parents plus jeunes qu’en métropole.

« D’autre part, l’âge à la maternité est bien plus précoce à Mayotte et la mise en couple s’accompagne très souvent de l’arrivée d’un enfant, même lorsque les conjoints sont très jeunes. Ainsi, seulement 33 % des couples dans lesquels la femme a moins de 20 ans vivent sans enfant, contre 80 % en métropole.  »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here