Délinquance : police municipale et gendarmerie sur la même longueur d’onde à Chirongui

Pouvoir compter sur la police municipale qui connaît le territoire, c'est un gain de temps et d'efficacité pour les gendarmes. C'est ce qui a été mis en œuvre à Chirongui.

4
1605
Police municipale, Mayotte
Une police municipale bien formée, un atout dans la lutte contre la délinquance

Le pôle sécurité de la ville de Chirongui, a opté pour l’interopérabilité des réseaux de radiocommunication entre sa Police Municipale, la Gendarmerie Nationale mais également avec les différents services de l’état et partenaires (Préfecture, DEAL, Pompiers et les autres Police Municipale du département qui sont dotés de ce moyen de communication).

La ville de Chirongui a choisi de généraliser cette faculté ce qui permet aux policiers et aux gendarmes de M’Zouazia et du CORG de Mayotte (Centre Opérationnel de Renseignement de la Gendarmerie) de partager les réseaux de radiocommunication.

Une décision qui a montré son efficacité à plusieurs reprises : « cet outil évite aux agents sur le terrain de passer par une centrale pour prendre contact avec les gendarmes ou des collègues voisins. Ils gagnent du temps et les échanges entre les parties sont directs donc plus rapides. Au-delà de faire le lien en temps réel entre tous les acteurs présents sur le terrain, il leur permet face à certaine situation une réaction presque immédiate. Par exemple, lorsqu’un véhicule est en fuite, l’opérabilité des réseaux permet ainsi de sécuriser les axes routiers en amont et surtout, d’organiser l’interception. Déjà étroite, la collaboration police-gendarmerie s’en trouve renforcée sur le terrain. »

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here