Une intersyndicale de salariés et de patrons interpelle les maires

La formule est peu banale : les syndicats de salariés et de représentants du patronat ont uni leurs forces pour inviter les maires de Mayotte à exercer leur autorité « pour garantir la préservation de la santé et de la sécurité des publics notamment les plus exposés ».

0
434
Djoumoi Djoumoy Bourahima, président de la CFE CGC, confirme le suivi par les syndicats

Ce sont des remontées de leurs délégués, agents publics et privés, des membres d’associations, et des chefs d’entreprise, qui incitent les organisations syndicales des salariés (CFE-CGC, CFDT, FO, CGT-ma) et patronales (MEDEF Mayotte, CPME Mayotte, U2P, FMBTP, FDSEAM), à réagir : « Nous sommes inquiets par rapport aux remontées des informations (gestion des populations fragiles, des anciens isolés, des distributions de colis alimentaire provoquant des attroupements, manque de matériels appropriés …) dans les différentes communes, malgré la campagne d’information menée sur la nécessité du respect du confinement et des mesures sanitaires à observer ».

Promiscuité des bangas, « taudis, sans eau potable », une population qui « n’a pas conscience du risque de contracter cette maladie très grave car elle est déconnectée de l’information », les syndicats invitent les maires à suivre les recommandations du gouvernement « quant à la maladie et sa propagation ».

Ils agissent comme un pont, pour une meilleure communication entre « l’Etat, les autorités sanitaires, les collectivités territoriales et les organisations professionnelles et syndicales comme les nôtres (…) pour permettre à tous de mieux gérer cette crise et de créer un partenariat durable et réactif entre toutes nos organisations. »

Une main tendue pour une rencontre avec les maires, afin de leur proposer « solutions et ressources ».

Une première réunion à distance est prévue cet après-midi avec les maires qui auront répondu présent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here