« Attaques racistes indignes », Camille Miansoni reçoit le soutien de la ministre Nicole Belloubet

Les propos qui ont visé le procureur de Mayotte Camille Miansoni ont trouvé écho en haut lieu. La ministre de la Justice a apporté son soutien au magistrat

4
847
La ministre Nicole Belloubet (Capture écran AN)

Dans un communiqué émis ce jour, la ministre de la Justice Nicole Belloubet se range sans ambiguïté aux côtés du procureur de Mayotte.

 » Nicole BELLOUBET, garde des Sceaux, ministre de la justice, condamne avec la plus grande fermeté les attaques racistes indignes dont a été victime, sur les réseaux sociaux, Camille MIANSONI, procureur de la République près le tribunal judiciaire de Mamoudzou.
Elle l’assure de son entier soutien et de celui de la communauté judiciaire dans son ensemble, et lui exprime, à titre personnel, toute sa sympathie. La justice est rendue au nom du peuple français. L’institution judiciaire combat les atteintes portées au pacte républicain et assure l’égalité de tous devant la loi. Il ne peut être toléré que ses représentants soient violemment injuriés à raison de leur origine. »

4 Commentaires

  1. Pour défendre les leurs ils sont tout de mèche, mais pour en finir avec cette délinquance bien la on voit rien.
    à part des guignols pour nous faire des leçons morale et sur la loi française.
    personne n’est dupe donc soit on fait les choses et y’aura d’attaque sur personne. sinon on démissionne et voir avec d’autre comment faire.
    Nous sommes nombreux et nous allons en finir avec tout ces bêtises avec ou sans vous vue cette classe politique oublie qui nous sommes devant eux ( nous somme la force et la loi)…

    • Bien dit. Jamais je n’ai entendu condamner avec force la délinquance avec violence gratuite. Jamais de soutien envers une famille attaquée et humiliée poignardée avec enfants devenus handicapés. Les oreilles des tous les ministres sont sourds à des moments pareils. Ce qu’il a malheureusement vit un des leurs c’est une goutte d’expériences à côté de ceux que vit les mahorais de Mayotte et les mzoungou de Mayotte. Pourtant les condamnations sont rejetées sauf si on est féroce et que l’on fait grève pour faire entendre sa voix.
      Chez moi j’ai 3 plaintes sans suite. La 4ème on m’a dit madame nous ne pouvons pas prendre votre plainte.
      Cher politicien excusez nous des maladresses mais aucun regret sur l’action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here