Interdiction dérogatoire des vols entre la métropole et l’Outre-mer à partir de ce dimanche à minuit

La restriction pèse un peu plus fort sur les vols qui relient l'Hexagone à l'outre-mer. Ils sont interdits sous conditions.

1
2212
La zone d’embarquement de l’aéroport de Mayotte (archive)

C’est un arrêté complexe que celui que vient de prendre le ministre de la Santé Olivier Véran. Il interdit les vols, mais pas totalement. L’arrêté “portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19″, annonce notamment « l’interdiction des liaisons entre la métropole et les territoire d’outre-mer” suivants : La Réunion, Mayotte, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Si cette mesure était attendue pour stopper toute importation de cas de Coronavirus qui ont donné le top départ aux épidémies dans ces territoires, elle reste subordonnée aux trois conditions énoncées par les préfets de Mayotte et de La Réunion ce vendredi : restent autorisés les déplacements justifiés par l’un des motifs suivants : « impérieux d’ordre personnel ou familial », « de santé relevant de l’urgence » ou « professionnel ne pouvant être différé ».

Ces personnes devront présenter au transporteur aérien lors de leur embarquement « un ou plusieurs documents permettant de justifier du motif de leur déplacement accompagnés d’une déclaration sur l’honneur de ce motif ».

Cet arrêté est motivé par « la situation sanitaire propre à l’insularité, à l’isolement et à l’éloignement des territoires ultra-marins du reste du territoire national, caractérisés par les difficultés majeures auxquelles ces territoires seraient confrontés en cas de propagation massive due à des cas d’importation du virus par voie aérienne ».

Ces mesures sont applicables sur les vols « dont le décollage est prévu à compter du lundi 23 mars 2020 à zéro heure, donc ce dimanche minuit.

A.P-L.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here