Encadrement d’une rentrée sous Covid : la méfiance de 2 syndicats

La rentrée scolaire sous Coronavirus, une première qui continue à inquiéter les syndicats CGT Educ’action et FSU. Protocole sanitaire et préservation de la santé du personnel, ils font part de leurs doutes, quand le rectorat se veut rassurant.

4
455
Peu à peu, les établissements établissent leur protocole sanitaire, préalable à toute ouverture

La CGT Educ’action dénonce le déficit de protocoles sanitaires de reprise dans certains établissements, avec « des manques dans de nombreux domaines essentiels et ne garantissent pas la sécurité sanitaire des personnels et des élèves, personnels de surveillance et d’entretien en nombre insuffisant, procédures de nettoyage et de désinfection des salles non conformes aux recommandations, équipements de protection individuelle en nombre insuffisant ou inadaptés, gestion du flux élèves aux abords des établissements floue ou non prévue… ». De plus pour le syndicat qui se base sur les propos du ministre, « seuls les élèves de la voie pro devaient reprendre, excluant la convocation en groupe des élèves de Lycée général et Technologique. »

De son côté, la FSU déplore « le volontarisme du recteur » qui « ne doit pas se faire aux dépens de la protection de la santé des personnels et de la population » : « D’un côté, il nous affirme vouloir se montrer bienveillant envers les agents qui souffrent directement ou indirectement des conséquences de l’épidémie. De l’autre, il affirme devant l’encadrement que les syndicats exagèrent l’importance de l’épidémie. »

Comme en écho, le rectorat envoyait un communiqué ce mardi centré autour de la réouverture de « tous les établissements du second degré d’ici le 8 juin. » Mais on pouvait aussi y lire que « les personnels souffrant de pathologies lourdes ou de maladies chroniques (…) devaient continuer leurs activités en télétravail ». Sur le plan de la sécurité sanitaire, « les établissements ne sauraient ouvrir sans avoir, au préalable, présenté leur protocole sanitaire à leurs instances – où siègent élus, personnels et parents – ni sans avoir vérifié que toutes les contions sanitaires sont satisfaites ».

Quant aux lycées, si les professionnels sont bien prioritaires, le recteur complète avec les propos du ministre de l’Education nationale, « pour les lycées généraux et technologiques, les élèves sont accueillis sur convocation de l’équipe éducative pour des entretiens individuels ou un travail en petits groupes ».

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here