La distribution de bons alimentaires encadrée pour éviter les abus, rassure le conseil départemental

L'affirmation d'un journal chalonnais sur des détournements de la distribution de bons alimentaires par des élus mahorais avait été démentie dans nos colonnes. Le conseil départemental se veut rassurant et annonce des contrôles en cours.

3
235
Bons alimentaires, Mayotte
Une distribution pensée pour les plus démunis, communique le conseil départemental

La mauvaise publicité faite aux élus mahorais sur un média de Chalon-sur-Saône n’a pas lieu d’être selon le conseil départemental qui rappelle que « ces aides mises en place en lien avec la pandémie de Covid-19 n’ont qu’un seul et unique objectif : celui de bénéficier aux familles repérées comme les plus vulnérables. »

La rédaction des listes est issue de sa « collaboration avec les Centres communaux d’action sociale (CCAS) et des associations de proximité habilitées à intervenir dans les foyers en difficultés », et a d’ailleurs permis « d’identifier les plus fragilisés dans les 17 communes de Mayotte. »

Cette collaboration s’est traduite par des conventions formalisées et qui régissent les modalités de mise en œuvre de cette mesure par le Département de Mayotte et ses partenaires. « Des contrôles sont prévus et vont être exercés (…) sur de possibles et nous l’espérons très marginaux détournements ».

Le Département en profite pour rappeler le succès des opérations de distribution de denrées alimentaires de première nécessité aux plus démunis sous forme de paniers ou de bons alimentaires (d’une valeur unitaire allant jusqu’à 110 euros), « avec une vigilance très forte portée aux gestes barrières et aux consignes sanitaires à respecter », et qui « au contraire d’autres distributions, se sont déroulées sans couacs majeurs recensées. Elles avaient été très soigneusement préparées. »

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here